À quoi joue la rédaction d’ActuGaming ce mois-ci ? Juillet 2019

actugaming

Il est chaud l'été, il est chaud !

C’est sous le signe de la canicule que le mois de juillet se termine. Atteignant parfois plus de 40°C, cela n’a pas empêché nos petits pandas de jouer à leurs titres favoris ou non. Ce premier mois de vacances scolaires aura tout de même été généreux en terme de nouvelles sorties vidéoludiques. On pense notamment à Wolfenstein: Youngblood ou même Fire Emblem: Three Houses. Hormis ces deux grosses sorties, d’autres titres tout aussi intéressants sont venus garnir notre bibliothèque comme Nightcall, Kill la Kill: IF ou Sea of Solitude en début de mois. De quoi s’occuper en attendant la Gamescom qui prendra place le 20 août prochain.

Alors, à quoi joue la rédaction d’ActuGaming ce mois-ci ?

Certains n’auront pas perdu de temps avant de se lancer dans l’aventure de Fire Emblem: Three Houses. Tandis que Penderflash a décidé quant à lui de ressortir le costard pour jouer le coach dans Football Manager 2010, Baylou n’a toujours pas sorti le moindre euro de sa poche grâce aux offres de l’Epic Games Store. Limbo était au menu, comme vous avez pu le voir dans notre émission Store Wars disponible sur notre WebTV. Pour sa part, Laselow profite du temps qu’il lui reste pour redonner une chance à la série Watch Dogs avant l’arrivée du prochain épisode.

actugaming

À quoi joue la rédaction d’ActuGaming ce mois-ci ? Mars 2019 1 Ludvig : Ah le mois de juillet, un bien beau mois. Non, il ne rime pas avec vacances, car j’ai oublié la signification de ce mot. Néanmoins, c’est l’occasion pour moi de redécouvrir la licence Fire Emblem au travers de Fire Emblem : Three Houses. Moi qui suis toujours en train de poncer Fire Emblem : Radiant Dawn, autant vous dire que cela va me changer que de découvrir ce nouveau titre, qui sort à la fin du mois. D’ailleurs : Day One !

Pour le reste, je suis toujours féru de ce magnifique Assassin’s Creed Odyssey, auquel je joue assez souvent. Au moins une fois par mois, histoire de faire les petites nouveautés gratuites qu’Ubisoft nous ajoute de façon continue. Et pour être honnête, tuer du Grec ou du Perse avec Kassandra, c’est presque devenu une part de mon être. Sans compter que je n’ai toujours pas testé le DLC de l’Atlantide, bien que j’y ai accès et que ce dernier soit installé sur mon jeu.

Enfin, je continue encore et toujours mes péripéties sur Europa Universalis IV. Il y a tellement de succès à réaliser sur ce jeu que je suis encore loin d’en avoir terminé avec ce dernier. Mais au moins, c’est un jeu qui sera rentabilisé une fois que j’aurai décidé de le laisser de côté.

actugaming

À quoi joue la rédaction d’ActuGaming ce mois-ci ? Mars 2019 1 Penderflash : Ce mois-ci, je suis enfin parvenu à me faire un petit plaisir auquel je pensais depuis pas mal de temps. Je suis revenu sur l’une des licences que j’apprécie le plus : Football Manager. Étant un grand fan de la période du marché des transferts estival, je me suis amusé à réinstaller les précédents opus de la licence afin de me rendre compte des changements. D’abord des changements en terme de gestion des clubs etc. mais aussi changements dans les effectifs des grandes équipes. En réinstallant par exemple Football Manager 2010, j’ai pu me rappeler quel était l’effectif absolument somptueux dont disposaient alors certains grands cadors italiens comme la Juve ou le Milan. Une belle expérience qu’il conviendrait, à mon sens, d’intégrer dans le jeu de base, sans attendre le travail de haute qualité fait par les passionnés dans le workshop.

L’autre titre sur lequel j’ai jeté mon dévolu n’est autre que Super Mario Maker 2. Oui, j’ai succombé. Difficile d’ailleurs de ne pas le faire, étant fan de longue date. L’idée de pouvoir profiter des niveaux des joueurs du monde entier est assez grisante et devient d’ailleurs très en vogue. Mais je réserve toutefois tout mon enthousiasme pour le futur Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 prévu pour novembre prochain. Oui, je l’avoue, je suis un immense fan. Je ne saurais dire le nombre d’heures passées sur l’opus de la version DS à tenter de battre chaque record de chaque discipline !

actugaming

À quoi joue la rédaction d’ActuGaming ce mois-ci ? Mars 2019 1 Baylou : Après avoir craqué sur World of Warcraft Battle of Azeroth le mois dernier, c’est sur tout autre style que j’ai jeté mon dévolu. Vous n’êtes pas sans savoir que l’Epic Games Store offre un jeu par semaine ! Du coup, c’est le sombre Limbo que j’ai ajouté à ma bibliothèque. Ce jeu est un mix entre plateforme et réflexion, où vous devrez venir à bout de nombreuses énigmes pour faire évoluer votre héros le plus loin possible. L’ambiance est vraiment oppressante, les graphismes en noir et blanc, la brume permanente et les énormes araignées y sont pour quelque chose! J’ai bien accroché à ce titre, sorti depuis déjà quelques années, et Limbo m’a valu de longues minutes de réflexion !

Dans un autre style, c’est Deponia que j’ai appris à découvrir (il serait temps me direz-vous). Ce point’n’click vous plonge dans Deponia, monde-détritus dont le héros n’aura qu’une obsession : s’en échapper pour Elyseum, monde rêvé qui flotte au dessus des nuages. Plein d’humour, la patte graphique m’a vraiment plu, et il est clair que je vais me procurer les épisodes suivants sous peu !

actugaming

À quoi joue la rédaction d’ActuGaming ce mois-ci ? Mars 2019 1 Swanley : Le mois de juillet aura été celui de Dragon Quest Builders 2. Ayant fait le jeu dans le cadre du test j’ai décidé de reprendre une partie de zéro pour bien en profiter, car avec ce genre de titre j’aime tout particulièrement prendre mon temps et flâner énormément. Cette suite est tellement généreuse en terme de contenu et de possibilités de construction que je ne m’ennuie pas, je passe le plus clair de mes parties à tester de nouvelles constructions.

J’ai également relancé Assassin’s Creed Odyssey que j’avais commencé en octobre et qui m’était tombé des mains à cause de la sortie d’un p’tit jeu de cowboy (dispo peu de temps après) et qui avait pris toute la place ainsi que mon temps libre des semaines durant ! J’ai donc aussi recommencé une nouvelle partie et je prends plaisir à explorer ce monde qui fourmille de choses à faire (y’en a partout !) et qui, même s’il est un peu répétitif, reste l’un des meilleurs de la série pour ma part.

Et comment ne pas citer Final Fantasy VII que je suis en train de redécouvrir sur Switch avec ce portage horrible à cause d’une traduction totalement ignoble. Mais la joie de pouvoir y jouer partout et tout le temps prend le dessus entre deux parties de Super Mario Maker 2.

actugaming

À quoi joue la rédaction d’ActuGaming ce mois-ci ? Mars 2019 1 Laselow : Avec l’annonce de Watch Dogs Legion (qui m’avait plutôt hypé) pendant le dernier E3, j’ai voulu donner une seconde chance à la série des Watch Dogs avec laquelle je ne m’entends pas très bien : en effet, le premier épisode m’avait laissé un goût d’inachevé tandis que j’avais trouvé le second moyen voire sans plus. J’ai finalement dépoussiéré Watch Dogs 2 il y a quelques jours pour savoir si je devais vraiment laisser cette licence de côté ou si je pouvais attendre quelque chose du troisième opus, et il s’avère qu’il est plutôt plaisant à jouer. Même si je trouve le titre un peu trop facile et proposant beaucoup trop de contenu annexe, il n’en reste pas moins un bon passe-temps en cette période de vacances.

Côté multijoueur je fais quelques petites sessions de Cadence of Hyrule avec un ami, dont la première heure est souvent synonyme de galère pour se coordonner et suivre le rythme. Le mois de juillet sera aussi marqué par mon retour sur League of Legends, jeu célèbre pour sa communauté toxique (une des raisons pour lesquelles j’avais arrêté d’y jouer il y a un an de cela) mais pouvant faire passer de très bonnes soirées si vous avez une équipe d’amis et testez une composition à s’arracher les yeux si vous la sortez en classé.

actugaming

À quoi joue la rédaction d’ActuGaming ce mois-ci ? Mars 2019 1 Iman : Ce mois-ci, je découvre avec pratiquement un an de retard le JRPG mobile Epic Seven. Un jeu incroyablement riche pour cette plateforme. L’histoire est complète en plus d’être intéressante (chose rare sur le RPG mobiles), énormément de mode de jeu sont disponibles, dédiés au combat, à la création d’équipement, d’amélioration… Faire le tour du sujet demande déjà un certain moment et une fois familiarisé, nous ne sommes jamais à court de choses à faire.

Quand je n’ai plus batterie pour continuer à jouer, je bascule sur PC où je me replonge dans This War of Mine. Je joue énormément à ce jeu depuis environ 2 ans, et je ne m’en lasse toujours pas. Je peux aisément passer des heures et des heures à terminer un scénario. J’ai récemment mis la main sur les diverses extensions, je me refais quelques scénarios et je m’empresse de les découvrir.

Retrouvez aussi tout le reste de l’actualité grâce aux épisodes Week & Play. Cette chronique vous est proposée chaque dimanche, permettant de résumer en quelques minutes les différentes informations de la semaine.

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp