Aperçu : Anno 1800 – Une mise en bouche qui annonce du contenu de qualité

Exploration et colonisation sont au rendez-vous du dernier né de la saga, Anno 1800.
Temps de lecture : 4 min.

Depuis sa création il y a plus de 20 ans maintenant, la saga Anno n’a cessé d’enrichir son contenu et de repousser les limites du jeu de gestion stratégique en temps réel. Si à ses débuts, la licence était relativement modeste, centrée sur des mécanismes de gestion simples, elle a su constamment déployer un goût pour l’aventure et la découverte. Avec l’arrivée prochaine, en avril 2019, du prochain opus, Anno 1800, les fans vont pouvoir se replonger dans la conquête près de quatre ans après le dernier épisode. Afin de nous mettre l’eau à la bouche, une bêta fermée est accessible du 31 janvier au 4 février. Sans refléter, comme on peut s’y attendre, le contenu final du jeu, cette première incursion a permis de se faire une idée sur l’ambiance globale du titre.

L’économie des besoins

Anno 1800

Dans Anno 1800, vous êtes propulsé gouverneur d’une nouvelle colonie nichée sur une île lointaine. Renouant avec les mécanismes qui ont fait son succès, cet épisode revient aux fondamentaux de la série. De prime abord, il faut réfléchir étape par étape en parant aux plus simples besoins. Au départ, en effet, il sera question de faire croître votre population en construisant toutes les infrastructures de base nécessaires au fonctionnement d’une société balbutiante. A vous donc de construire des routes, des marchés, d’établir une scierie pour de bâtir les premières habitations, de construire des fermes, et finalement de fournir à la population les biens de première nécessité. Tout l’enjeu revient à lancer les bases d’une économie de marché fondée sur une force de travail adaptée. Les champs, les scieries et autres exploitations agricoles nécessitent des fermiers en quantité suffisante. Mais face à l’explosion des besoins, les fermiers ne suffiront pas. Ce sont les ouvriers qui prendront le relais suivant les différentes strates de la pyramide sociale.

Les éléments de la campagne proprement dite ne sont pas pour l’heure accessibles dans cette bêta. L’atmosphère globale ne manque pas malgré tout de faire son effet. Avec trois niveaux de difficulté proposés dans cet aperçu, il y a déjà de quoi se lancer un défi. La bêta laisse entrevoir d’ailleurs l’étendue de la personnalisation qui sera disponible lors du lancement du soft. Outre, les particularités de la carte, les conditions de victoire et le niveau de vos adversaires, vous pourrez comme il se doit accroître les obstacles à votre progression dans l’optique d’ajouter du piquant à votre expérience. Si l’expérience de jeu pourra être adaptée à l’envi, il en est de même pour vos constructions. En effet, avec la fonctionnalité blueprint, tel un ingénieur penché sur ses plans, vous pourrez installer temporairement certains bâtiments dans l’attente de ressources adéquates par exemple.

Le centre se développe…

Anno 1800

Au gré de l’aventure, vous assisterez à l’évolution sociale des habitants de l’île en fonction du développement économique de votre colonie. Tout l’enjeu sera de maximiser le bonheur des administrés sous contrainte de ressources et d’équilibre financier. Dans ce jeu bac à sable, les besoins sont multiples et variés. Ils exigent toutefois satisfaction sous peine de faire fuir la population vers des cieux plus cléments. Une fois les bases de fonctionnement acquises, il vous faudra vous atteler à la gestion de la presse, de la diplomatie ainsi que la mise en place d’infrastructures assurant la sécurité/la survie de vos concitoyens. Pour ce qui est de la presse justement, vous aurez accès en avant première aux manchettes du journal local. Vous pourrez ainsi, à vos risques et périls, tenter d’influer sur le ton des nouvelles fraîches. Et cela aura bien évidemment un impact sur les citoyens mais aussi sur votre réputation mondiale. Un peuple triste et qui se plaint est un aveu de faiblesse pour vos concurrents qui rêvent de vous déstabiliser.

En un mot, il faudra rendre votre ilot attractif, efficace et sûr pour atteindre le Saint Graal de la prospérité. Il sera temps pour vous dès lors de braver les flots à la recherche d’autres contrées. Libre à vous d’engager alors, avec vos adversaires, une interaction fondée sur l’échange ou d’initier le conflit.

L’impression de cet aperçu est donc très positive. La gestion d’ensemble nous paraît assez détaillée avec un souci du détail bien mis en scène. Graphiquement, le rendu est très flatteur. L’accent mis sur le raffinement architectural des bâtiments enchante l’œil. Cette première approche laisse donc augurer un très bon cru qu’il nous tarde d’essayer dans toute sa diversité.

Une bêta bien prometteuse !

Je dois bien avouer que je suis très impatient de pouvoir poser les mains sur cette nouvelle mouture de Anno. Cette période de la révolution industrielle propice aux avancées technologiques et sociales m’apparaît être un terrain de jeu idéal pour les adeptes de la stratégie en temps réel. Forte de plus de vingt ans d’expérience, la licence pourrait bien atteindre un pic de maturité avec ce dernier opus. Anno dispose d’une identité propre mêlant gameplay exigeant et créativité poussée à l’extrême. C’est ce qui rend l’expérience attractive et passionnante.

Penderflash

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
Anno 1800
Anno 1800
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp