Days Gone : Le directeur créatif blâme cette fois les testeurs pour l’échec critique du jeu, trop « wokes » pour lui

Days gone

Depuis son départ de Bend Studio, John Garvin est adepte des petites phrases qui font les gros titres, de déclarations qui sont mal passées auprès du grand public, à raison. Après avoir blâmé les joueurs et les joueuses qui demandent une suite à Days Gone mais qui n’ont pas acheté le jeu à la sortie, l’ancien directeur créatif s’en prend maintenant à la presse avec l’argument le plus étrange (pour ne pas dire hors-sol) que l’on ait vu à propos de toute cette affaire.

Quand on ne sait plus comment défendre son jeu

En réponse à une personne sur Twitter qui se demande pourquoi le jeu n’a pas été plus encensé que cela à sa sortie, John Garvin reconnait d’abord que c’est parce que Days Gone a été lancé avec des problèmes techniques, comme des bugs et un framerate vacillant. Mais puisqu’il faut vraiment trouver un coupable, il s’en prend ensuite à la presse et plus particulièrement aux testeurs :

« Il y avait des testeurs qui ne se sont même pas embêtés à jouer au jeu. Et il y avait des testeurs wokes qui ne pouvaient pas supporter de voir un motard blanc et bourru regardant le cul de la personne avec qui il a rendez-vous. »

Oui, il y a de quoi lever les yeux au ciel. On a bien du mal à garder notre sérieux et à ne pas pousser un soupir de lassitude devant l’utilisation de ce mot valise désignant tout, et surtout rien, qui est encore une fois utilisé pour justifier tous les malheurs du monde alors que Garvin s’invente toutes les excuses possibles pour justifier l’échec de son jeu.

Ce tweet ne sera resté en ligne que quelques heures, avant que John Garvin protège l’accès à son compte. Nul doute qu’il trouvera un autre coupable (à part lui) pour cette histoire d’ici quelques mois.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Dreik
Dreik
1 mois plus tôt

S’il est vrai à mes yeux que l’idéologie woke est un cancer, dont on mesure un peu plus chaque jour, les ravages et les délires, dans le pays de l’oncle sam (et de plus en plus chez nous) et de ses portes étendards (netflix, amazon and co), cette nouvelle justification m’apparait aussi foireuse que la première, qui consistait à blâmer celui qui pourtant les fait vivre, à savoir le client. Perso c’est l’un des deux jeux qui m’a fait acheter une PS4 et autant dire que la chute a été… Lire plus »

Basile
Basile
1 mois plus tôt

Même si je suis déçu de « l’annulation » de la suite de Days Gone, l’attitude de Garvin est déplorable. Si il continu de pointer du doigt tout et n’importe quoi pour excuser la décision de Sony, Il risque de n’avoir plus aucune crédibilité.

Jango Jack
Jango Jack
1 mois plus tôt

Ail ail ail, qu’il est utilisé sciemment ce mot pour attirer l’attention ou non, quelle maladresse… Comment se décrédibiliser en une phrase, demandez à John Garvin.

Nathan Champion
Editor
1 mois plus tôt

Autant l’idéologie woke me sort par les yeux, pour une quantité aberrante de raisons comme la destruction progressive de certaines licences cinématographiques qui poussent les curseurs de la bienpensance au maximum sans aucune justification scénaristique, autant (pour une fois) je ne peux m’empêcher de sourire devant une défense aussi ridicule. Le jeu n’est pas ouf, faut pas chercher plus loin. En plus des problèmes techniques, il s’agit simplement d’un open-world générique, comme on en a vu des centaines ces dix dernières années. Le semi échec de Days Gone est entièrement… Lire plus »

Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.