Aperçu Liberated – Une bande dessinée vivante alléchante

La gamescom nous aura permis de faire un tour du côté des productions indépendantes polonaises, et donc d'un certain Liberated.

Il est tout à fait normal de ne pas avoir entendu parler de Liberated. Le titre est une production indépendante par le studio polonais Atomic Wolf, basé à Varsovie. Le bébé du studio nous entraîne dans une ambiance bande dessinée totalement vivante, et le soft nous a-t-il mis une belle claque durant ces 15 minutes manette en main ?

Une direction artistique ingénieuse

Liberated vignette

S’il y a bien une chose qui nous a littéralement frappés que ce soit dans les premiers trailers ou lors de notre session, c’est indéniablement sa patte artistique. Effectivement, le soft nous donne la très agréable sensation de lire tout bonnement une bande dessinée vivante. Chaque cinématique nous donne l’impression de parcourir chaque vignette d’une bande dessinée, ce qui est tout bonnement appréciable. Et sa teinte orientée film noir dystopique est tout bonnement agréable à l’œil.

La direction artistique sera très clairement l’une de ses grosses forces à sa sortie officielle, c’est un fait. Chose plutôt intéressante qui plus est, le soft nous permettra de contrôler quatre personnages différents. Le tout, dans un univers où le monde est en proie à être manipulé par les autorités, à cause d’une technologie désormais très moderne. Le titre devrait être aussi captivant de ce côté-là. En effet, découvrir le point de vue de chaque personnage peut avoir définitivement de la gueule.

Tout ceci restera pour le coup à vérifier à sa sortie officielle. Au passage, sachez que le jeu se dotera de choix à faire. Visiblement, si le développeur nous a précisé que le soft aura juste un seul début et une seule fin, nous pourrons faire des choix à certains moments du jeu. Par exemple, en fonction de certains de nos choix que nous effectuons, le phase de jeu présente en face de nous sera totalement différente. Voilà une feature qui peu encourager à la rejouabilité, et nous verrons bien de quoi il en retourne sur cet aspect.

Car qu’on se le dise, le fait qu’il n’y ait qu’une véritable fin pourrait être un souci, surtout pour un titre proposant des choix multiples à certaines situations. A voir donc et niveau date de sortie, le soft devrait soit sortir pour cette année, voire l’année prochaine sur PC, PS4, Xbox One et Switch. Le développeur présent sur place ne savait pas réellement quand est-ce que le jeu pourrait sortir, étant donné que le studio veut peaufiner son bébé au maximum, ce qui est compréhensible.

Un gameplay varié dans Liberated

Liberated personnage flingue

Ce qui nous a aussi enjoué, ce sera son gameplay. Il est tout de même saisissant de voir que le studio polonais Atomic Wolf a du talent pour proposer une expérience qui sera certainement relativement variée dans son approche. Effectivement, en sus des choix de dialogues, nous pouvions nous retrouver avec des phases d’infiltration où vous devrez éviter la police, des séquences de shoot, de plateformes et j’en passe.

D’ailleurs, force est de constater que les contrôles répondaient relativement bien sur ces phases de jeu. Tout semblait intuitif, souple, et le boulot accompli sur la jouabilité nous a semblé relativement abouti pour le coup. C’est du bon travail dans l’ensemble, et on pourrait tout simplement affirmer que nos différents choix à effectuer seront au service du gameplay.

C’est ce qui fera aussi l’une des grandes forces de Liberated, qui nous laisse finalement une très bonne impression pour le moment dans tous ses aspects. Ce qui pourrait concrètement léser le joueur finalement, ce sera peut-être la durée de vie. Il faudrait tabler sur du 6-7 heures de jeu pour en venir à bout. C’est léger diront certains, mais pour une telle expérience avec Liberated, cela vaudra sûrement le coup, surtout qu’il ne devrait sûrement pas être vendu très cher à sa sortie. Du moins, on croise les doigts.

Pour l’aspect graphique enfin, il est tape à l’œil. Si graphiquement, le soft ne sera clairement pas une bête de course qu’on se le dise, tout l’enrobage autour pourra compenser le tout. Car clairement, son atmosphère graphique sous forme d’un bon vieux film noir dystopique dans son approche aura de quoi immédiatement charmer. Sans compter son côté bande dessinée et ses différentes onomatopées à la XIII qui viendra incontestablement nous immerger comme si nous étions en train de lire une bonne vieille bande dessinée des familles.

Très grosse attente, pour un titre atypique qui peut être surprenant

Cette session de jeu était courte, extrêmement courte. Mais mon dieu qu'elle fut prenante ! Rien que par l'aura bande dessinée qu'il y a autour de ce jeu, Liberated sera un titre indépendant polonais envoûtant. Rien que par son style du début à la fin. Il nous était clairement difficile de lâcher la manette tellement le jeu nous immergeait dans une B.D. film noir dystopique tout bonnement excitante. Le soft nous fera aussi varier les plaisirs sur le phases de jeu, qui différeront elles aussi en fonction de nos choix effectués. Il ne nous reste plus qu'à découvrir la teneur des différents scénarios de chaque personnage, et surtout si le jeu ne sera pas trop monotone sur la longueur. Mais pour l'heure, Liberated semble être une réussite même si on en convient, le jeu ne sera pas non plus une baffe graphique. On reste en attendant sur une très bonne impression du soft qui devrait sortir cette année, voire en 2020 sur PC, PS4, Xbox One et Switch.

Matheus

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda