Nos ressentis sur l’année 2019 : l’avis de Ludvig

ressenti ludvig

Les années s’enchaînent et ne se ressemblent définitivement pas. L’année 2019 a déjà touché à sa fin et de nombreux jeux sortis ces 365 derniers jours restent encore sur la touche, sans avoir encore tourné une seule fois. Et pourtant, 2020 a déjà pointé le bout de son nez. Avec lui, viendront moult titres qui subiront le même sort, pendant que d’autres ne targueront d’être lancés des heures durant.

Cet article est l’occasion pour moi de revenir sur mon ressenti des 52 semaines qui ont composé cette année, ainsi que tourner mon regard vers celles à venir et les nombreuses sorties qui rythmeront notre cycle jour/nuit et feront apparaître sourires et moues sur le visage de temps d’enfants, d’adolescents et d’adultes à travers le monde.

Si vous êtes habitués de mes écrits, vous savez que j’aime écrire de longs pavés, avec parfois une petite touche de philosophie par moments. Cette fois-ci, c’est promis, ce sera juste long, sans philosophie ni questionnements existentiels. Dès lors, je vous souhaite une excellent lecture !

Ludvig’s heart is broken

blacksad under the skin rhinecoros

S’il est une chose qui reste toujours désagréable, ce sont les mauvais jeux. Et c’est d’eux dont il va être question ici. Par mauvais, il ne faut bien entendu pas comprendre qu’ils sont fondamentalement mauvais. Non, il s’agit plutôt de déceptions manette en main ; des déceptions qui me sont tout à fait personnelles.

J’ai décidé de garder deux jeux à ranger dans la catégorie des mauvais élèves. Car oui, deux jeux m’ont profondément déçu. Pour l’un, il s’agissait d’une adaptation dont j’attendais beaucoup. Pour l’autre, il était question de mon retour sur une licence que j’avais abandonnée il y a de ça quelques années. Pas dénués de qualités, ces deux titres ne resteront cependant pas dans ma mémoire pour de bonnes raisons.

Blacksad : Under the Skin

Premier titre à avoir sa place ici : Blacksad. Véritable adorateur de la BD de Juan Díaz Canales et Juanjo Guarnido, je ne pouvais qu’attendre avec impatience son adaptation vidéoludique. Pouvoir voir le héros se mouvoir à l’écran et interagir avec lui, avec un style narratif que j’adore approcher manette en main, le pied. Sur le papier, le jeu avait tout pour me plaire.

Malheureusement, son manque de finition, ses graphismes en-deçà de ce qui était attendu, les bugs visuels présents, la musique mal équilibrée et bien d’autres choses sont venues ternir la belle expérience que j’aurais pu avoir. Certes, le jeu n’est pas mauvais… j’en attendais juste autre chose.

Need For Speed Heat

Second et dernier jeu présenté ici : Need for Speed Heat. Il y avait longtemps que je n’avais plus touché un jeu de course. Pourquoi ? Tout simplement par lassitude… ils se ressemblent tous. Malgré tout, j’avais envie de donner sa chance à ce titre et voir si je ne pouvais pas retrouver le plaisir que j’éprouvais plus jeune en faisant grincer les pneus sur l’asphalte.

Et bien si les jeux de rallye sortis cette année ont été une belle expérience, ce n’était pas le cas ici. Le titre est techniquement limite, il n’y a aucune vie dans le monde ouvert, l’IA est plus qu’aux fraises et le doublage est… comment dire… A CHIER ! Sans parler que j’aime avoir une certaine prise en main des bolides. Et, dans ce titre, c’est tellement assisté que j’ai l’impression de voir la voiture se conduire seule. Bon… peut-être que la franchise a été sponso par Tesla, allez savoir.

Des coups de cœur, contre des coups au cœur

Fire Emblem : Three Houses

Bien, passons maintenant à des choses un peu plus réjouissantes. En effet, il est temps de parler de mes coups de cœur de ces derniers mois. J’ai retenu trois jeux qui ont rythmé mes soirées et week-ends tout au long de ces longues et rudes semaines. Trois titres qui ont leurs qualités et qui sont bien différents les uns des autres.

Non, il ne sera pas question de parler du dernier Pokemon, ni même de Death Stranding, puisque suffisamment de personnes le font déjà. Oui, j’ai beaucoup aimé Épée et Bouclier et non, je n’ai pas encore joué au dernier titre de Kojima. Mais je reste persuadé que certains collègues vous en parleront dans leurs propres avis, alors je peux les ignorer sans crainte.

Étant un très grand fan de la saga Yakuza, avec un Yakuza 6 de haute voltige et plusieurs remakes/remasters de grande qualité, j’aurais également pu parler de Judgment. Mais, malheureusement, je n’ai jamais eu l’opportunité de poser la main dessus, la faute à un emploi du temps un peu trop chargé. Mais alors, qu’est-ce que j’ai bien pu y mettre dans ce top ?

Stranded Sails

Premier titre mis à l’honneur, il s’agit de Stranded Sails. Titre vous plongeant dans la peau d’un jeune naufragé, vous devrez aider l’équipage de votre père à prendre possession d’une île pendant que ce dernier est blessé. Un peu à la façon d’un jeu de gestion/simulation-aventure, le titre est un véritable enchantement.

Des personnages attachants, une aventure haute en couleur et un peu sandbox et vous avez tout pour plaire au grand nombre. C’est un peu ce qu’a fait Stranded Sails en offrant une expérience accessible, ouverte et toute mignonne. Intrigué ? Le test est disponible.

Fire Emblem : Three Houses

Autre titre phare de cette année : Fire Emblem Three Houses. Attendu pour ma part depuis des années, ce nouveau titre sur console « de salon » a été un véritable coup de cœur. Le jeu est loin d’être parfait, certes, mais il a tout ce qu’il faut pour me faire plaisir. Plusieurs fins, des personnages tantôt amusants, tantôt attachants, tantôt énervants et du combat stratégique en veux-tu en voilà.

Si le titre de estampillé Nintendo peut ne pas convaincre tout le monde, je l’ai été. Il suffit d’en lire le test pour voir qu’il n’est pas exempt de défauts mais qu’il a tout ce qu’il faut pour passer un excellent moment. Ou plutôt, dans ce cas-ci, plusieurs excellents moments !

Total War : Three Kingdoms

Véritable amoureux des jeux de stratégie, je ne pouvais qu’attendre avec impatience le nouveau titre d’une licence phare du genre : Total War. Également féru de la licence Dynasty Warriors, je ne pouvais que placer énormément d’espoirs en Total War : Three Kingdoms qui rassemblait un peu les deux. Stratégie à la sauce Creative Assembly et Chine féodale en décor de cette nouvelle aventure ayant déjà fait vibrer mon cœur plus d’une centaine d’heures. Cent heures ? Oui, c’est toujours loin derrière Europa Universalis IV… mais quand on voit la quantité de jeux qui sortent de nos jours, cent heures reste un incroyable score pour un titre qui, au final, n’a jamais vraiment de fin !

Quoi qu’il en soit, ce jeu est un excellent titre. Et, si jamais vous en doutez, vous pouvez toujours lire mon test, toujours disponible dans nos colonnes. N’ayez pas peur, il est plus court que le présent article. Donc, si vous arrivez à lire ceci, vous saurez lire ce test sans problème.

Ludvig en 2020, quelles attentes ?

1

Un article ressentis de fin d’année, c’est aussi l’occasion de revenir sur les attentes pour l’année prochaine. Après tout, 2020 nous promet de bien belles choses entre The Last of Us 2, Ghost of Tsushima ou encore les divers projets d’Ubisoft qui ont tous été reportés.

Mais une année n’est pas composée que de jeux vidéo. Et ActuGaming ne vous propose pas que des articles sur le sujet. Non, nous vous présentons régulièrement de multiples productions issues du milieu du jeu de société ou divers livres susceptibles de vous intéresser. Dès lors, je vais faire état de ce qui m’attends, très probablement, pour les douze mois à venir.

Du jeu vidéo

Comme chaque année, celle à venir sera riche en sorties. Bien entendu, certaines attirent plus le regard que d’autres. Et, oui, tout cela n’est qu’une question de goûts. Il y a une multitude de jeux qui pourraient être cités mais nous n’avons pas non plus la temps de lister l’ensemble des sorties des prochains mois.

Dans la multitude de titres auxquels vous et moi allons jouer, il y en a malgré tout qui retiennent mon attention alors qu’ils ne sont pas encore disponibles. Déjà, nous pouvons citer Cyberpunk 2077, le prochain AAA de CD Projekt Red. Avec un marketing très poussé et une équipe de professionnels plus que compétents, le studio peut se targuer d’avoir la sortie de 2020 qui donne des frissons au plus de joueurs à travers le monde.

Ensuite, il va de soi que je jouerai à Vampire : The Masquerade – Bloodlines 2. Pas forcément le plus attendu des jeux, mais ce titre édité par Paradox Interactive ne cesse de me mettre des paillettes dans les yeux. Le peu de choses que nous avons pu apercevoir jusqu’à présent me donne une envie irrépressible de mettre la main sur ce jeu. Déjà très nocturne, ce soft pourrait accélérer ma mutation en vampire. Vous êtes prévenus.

En outre, le titre que j’attends le plus reste Yakuza : Like a Dragon. Souvenez-vous, je vous disais plus haut que j’étais fan de cette licence. Dès lors, rien de très étonnant à ce que j’attende ce titre. Déjà, je veux voir ce que le studio Ryu ga Gotoku sera capable de faire pour la suite d’une série si longtemps portée par le charismatique Kazuma Kiryu. Lui qui n’est plus là, un héritier doit porter sur son dos l’énorme responsabilité de garder la saga en vie. De plus, les énormes risques que le studio va prendre avec son système de combat m’intrigue suffisamment pour que la hype soit présente.

Enfin, et pour revenir dans le catalogue de Paradox Interactive (voir deux paragraphes plus haut), j’attends avec beaucoup de hâte le fameux Crusader Kings III qui a été présenté en ce troisième trimestre 2019. Un titre plein de promesses pour prendre la relève d’une icône dans l’univers des RTS (bien qu’il ne le soit qu’à moitié). Bref, encore des centaines d’heures à passer sur un titre du studio suédois.

Mais aussi autre chose

Pour celles et ceux qui sont habitués à voir mon nom apparaître en haut et en dessous des articles, vous savez que je ne suis pas actif que dans le jeu vidéo. Chez ActuGaming, je suis également actif dans la rubrique jeu de société et j’ai lancé une rubrique livres plus tôt cette année. Bien entendu, vous me retrouverez toujours dans ces deux rubriques tout au long de l’année 2020.

Côté jeu de société, il faudra voir avec AntoineRP si vous voulez me lire plus souvent. C’est lui le chef après tout. Côté livres, un article sort chaque samedi depuis maintenant quelques mois. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire ces articles de présentation et avis et, pour rester sur cette belle lancée, nous avons lancé des articles moins fréquents le mercredi. Pour l’année à venir, l’objectif serait de vous proposer un article chaque mercredi. Soit deux articles par semaine, et donc plus de cent articles bouquins tout au long de l’année. Un défi fou que je suis prêt à relever !

Enfin, certains d’entre vous le savent… cela fait des années que je nourris le rêve de publier des romans. Après des mois, voire même des années à hésiter à me lancer, cette année pourrait être le tournant que j’attendais pour enfin le faire. Avec des dizaines de brouillons, des centaines de notes dans tous les sens et des descriptions à n’en plus finir, il est peut-être temps de trouver le courage de tout réunir pour enfin la construire, cette histoire que j’ai en tête depuis si longtemps. Bon, reste à trouver le courage… et le temps… j’espère pouvoir partager cette belle aventure avec vous si j’arrive à me lancer !

Bon, je crois qu’il est temps de s’arrêter. Après tout, il faut bien une fin à chaque article. Ceci sera mon clap final de l’année 2019. J’espère que celle à venir sera aussi remplie et plaisante que celle qui se termine ne l’a été. Et j’ai déjà hâte d’échanger avec vous sur pléthores de sujets !

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.