Japan Expo Sud 12ème vague : Retour sur cette édition particulière

Japan expo sud 12eme vague illu 1

Il aura fallut attendre plus de deux ans avant de revoir une quelconque Japan Expo en france. Un temps possiblement tenue l’année dernière, la Japan Expo Sud s’est déroulée finalement cette année à Marseille du 18 au 20 février dernier. L’occasion pour nous de retrouver les joie de la convention, qui a accueilli quand même pas moins de 39.000 visiteurs sur les trois jours ! Du coup, effectuons un retour sur cette Japan Expo Sud 12ème vague particulière certes, mais enthousiasmante.

La joie de retrouver le cosplay

Japan expo sud 2022 2 scaled 2

Armé de notre accréditation, nous étions donc prêts à revenir dans une convention qui revient après deux ans d’absence, pandémie oblige. Il faut le dire, l’organisation était globalement carrée, et il était ainsi aisé de rentrer rapidement. Au passage, nous avons pu noter qu’il n’y avait pas de limitation de personnes pouvant rentrer dans le festival, ce qui est une bonne chose et ladite convention nous accueillait avec un premier hall doté d’une exposition de Dynamic Herioes, série regroupant les plus grands personnages du mangaka Gô Nagai, et la scène principale Ichigo.

Forcément, quant au second hall, nous retrouvions tout ce qui fait le charme de la Japan Expo Sud avec la scène Sakura, diverses conférences, activités – apprentissage du japonais, atelier de cosplay et dessin manga… -, du laser game même, mais également beaucoup de stands habituels ornés de goodies (t-shirts, sacs, portefeuilles, pixel art, posters…) et autres joyeusetés. En clair, c’est classique, mais le fait d’avoir réussi à proposer une Japan Expo Sud avec toutes les contraintes que l’on connait, c’est déjà un sacré tour de force.

Et bien entendu, outre les nombreuses animations de la scène principale avec quelques concerts comme celui de Nuit Incolore voire No Time No Tune reprenant quelques openings de divers animes, il y a eu évidemment le fameux concours cosplay. Cette année, et même si le nombre de groupes a été fortement réduit avec beaucoup de désistements suite à la pandémie – et peut-être accessoirement parce que le festival n’était hélas qu’accessible si vous aviez un pass vaccinal -, la qualité était encore au rendez-vous.

Entre du cosplay de Van Helsing, Sly Cooper, Reaper dans Diablo III, autant dire qu’il y avait encore une fois de quoi en prendre clairement plein la vue. Et justement, sur ces trois cosplays cités qui nous ont marqués, Van Helsing et le Reaper de Diablo III ont remporté chacun un prix solo. Chose qui est cohérente étant donné leur performance exceptionnelle sur scène, et surtout le niveau de détails desdits cosplays.

En somme vous l’aurez compris, nous avons passé un excellent moment sur cette seule journée où nous avons pu aller, et c’était encore trop court vu qu’il y avait pas mal de choses à voir. Nous pourrons juste regretter l’absence de guests marquants sur cette Japan Expo Sud au final. En effet, nous avions comme toujours Noob qui était là et qui présentait aussi sur son stand Noob RPG, quelques streamers twitch – Dj Boucherie, Trinity, Hiuugs… -, Brigitte Lecordier ainsi que quelques groupes plus ou moins intéressants – Nuit Incolore, No Time No Tune, Epic Pixel Battle…

Du jeux vidéo, avec la découverte de Carnage Offering Part One

Japan expo sud 2022 4 scaled 3

Dans la partie purement gaming du festival, il y avait aussi de quoi faire. Si nous n’avons hélas pas vu de petits stands rétrogaming comme ce fut le cas à chaque année systématiquement, nous avons pu apercevoir dans un premier temps le stand Game Academy, une école proposant de longues formations dans le développement de jeux vidéo. Par la suite, hormis Noob RPG qui était présent mais également King Pong – le jeu VR de Ping Pong par le studio Iconik que nous avons testé jadis et apparu aussi dans notre AG French Direct -, il y avait aussi l’apparition de Futurtech Studio.

Studio indépendant composé d’une seule personne, il nous était ainsi possible de découvrir le fameux Carnage Offering Part One, dont notre aperçu est disponible par ici. Il faut dire que nous avons passé un long moment à discuter avec le développeur présent sur place concernant son premier FPS, mais également ses précédents jeux qui étaient aussi disponibles sur le stand avec notamment les jeux éducatifs de la licence La Forêt de Pago, mélangeant jeu pédagogique et heroic fantasy. Indéniablement, c’est toujours dans ces conventions là que l’on peut tomber sur de bonnes surprises, et ce fut le cas sur le côté gaming de la convention.

Après deux ans de disette, cela fait plaisir de remettre un pied dans une Japan Expo. Il faut le dire, s’il n’y a pas eu de véritables invités marquants et que la disposition était assez particulière à cause des restrictions, l’organisation était au top et les différentes animations, activités et conférences sur scène étaient réellement plaisantes. En somme, il y en avait pour tous les goûts et on espère que la convention sera un peu plus grande l’année prochaine, si les conditions sont évidemment réunies.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.