Aperçu The Elder Scrolls Online : High Isle – Un nouveau chapitre qui a de belles cartes à jouer

Membre Actugaming.net

Par

Un nouveau chapitre s’ouvre pour le MMO The Elder Scrolls Online. Après deux derniers jouant énormément sur la nostalgie des jeux de la série principale, Zenimax s’attaque à une contrée peu aborder dans le lore de la franchise avec les Brétons.

A l’occasion d’une présentation organisée par Bethesda, nous avons pu avoir un aperçu de The Elder Scrolls Online : High Isle puis d’y jouer un petit moment pour tâter du contenu et des nouveautés (on précise qu’il s’agissait d’une version preview non définitive).

Moins de magie, plus de politique

Teso high isle preview 03 1

Dans ce nouveau chapitre, les joueurs pourront visiter les deux grandes îles principales dans l’archipel situé à l’ouest de la carte de Tamriel (les Systres Archipelago) : High Isle et Amenos. Amenos est une île prison où l’on peut explorer une énorme jungle luxuriante. D’après ce que l’on nous a décrit, la prison se situerait dans une caldeira.

High Isle de son côté nous a été présenté comme « un hommage à tout ce que « Haute-Roche a de mieux ». Zenimax met en avant le système féodal des brétons avec un univers plus médiéval afin de redonner un peu de fraicheur à des intrigues souvent classiques à base de « gros méchants daedriques menaçant de détruire le monde » pour faire court. Les développeurs mettent l’accent sur la caractère méritocratique de cette culture où n’importe qui peut faire ses preuves quel que soit son statut social.

De ce fait, le scénario principal reposera bien plus sur des complots et des trahisons où la politique joue un grand rôle. Votre aventure débutera par un simple travail devant vous rapporter un bon gros tas d’or auprès de la diplomate et investigatrice Arabelle Davaux. Toutefois, les choses se compliqueront assez rapidement lorsque que l’ordre des ascendants mettra son grain de sel dans ces affaires d’états. Il s’agit d’un groupe secret de séparatistes qui veulent abolir les alliances et libérer Tamriel.

Il y aura tout de même une dose de contenu non négligeable avec de nouveaux donjons ou encore un nouveau raid à 12 personnes similaires à Rochebosque de « Bois Sombre ». D’ailleurs, si vous vous demandez quelle sera la taille de ce nouveau terrain jeu, on nous a indiqué qu’elle serait à peu près la même que celle des précédents chapitres. En outre, on peut s’attendre à une durée de vie de 30 heures pour l’ensemble des quêtes.

De notre côté, on apprécie plutôt bien ce changement d’atmosphère bien qu’il faudra compléter la quête principale en entier pour juger de sa qualité. Même si le moteur du jeu accuse les années en particulier pour une bonne partie des environnements extérieurs, Zenimax fait un très bon travail au niveau de la direction artistique en ce qui concerne ses donjons et les différentes villes qui peuvent être de vrais châteaux forts. Concernant la musique, les quelques morceaux entendus durant la présentation et en jeu laissent entrevoir encore un bon niveau cette année.

Récits de Gloires : un jeu de cartes au potentiel énorme

Teso high isle preview 09 5

Certains vétérans pourront être déçus par le contenu, qui reste finalement assez classique vu d’un certain angle, puisque l’on retrouve les choses habituelles. On découvrira par exemple deux nouveaux compagnons (Braise et Isobel), une des excellentes nouveautés introduites dans le chapitre précédent.

Le bon côté est que High Isle reste très accueillant avec les nouveaux venus sur le MMO. En plus de la refonte du tutoriel de départ l’année dernière, cette année l’achat de cette extension vous donne accès à tout le contenu de base ainsi que tous les chapitres précédents. Et l’une des grosses forces de The Elder Scrolls Online est de pouvoir jouer avec n’importe qui quel que soit votre niveau (étant donné que le jeu s’adapte au votre). Une stratégie louable mais qui a aussi sans doute été influencée par la pandémie qui a gonflé les rangs de beaucoup de gros jeux en ligne.

Toutefois, ce qui retenu le plus notre attention dans High Isle, c’est le tout nouveau jeu de cartes : Récits de Gloire. A la manière d’un Gwent, il s’agit d’un jeu de taverne qui proposera du PVE et du PVP. On ne va pas rentrer dans des explications de règles qui seraient assez lourdes à lire (déjà que ce n’est pas forcément évident à saisir avec une vidéo sous les yeux), mais les quelques parties que nous avons pu jouer nous ont donné des bonnes impressions.

Au lancement, nous aurons droit à 8 archétypes de deck. Histoire de résumé un tant soi peu tout de même, en début de partie, chaque joueur choisi 2 decks parmi les 8. L’un sera à vous, et l’autre sera mis en commun avec votre adversaire sur la taverne. Concrètement, il s’agira pour vous de créer votre main en achetant les cartes de la taverne misent en commun, ou de supprimer celle dont vous n’avez pas besoin pour créer les meilleurs combos (un peu à la Hearthstone pour les cartes du genre). Concrètement, il s’agira de créer votre main sur mesure et gagner des points de prestiges. Pour cela, vous pourrez utiliser les nombreuses cartes (qui se divisent en trois types) ainsi que les « patrons » des decks choisis par les deux joueurs.

Il existe deux conditions de victoire : obtenir 40 points de prestiges ou bien avoir la faveur des 4 patrons. Pour obtenir des effets plus puissants par ses derniers, vous pourrez en effet payer pour gagner leur faveur sachant que l’adversaire peut payer également pour le faire redevenir neutre par exemple. Cela parait un peu confus, mais en jeu, cela prend bien plus de sens.

Nous sommes vraiment devant un jeu de carte murement réfléchi dans sa construction et ses règles, et qui est loin d’être un simple mini-jeu. Jouer vous permettra de gagner de jolies récompenses comme de l’or, des recettes, des consommables, des cosmétique, des emotes, des matériaux de craft ect. Précisons également qu’il n ‘y aucun système de microtransaction lié à « Récits de Gloire ». Il n’y a pas d’échange de cartes ou d’achats, tout se gagne simplement en jouant.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

The Elder Scrolls Online : High Isle a le mérite de nous proposer un gros changement de ton avec une narration qui semble moins prévisible dans sa quête principale et une culture brétone peu explorée dans la licence. Cet univers plus médiéval et ce contexte très politique a le mérite de nous intriguer sans oublier les joyeusetés habituelles. Certains regretteront un manque de contenu pour les vétérans (comme l'année dernière en somme) mais les efforts poursuivis pour mettre les nouveaux joueurs dans de bonnes conditions sont toujours louables. Par contre, le jeu de cartes "Récits de Gloires" est sans doute l'ajout qui fera le plus parler et, de notre côté, celui qui nous tarde de pratiquer plus en profondeur au vu de son énorme potentiel.

Haseo
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.