Pokémon Epée et Bouclier – Notre avis sur le DLC « L’île solitaire de l’armure »

Pokémon épée et bouclier DLC illustration

Près de huit mois après sa sortie sur Switch, Pokémon Epée et Bouclier propose un passe d’extension permettant de prolonger son expérience sur le jeu (avec deux DLC). Située aux alentours de la nouvelle région de Galar, l’île de solitaire de l’armure est donc l’occasion de partir dans de nouvelles contrées et d’y croiser de « nouveaux » Pokémon.

Après avoir complété le DLC sous toutes ses coutures, nous vous proposons un avis sur ce dernier.

Le contenu post-game qui ne dit pas son nom ?

pokémon epee DLC 03 1

Nous n’avions pas été tendre avec le dernier Pokémon qui, selon nous, n’a pas réussi son passage sur Switch. La licence rayonne toujours autant et le succès fut indéniablement au rendez-vous grâce à la mansuétude des fans, mais il est dommage que Game Freak n’ait pas pris son temps (sans doute à cause de tout ce qui gravite autour de la série : anime, merchandising…). Le manque d’évolution de la série et les problèmes que certains ne pardonnent pas (comme le Pokédex incomplet) peuvent-ils être rattrapés par ce DLC ? Malheureusement non, et pire encore, ce que l’on nous propose n’est pas du tout à la hauteur en matière de contenu.

Ce premier DLC sur l’île solitaire de l’armure ressemble surtout au contenu post-game que nous aurions dû avoir sur le jeu de base tant il se termine en quelques heures à peine. Contrairement au second DLC qui devrait être bien plus massif d’après les derniers trailers, nous avons ici uniquement quelques nouvelles zones à explorer histoire de changer des Terres Sauvages, ainsi qu’une petite aventure autour d’un dojo qui va nous introduire un nouveau Pokémon légendaire, Wushours.

En plus d’être donc assez pauvre en contenu, ne vous attendez pas à une quelconque surprise en matière d’expérience. Il a également le malheur de mettre en lumière la pauvreté technique du titre avec des zones construites de la même façon que les Terres Sauvages. Le véritable intérêt est d’y capturer de nouveaux Pokémon que l’on a plaisir à revoir comme Insecateur, Abra ou encore Psykokwak.

Le plaisir coupable du collectionneur

pokémon epee DLC 02 2

La seule quête annexe de ce DLC, à savoir retrouver 150 Taupiqueur sur toute la carte, est une bonne image de la tristesse du contenu. Elle a le mérite de nous faire voyager aux quatre coins de l’archipel mais tout ça pour mieux nous dépeindre le vide abyssale de ce nouveau terrain de jeu. Même en matière de combats, on restera sur notre faim avec uniquement le maître du dojo et la nouvelle rivale qui maîtrise les Pokémon de type poison, la « sympathique » Sophora.

Comme pour le jeu de base, on regrette un challenge inintéressant que l’on impute d’abord à cet opus en raison d’un gain d’expérience démesuré (multi-exp, bonbons…) On notera tout de même quelques détails qui ne manqueront pas de faire mouche comme l’énorme Wailord décrié auparavant par les fans pour le non-respect des proportions sur le jeu de base. S’ajoute à cela une nouvelle fonctionnalité via la préparation d’une soupe qui nous donne la possibilité de donner une forme Gigamax à n’importe quel Pokémon choisi. Une bonne nouvelle pour ceux ne voulant pas abandonner un Pokémon bien entraîné pour un autre capturé en raid.

En conclusion

A moins d’être un fan absolu, on conseille d’attendre de voir la qualité du prochain DLC afin de déterminer si le passe d’extension vaut vraiment le coup ou non car pour l’instant, ce n’est pas vraiment le cas. Mis à part le retour de nombreux Pokémon qui plaira à bon nombre de joueurs et la petite aventure avec Wushours, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Aucune réelle surprise qui viendrait mettre du piquant à une recette que l’on ne connaît que trop bien.

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des