Final Fantasy Pixel Remaster : Les remasters des trois premiers jeux ont droit à un review-bombing

Final Fantasy Pixel Remaster

Le review-bombing, qui consiste à détériorer massivement la note d’un jeu sur Steam ou Metacritic, est une pratique de plus en plus fréquente ces dernières années, et est motivée par des raisons diverses, plus souvent absurdes que justifiées. On pense évidemment à celui subit par The Last of Us: Part II ou plus récemment celui de NieR Automata suite à l’absence de mises à jour concernant la version PC. La grogne des joueuses et des joueurs se porte maintenant sur Final Fantasy Pixel Remaster, pour une raison très spécifique.

Des versions consoles non-existantes en cause

Games Radar nous apprend que le score du premier remaster sur Metacritic est descendu à 0,7 dimanche dernier, tandis qu’il est aujourd’hui remonté à 5,4 à l’heure où l’on écrit ces lignes. Le deuxième épisode n’est remonté qu’à 3,9, tandis que le troisième est à 4,3.

Le site rapporte alors qu’après avoir fait un tour du côté des critiques, les raisons derrière ce review-bombing ne sont pas très mystérieuses. Les mauvaises critiques du titre, qui enchaînent les 0 sur 10, expriment leur mécontentement suite au fait que ces remasters ne sortent pas sur consoles. Ces remasters sont en effet réservés au PC et aux mobiles, ce qui est visiblement assez motivant pour certaines personnes pour descendre complétement la note du titre.

Au moins, avec toute cette histoire, Square Enix peut jauger l’attente de la communauté concernant d’éventuels portages, ce qui est un mal pour un bien pour l’éditeur. Même s’il aurait sans doute préféré ne pas passer par un review-bombing.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.