Nos ressentis sur l’année 2017 : L’avis de Jibenc0

Ressenti JibenC0

Après une année 2016 en demi-teinte, voilà qui se termine une année 2017 toute pimpante. Avec son lot de jeux d'exception, il est l'heure de faire le bilan et d'imaginer à quoi ressemblera 2018 !

Un grand cru, que cette année 2017. Le japon revient en force avec des titres savoureux, étonnants et pour la plupart percutants. La Nintendo Switch rafle des records et un nouvel engouement est né. Est-ce que cette « bonne récolte » va continuer sur les années à venir : rien n’est moins sûr ! Pourtant, tout nous pousse à y croire. Pour l’heure, revenons ensemble sur les grands moments de cette année qui sont, pour moi, incontournables !

Mon Bilan

Mon jeu de l’année : « Persona 5 »

nos-ressentis-sur-lannee-2017-lavis-de-jibenc0 (6)

Mais quelle leçon ai-je pris avec ce Persona 5. Moi qui pensais avoir fait le tour des J-RPG « traditionnels » qui peinaient à se renouveler  : grosse erreur ! Une direction artistique bétonnée, avec une Bande Originale digne des plus grands chef-d’œuvres nippons, un système de combat toujours aussi efficace, et beaucoup plus fluide. Un scénario accrocheur, des personnages attachants, une centaine d’heure de durée de vie… Elle n’est pas belle, la vie ?

Le seul inconvénient est assurément l’absence de traduction française, ce qui a découragé pas mal de joueuses et joueurs. Pourtant quelle claque, et surtout, quelle identité nous avons là ! C’est véritablement une petite expérience humaine que se lancer dans une aventure pareille, qui prend au bas mot quelques mois à terminer.

Avec des thèmes abordés pas toujours évident, comme le harcèlement, l’esclavage, le suicide ou encore la justice au sens large du terme, force est d’admettre que le titre est parvenu à jongler avec ces éléments tout en n’entrant jamais dans le choquant, le vulgaire ou le lourdingue. C’est propre, bien géré et avec la bonne de nuance pour inciter le joueur à se remettre en question. C’est d’ailleurs très surprenant de voir un J-RPG poser autant de questions sociales avec autant de simplicité et d’humain. Encore un coup de maître !

Mon second jeu de l’année : « The Legend of Zelda : Breath of the Wild »

nos-ressentis-sur-lannee-2017-lavis-de-jibenc0 (5)

C’était une de mes plus grandes attentes de l’année 2016, et mon souhait a été exaucé en 2017 : Breath of the Wild a tout cartonné sur son passage. Aonuma nous l’avait promis : les codes de la série allaient être profondément bouleversés, et l’exploration allait reprendre la place qui lui revenait. Il n’y a qu’une chose à dire : le pari est réussi !

De tous les mondes ouverts que j’ai pu faire, celui de Breath of the Wild est assurément le plus intelligent, le plus maîtrisé et enfin, le plus convaincant ! Offrant une liberté totale au joueur, c’est ce sentiment de se perdre littéralement dans les vastes plaines d’Hyrule qui enivre. On explore, on se balade, on cuisine, on se bat, on discute… C’est une ode au voyage qui nous est proposé ici avec une poésie délicate et séduisante.

De plus, le scénario se met ici au second plan, de manière totalement volontaire. Ainsi, chaque joueuse et joueur est représenté et peut appréhender l’aventure de la façon dont il le souhaite. Mine de rien, la vraie liberté, c’est celle-ci, et pas forcément des kilomètres carrés de terrains vides à arpenter. C’est le début d’une toute nouvelle ère pour la saga des Zelda, et espérons que les futurs titres seront à la hauteur d’un tel succès !

L’anime du moment : « Xenoblade Chronicles 2 »

nos-ressentis-sur-lannee-2017-lavis-de-jibenc0 (3)

Ayant été plutôt déçu par Xenoblade Chronicles X, j’attendais beaucoup de cette épisode qui reprenait les codes du tout premier Xenoblade Chronicles. Plus que cela, j’attendais celui qui allait insuffler un plus de « Xeno » à la série (Gear ou Saga, choisissez votre favori).

Bon, alors si tout n’est pas rose de ce côté-là, et que le titre présente pas mal de défauts, notamment sur le plan technique, je dois bien avouer que je n’y ai vu que du feu. Xenoblade Chronicles 2 est tellement prenant, tellement généreux et tellement accrocheur qu’on ne compte plus les heures qui passent lorsque l’on se pose confortablement sur sa Switch.

La bonne dose d’aventure, la bonne dose d’exploration, de gestion et de poitrine : que demander de plus ? C’est clairement un excellent jeu de cette fin d’année pour tous les amateurs de J-RPG. Pour moi, il corrige les erreurs de son aîné d’une bien belle façon, même si je trouve qu’il n’égale pas pour autant le premier opus. En attendant, il reste un jeu de choix pour la nouvelle console de Nintendo qui a fait un démarrage hallucinant avec de gros titres impactants, et ce la toute première année. Bien joué !

Mon jeu « Je ne sais pas quoi en penser » : « Assassin’s Creed Origins »

nos-ressentis-sur-lannee-2017-lavis-de-jibenc0 (2)

Pour en avoir parlé autour de moi, il est une constatation qui est revenu souvent avec Assassin’s Creed Origins. Certes insufflé d’une forme de générosité, de vie, et de renouveau : on ne savait pas quoi en penser.

Excellent dans le fond et la forme, croustillant, beau, j’en passe et des meilleures : il y avait toujours ce petit arrière-goût de blockbuster Ubisoft en fond de bouche. Pourtant, l’équipe de développement est la même qui avait fait Black Flag (mon préféré, comme le Rondelet), et cela se voit en jeu, cela se ressent. Mais même avec toutes ces bonnes intentions, je suis toujours mitigé.

Est-ce que c’est un bon jeu ? Assurément ! Est-ce qu’il mérite d’être en tête de liste ? Je ne pense pas ! Ce n’est pas le contexte historique qui me rebute : celui d’Origins est réussi, novateur et charmeur. Ce n’est pas non plus le côté trop RPG occidental qui me gêne : j’adore ça ! Mais alors quoi ?

Et c’est là la grande question : si un jeu ne parvient pas à me donner cette réponse de lui-même : est-ce encore un bon jeu ? Vous avez quatre heures !

Mes Attentes pour 2018

Dans la famille « Faites gaffe ! C’est Nomura aux commandes » : « Kingdom Hearts III »

nos-ressentis-sur-lannee-2017-lavis-de-jibenc0 (1)

Avec le temps, nous commençons à connaître le bonhomme. Créateur et dessinateur génial, à l’origine de cette grande saga qu’est Kingdom Hearts, il est attendu au tournant avec ce troisième épisode. Pourtant, aussi génial soit-il, l’expérience a démontré une certaine lacune de sa part quant à la gestion d’équipe, dont Final Fantasy XV a fait les frais.

Qu’importe, les premières vidéos dévoilées jusque-là se veulent rassurantes et enthousiastes : il y a de fortes chances que Kingdom Hearts III soit un excellent titre ! Initialement prévu pour 2018, et connaissant la maison-mère Square Enix qui est devenu spécialiste du report depuis quelque temps, il faut espérer que ce dernier-né ne subisse pas le même sort que Noctis et sa bande. Wait and see, comme dirait l’autre !

Un peu d’inspiration et de poésie : « Ni No Kuni II »

nos-ressentis-sur-lannee-2017-lavis-de-jibenc0 (4)

Alors oui, ce n’est pas forcément le gros blockbuster auquel on s’attend en temps normal. Force est d’admettre que le premier opus m’avait laissé une marque au fer blanc (dans le bon sens du terme) et que je trouvais qu’il était passé plutôt inaperçu (que cela soit la version DS ou PS3).

J’attends beaucoup de ce deuxième épisode, avec toujours le studio Ghibli et l’excellent studio Level-5 aux commandes. Tout est là pour que cela sente l’aventure telle qu’on l’aime avec, toujours, cette dose de RPG nippon qui inspire. Entre voyage onirique, contes, merveilles et trésors : voilà une bonne recette qu’il me tarde de savourer !

Prévu pour janvier prochain, le titre s’est vu reporté jusqu’en mars 2018. Croisons les doigts pour que cette date soit la bonne !

Conclusion

Que dire de cette année 2017 ? Grandiose, assurément, et riche en émotion. Entre Persona, Zelda, Mario Odyssey, Xenoblade, et j’en passe… L’année de démarrage de la Switch s’est vu couronnée de succès, et nous avons presque l’impression que c’est tout le secteur du jeu vidéo qui s’est vu imprégné de cette aura.

Pour autant, l’avenir s’annonce tout aussi radieux (pour moi), avec un Metroid Prime 4 et un Pokémon Switch dans les fourneaux. Il y avait fort à faire, et il y aura fort à faire dans les temps qui arrivent. Mais c’est aussi cela le jeu vidéo : l’attente d’œuvres toutes plus splendides les unes que les autres. Dans tous les cas, c’est encore de grandes expériences qui nous attendent et qui, espérons-le, nous ferons encore vivre de grands moments !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
4 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp