Borderlands 3 : notre avis sur le DLC Flingues, Amour et Tentacules

Borderlands 3 - Flingues, Amour et Tentacules : Le Mariage de Wainwright & Hammerlock

Borderlands 3 revient avec sa deuxième campagne DLC Flingues, Amour et Tentacules: Le Mariage de Wainwright & Hammerlock. Et il faut avouer que le titre est plus qu’explicite concernant ce que l’on va retrouver dans ce contenu téléchargeable vendu 14,99 € seul ou à 49,99 € dans son Season Pass.

Du Lovecraft dans l’air

Borderlands 3 : notre avis sur le DLC Flingues, Amour et Tentacules

Maintenant que l’univers est sauvé, le plus beau couple d’Eden-6, Sir Hammerlock et Wainwright Jakobs, peut enfin se marier. Et la noce aura lieu sur Xylourgos une planète enneigée qui a la particularité de construire autour du corps d’un monstre géant. Évidemment, les préparations du mariage seront perturbées par des cultistes qui veulent se servir de la créature.

C’est l’occasion pour Gearbox de piocher allègrement dans l’œuvre de Lovecraft et de caser un maximum de références à Cthulhu. Sans surprise, cet univers se mélange bien avec celui de Borderlands 3 qui peut en profiter pour dérouler son habituel mélange d’humour absurde et trash grâce à ses personnages secondaires. Comme pour le premier DLC, l’écriture est meilleure que dans le jeu de base. Mais il y a tout de même une grosse exception.

La très populaire méchromancienne Gaige fait son grand retour en tant qu’organisatrice du mariage avec son fidèle Piègemort. Et problème, il n’est pas évident de développer un ancien personnage DLC dans ce type de jeu. L’équipe a donc simplement décidé d’en faire un clone de Tiny Tina qui passe son temps à hurler comme elle, parfois pour demander des explosions. Dommage quand on sait à quel point elle était attendue par les fans.

Tu peux courir mais tu ne peux pas te cacher

Borderlands 3 : notre avis sur le DLC Flingues, Amour et Tentacules

Comme son prédécesseur, comptez une dizaine d’heures pour faire un tour complet de ce DLC. Là aussi, on retrouvera une grosse quête principale mais aussi des missions secondaires et des défis d’équipage. Pas de nouvelles mécaniques, on massacre tout ce qu’on voit et on fait du fedex. Il n’y a pas non plus de gimmick général comme le casse du casino dans le premier DLC.

Si l’on apprécie retrouver des décors neigeux et une ambiance horrifique, il faut avouer qu’il y a un arrière-goût d’Eden-6, la partie déjà trop longue de Borderlands 3. En plus de se centrer sur Hammerlock et Jakobs, cette campagne vous fera passer par une bibliothèque, un manoir et même un énorme vaisseau abandonné infesté par les monstres où vous serez accompagné d’un robot.

Côté ennemis, les designers se sont bien entendu fait plaisir avec les codes lovecraftiens et le bestaire est donc majoritairement inédit. En revanche dans le gameplay, ils ont été nettement moins inspirés et les boss semblent un peu tous être de simples sacs à PV. Notez au passage une incursion beaucoup trop courte dans l’univers viking qui frustre un peu à cause du potentiel gâché.

En résumé, même bilan que pour le Casse du Beau Jackpot. Ce DLC propose assez de contenu pour ne pas s’attirer les foudres de ceux qui ont déjà acheté la Super Deluxe Edition ou le Season Pass à 50 euros. Cependant, il n’y a rien ici qui pourrait convaincre ceux qui n’ont pas encore craqué. Gearbox a encore deux chances pour tenter de flirter à nouveau avec la qualité du Season Pass de Borderlands 2 et son mythique Tiny Tina et la Forteresse du Dragon.

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des