La compétition EVO retournera bien au Japon en 2019

La compétition EVO retournera bien au Japon en 2019
Bienvenue dans le monde merveilleux de l'organisation de tournois et de la loi japonaise !

Si vous suivez un peu le haut-niveau des tournois de jeux de combat, l’EVO est forcément un peu mythique pour vous. Tout comme le Japon avec ses joueurs tels que Daigo, Tokido ou Fujimura.

Un souci de Fighting Money

En toute logique, cela fait donc longtemps que les organisateurs américains de l’EVO tentent d’exporter leur marque au Japon. Cela a toujours été étrangement plus compliqué que prévu. Lors de l’EVO 2017, le patron Joey Cuellar était particulièrement fier d’annoncer le lancement d’une édition japonaise de l’évènement en janvier 2018. Malheureusement, le bilan était plus que négatif pour l’organisme. En effet, la compétition a engendré une perte de plus d’un million de dollars. Pourtant, dans les faits, le nombre de participants était plus que louable.

Il faut savoir que la somme obtenue par les meilleurs joueurs provient en majorité du prix des entrées et des inscriptions aux épreuves. Seulement, si le Japon est le berceau de la discipline, les lois qui l’encadrent sont très strictes. Ainsi, les gains ne peuvent dépasser 20 fois la dépense pour participer. De même que les joueurs récompensés doivent se partager un maximum de 100 000 yens (777 euros). Ce qui est loin d’être suffisant pour attirer des grands noms. L’EVO Japan a donc contourné la loi, notamment en rendant l’évènement gratuit pour pouvoir mettre autant d’argent sur la table que possible. Argent qui provenait de leurs poches et de celles de leurs partenaires.

Merci les JO ?

Cuellar et son équipe étaient donc très silencieux à propos de l’EVO Japan 2019 qui aurait dû être officialisé depuis des mois. Un premier communiqué vient donc rassurer ceux que cela intéresse. Le tournoi aura bien lieu, cette fois-ci du 15 au 17 février à Fukuoka. Les trois premiers jeux officiels sont Tekken 7, BlazBlue Cross Tag Battle et SoulCalibur VI. Il est précisé que le système de rétribution a été revu pour arranger tout le monde. On suppose donc que des accords ont été trouvés avec le récent Japan eSports Union. Ce nouvel organisme régule les compétitions pour enfin permettre au pays qui a inspiré l’esport de rattraper son retard sur ses voisins qui institutionnalisent de plus en plus la discipline.

Il y a donc notamment un système de licences qui permet aux meilleurs compétiteurs d’espérer vivre de leur passion en obtenant des sommes plus importantes. Le jeu vidéo revient de plus en plus dans les discussions qui entourent les Jeux Olympiques. Avec la prochaine édition qui aura justement lieu à Tokyo, le gouvernement japonais a donc enfin la motivation suffisante pour changer les choses. D’autant plus si cela aide à la fois la renommée du pays et les finances des éditeurs locaux.

Cet aspect business/loi ne vous intéresse peut-être pas même vous aimez les jeux de combat. Mais sachez qu’un EVO c’est toujours une occasion de voir des trailers en avant-première.

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
6 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp