Aperçu The Great Ace Attorney Chronicles – Un jeune avocat à l’avenir prometteur

Membre Actugaming.net

Par

Six ans après sa sortie japonaise, et cinq ans après Spirit of Justice, le dernier opus de la série Ace Attorney à être sorti en occident, The Great Ace Attorney débarque enfin sur nos côtes occidentales, dans une compilation HD regroupant les deux jeux sortis à l’époque sur 3DS et intitulée The Great Ace Attorney Chronicles. Réclamé à cors et à cris par les fans de la licence, c’est finalement sur Switch, PlayStation 4 et Steam que nous faisons officiellement connaissance avec l’ancêtre du célèbre Phoenix Wright : Ryunosuke Naruhodo.

Nous avons eu l’occasion de tester pour vous les quelques premières affaires composant le soft pour vous offrir un premier aperçu de la compilation avant sa sortie le 27 juillet prochain. Le jeu a été testé sur Switch avec une version non finale fournie par Capcom

Faire du neuf avec du (très) vieux

great ace attorney 5 1

À l’origine sorties en 2015 et 2017 sur 3DS sous les noms de Dai Gyakuten Saiban 1 et 2, c’est ici en HD que nous retrouvons donc ces deux jeux, respectivement renommés The Great Ace Attorney : Adventures et The Great Ace Attorney : Resolve, et qui retracent au cours de dix affaires l’histoire de Ryunosuke Naruhodo, étudiant japonais devenu avocat un peu malgré lui.

Comme à l’accoutumée, le jeu nous propose une entrée en matière sous forme de procès, où notre personnage se retrouve ici accusé du meurtre d’un Britannique, un certain monsieur John Wilson, et se trouve contraint d’assurer sa propre défense, assisté par son meilleur ami. Un tutoriel traditionnel pour la série qui permet aussi bien de présenter son protagoniste que la base de son gameplay : lire des témoignages et utiliser les preuves à disposition pour y révéler des incohérences.

Une introduction somme toute standard si ce n’est un contexte historique un peu particulier, celui de l’ère Meiji, de 1868 et 1912. C’est une période de forte modernisation mais impliquant également certaines limitations technologiques, comme des photographies de moindre qualité uniquement en noir et blanc, des autopsies rudimentaires et, évidemment, pas de relevé d’empreintes, faisant ainsi reposer le gameplay un peu plus sur les témoignages des personnages et vos talents d’observation.

C’est ici qu’une première nouveauté, du moins pour la série principale, viendra se montrer : les contre-interrogatoires de plusieurs témoins simultanément, un élément jusque-là uniquement présent dans le jeu Professeur Layton Vs Phoenix Wright Ace Attorney, et qui permet de déceler les incohérences dans les témoignages en sondant les réactions des autres témoins présents.

Bien qu’elle ne dure qu’un procès, cette première affaire se révèlera être assez longue, à l’instar de la première affaire d’Apollo Justice, et devrait plutôt ravir les fans par ses nombreux retournements de situation. La satisfaction ressentie lorsque la vérité éclate enfin au grand jour, et qui fait l’un des points forts de la série, reste elle aussi intacte dans cet épisode.

Concernant les affaires suivantes, le jeu semble vouloir les aborder d’une manière légèrement différente de d’habitude. Contrairement au schéma classique « enquête – tribunal – enquête – tribunal » retrouvé dans chaque affaire, ici, The Great Ace Attorney choisira parfois de se concentrer uniquement sur l’un de ces deux aspects, ou même réduire leur nombre par affaire mais en allongeant chaque partie, laissant place à encore d’autres éléments de gameplay inédits, sur lesquels nous reviendrons plus longuement dans notre test complet.

En Anglais dans le texte

great ace attorney 4 2

Cependant, malgré la qualité d’écriture de ces premières heures et la fraicheur apportée par de nouveaux éléments de gameplay, il est tout de même assez évident que le jeu s’adressera principalement aux fans de la série et non pas à un potentiel nouveau public, d’une part à cause de son contexte historique un peu particulier qui pourrait désintéresser autant qu’intriguer, et qui demande peut-être certaines connaissances pour en comprendre ses subtilités.

D’autre part, comme ses prédécesseurs, le jeu ne comporte pas de traduction française, et qui plus est demandera des compétences en anglais plus pointues qu’à l’accoutumée à cause de la période historique choisie, ce qui réduira encore plus son public cible.

En dépit de cette remarque, The Great Ace Attorney Chronicles reste pour l’instant plus que prometteur et semble s’éloigner du schéma plutôt épisodique de la série pour adopter ce qui s’apparenterait plutôt à une véritable histoire suivie, dans laquelle chaque nouvelle affaire viendrait ponctuer la narration globale, comme ce qui avait été amorcé dans une moindre mesure dans Spirit of Justice. Reste à voir maintenant si le reste de l’histoire sera à la hauteur.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Avec ce changement de décor et la présence de Shu Takumi au scénario, c’est un retour aux sources presque littéral pour la série, avec des affaires peut-être plus terre à terre, mais qui ne manquent pas pour autant de nous proposer dans ces quelques premières heures une très bonne entrée en matière. Le jeu présente à la perfection non seulement ses nouveaux personnages, mais également ce nouveau décor sociopolitique qu’est l’ère Meiji, ses enjeux, et son impact sur les investigations. Un opus qui semble cependant s’adresser aux fans les plus bilingues, tant l’écriture, bien que soignée, se trouve ponctuée d’un vocabulaire plus complexe que d’habitude. Malgré ce bémol assez léger, il pourrait cependant s’imposer assez rapidement comme l’un des meilleurs opus de la série, et nous ne manquerons pas de vous en faire part dans un test plus approfondi.

ClockworkClementine
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.