Devil May Cry V : Notre Interview avec Hideaki Itsuno, Matt Walker et Michiteru Okabe

Devil May Cry V : Notre Interview avec Hideaki Itsuno, Matt Walker et Michiteru Okabe

Chronologie, démo jouable pour le public, troisième personnage, toutes ces questions sont au cœur de notre échange avec l’équipe en charge de ce Devil May Cry V.

Sacré meilleur jeu du salon par de nombreux médias et véritable sensation de cette Gamescom, Devil May Cry V a définitivement su marquer les esprits. Cependant, le titre reste encore assez mystérieux et de nombreuses questions entourent ce cinquième opus.

Devil May Cry V se déroule bien après Devil May Cry 2

Pour y répondre, nous avons eu l’honneur de rencontrer Hideaki Itsuno, le réalisateur de ce Devil May Cry V ainsi que des épisodes 2, 3 et 4, mais aussi Matt Walker et Michiteru Okabe, qui ont bien voulu nous accorder leur temps afin de réaliser l’interview suivante. Notez que pour les besoins de l’interview, Matt Walker s’est occupé lui-même de la traduction, et c’est Hideaki Itsuno qui a donc le plus répondu aux questions.

  • Bonjour à tous, pour commencer, pouvez-vous vous présenter et préciser aux lecteurs votre rôle au sein de ce Devil May Cry V ?

Hideaki Itsuno : Bonjour, je suis Hideaki Itsuno, le directeur de Devil May Cry V.

Michiteru Okabe : Enchanté, je suis Michiteru Okabe, le senior producer du jeu

Matt Walker : Et je suis Matt Walker, également producteur sur Devil May Cry V.

  • L’une des premières questions qui nous est apparu en voyant pour la première fois le trailer était a quel moment de la chronologie se situait ce Devil May Cry V. Les événements de cet opus se passent-ils avant ou après Devil May Cry 2 ?

Hideaki Itsuno : Whoa… (prend une longue pause pour réfléchir) Devil May Cry V se déroule bien après Devil May Cry 2.

  • Pouvez-vous nous en dire plus sur les changements apportés sur Nero, et comment il a évolué depuis le quatrième épisode ?

Hideaki Itsuno : Devil May Cry V débute plusieurs années après Devil May Cry 4, et Nero a grandi, du moins un peu. Il était juste un ado dans Devil May Cry 4, maintenant il est plus âgé, il est davantage un homme qu’auparavant. Il a perdu son Devil Bringer, et pour le remplacer, sa partenaire Nico a crée cet incroyable bras mécanique capable de de terrasser les démons, le Devil Breaker.

  • Nous savons qu’en plus de Nero et de Dante, un troisième personnage sera jouable. Nous savons également que vous ne pouvez pas révéler trop d’informations sur son identité, mais pouvez-vous nous dire quand comptez-vous communiquer sur lui ?

Matt Walker : (pointe du doigt le troisième personnage sur l’affiche) Ce mec là ? Ce personnage ? (rires)

  • Donc, c’est un homme ?

Matt Walker : Est-ce un homme ? Est-ce une fille ? (rires)

Michiteru Okabe : Ici à la Gamescom, nous avons choisi de mettre en avant le gameplay de Nero, et si vous attendez juste un tout petit peu plus longtemps, nous aurons davantage de détails à vous révéler sur Dante durant le Tokyo Game Show 2018. Donc il ne reste que le mystérieux troisième personnage. Est-ce un homme, est-ce une femme ? Pour le moment nous voulons juste laisser les fans s’approprier ces questions et théoriser sur ce personnage.

  • Puisqu’il y a trois personnages, peut-on s’attendre à ce que l’histoire soit découpée en trois parties égales, à la manière d’un Résident Evil 6, ou bien s’agira t-il d’une histoire principalement centrée sur Nero, avec la possibilité de jouer par moments avec les autres personnages ?

Matt Walker : Oh, c’est une bonne question (rires)

Hideaki Itsuno : Devil May Cry V se déroule sur une seule et même timeline, où chacun de ces personnages aura un rôle à jouer. Ils vont se croiser et interagir les uns avec les autres.

  • Comment pouvez-vous décrire la relation qui relie Nero à Dante ?

Hideaki Itsuno : Dante et Nero se sont rencontrés dans Devil May Cry 4, ils se connaissent, ils ont un incroyable et immense respect l’un pour l’autre par rapport à ce qu’on ont chacun accompli, donc vous pouvez parier qu’ils vont se croiser et interagir ensemble dans le jeu.

  • Vont-ils se battre comme dans le précédent opus ?

Hideaki Itsuno : (rires) C’est ce qu’il faudra attendre de voir.

  • Dans la démo que nous avons pu essayer, nous avons pu constater que le Devil Breaker agissait en réalité comme un consommable, et non pas comme un pouvoir illimité. Pourquoi avoir fait ce choix ? Est-ce parce que le Devil Bringer était considéré comme trop puissant ?

Hideaki Itsuno : C’est une excellente observation, et oui, le Devil Bringer était considéré comme un petit peu trop puissant. Mais plus que cela, nous n’avions jamais mis en place une arme consommable dans un Devil May Cry avant cet épisode et j’ai voulu voir ce qui se passerait si on introduisait une arme comme celle-là, voir comment cela affecterait le gameplay et comment les joueurs allaient concevoir l’idée de jouer avec le Devil Breaker. Cela l’amène à se demander : « Comment utiliser ce Devil Breaker ? Quand l’utiliser ? Et dans quel ordre devrais-je user les différents Devil Breaker durant ma progression au sein du niveau ? ».

  • Donc, combien de bras différents seront disponibles dans le jeu ?

Hideaki Itsuno : Il y aura 8 Devil Breaker standards dans le jeu.

  • Pouvez-vous nous en dire plus sur l’utilisation du photo-réalisme et comment cela affecte t-il le gameplay ? Car dans la démo, les animations étant plus réalistes, nous avons pu voir qu’il était un peu plus difficile de cancel les différents combos.

Hideaki Itsuno : Vous savez c’est vraiment une excellente question, car quand vous visez le photo-réalisme, vous ne pouvez pas utiliser les mêmes méthodes de développement qu’auparavant. Si vous introduisez des cancels qui sont trop soudains, avec la vision du photo-réalisme, cela donnerait un rendu irréaliste et étrange. Cela ne nous semblait pas convenir. De notre côté, nous appelons ce phénomène l »Uncanney Valley of Action » lorsqu’il apparaît. Donc nous avons mis beaucoup d’efforts pour adapter le jeu afin que nous puissions toujours produire des mouvements naturels, qui vont de pair avec l’aspect réaliste du jeu, mais qui donnent toujours la sensation que ce jeu possède les commandes les plus réactives possibles qu’un jeu d’action Capcom puisse avoir. Quand vous aurez la chance de jouer au jouer plus longtemps, vous verrez qu’il procure les sensations d’un vrai Devil May Cry, mais que nous avons fait également beaucoup d’efforts pour que les visuels soient toujours aussi bons que le gameplay.

  • A propos de Nico, pouvez-vous nous dire comment Nero va interagir avec elle ? Doit-il l’appeler comme nous l’avons au tout début du dernier trailer ?

Hideaki Itsuno : Nico est plutôt mignonne n’est-ce pas ? (rires). Votre observation est correcte, on trouvera des cabines téléphoniques au sein des niveaux, que l’on pourra utiliser pour appeler Nico. Une fois que Nico a répondu au téléphone, elle arrive au volant de son véhicule Devil May Cry qui lui sert de bureau. Nero peut alors échanger ses orbes rouges pour obtenir différents services, comme augmenter ses capacités, en acheter de nouvelles ou fabriquer de nouveaux Devil Breaker pour lui.

  • Dante pourra t-il lui aussi interagir avec Nico ?

Hideaki Itsuno : (après un long échange avec Matt Walker et Hideaki Itsuno) La réponse est oui. (rires)

  • On a vu dans le trailer que Dante pouvait utiliser sa moto comme une arme (ce qui est vraiment cool en passant), peut-on s’attendra à ce qu’il ait accès à d’autres armes de ce genre ? Des armes pouvant se changer en d’autres objets ou en d’autres moyens de transport ?

Hideaki Itsuno : Pour Dante nous pensons aussi que la moto est une arme vraiment incroyable et nous espérons que les joueurs apprécieront ce qu’ils vont voir par la suite. Mais concernant les armes pouvant se changer en véhicules, si vous jetez un œil au dernier trailer, vous verrez que Nero possède un Devil Breaker qui lance dans roquettes, qu’il utilise comme une sorte d’hoverboard, donc c’est un autre exemple de ce type d’arme.

  • Y aura t’il une démo jouable pour le public dans le futur ?

Michiteru Okabe : Tout comme pour le mystérieux troisième personnage, nous volons que tout le monde imagine ce qui pourrait se passer dans le futur. (rires)

  • Qu’avez-vous appris avec le dernier DmC et votre collaboration avec Ninja Theory ?

Hideaki Itsuno : Nous avons collaborer de manière très proche avec Ninja Thoery sur DmC, j’ai moi-même été à Cambridge une fois tous les deux mois juste pour travailler avec eux. C’était un incroyable effort collectif et nous avons tellement appris d’eux. Je veux dire, lorsqu’on parle de style, Ninja Theory l’incarne à la perfection. Nous avons tellement appris sur le style employé pour la direction artistique, ainsi que ce que représente le style impliquait dans les animations. Nous avons pris ces leçons et nous avons fait de notre mieux pour prendre avantage de ce que nous avons appris pour ce Devil May Cry V.

  • Pour finir, auriez-vous une anecdote de développement ou une information exclusive à raconter pour nos lecteurs ?

Hideaki Itsuno : Ici à la Gamescom, vous n’avez que quelques minutes pour jouer à la démo, mais si vous arrivez à jeter un oeil en dehors de la route principale, vous pourrez trouver des endroits secrets, alors si vous avez l’occasion de tester cette démo, n’hésitez pas à chercher autour de vous.

  • Merci pour ces réponses et pour votre temps.

Rappelons que Devil May Cry V sera disponible le 8 mars sur PC, PlayStation 4 et Xbox One. Vous retrouverez nos premières impressions sur le jeu dans peu de temps.

Interview Devil May Cry V

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *