Le Meuble à Jeux #41 : Zombicide

Le Meuble à Jeux #41 : Zombicide
Les fans de zombies ont de quoi se faire plaisir avec la série des Zombicide !
Temps de lecture : 6 min.

Il est temps de sortir les armes et de se préparer à mettre des headshots. Avec Zombicide, ce sont des dizaines et des dizaines de zombis qui s’apprêtent à tomber sous les coups des joueurs. Édité par Guillotine Games et CoolMiniOrNot, conçu par le trio Nicolas Raoult, Jean-Baptiste Lullien et Raphaël Guiton (à qui l’on doit aussi Massive Darkness), Zombicide est un jeu coopératif jusqu’à 6 joueurs où notre groupe de survivants doit remplir différents objectifs. La série est très populaire et propose une petite dizaine de versions (et une grosse quinzaine d’extensions) mais ce Meuble à jeux se concentrera sur la version originale du titre sortie en 2012.

La logique de groupe

Zombicide

Zombicide est un jeu assez simple à aborder. Chaque joueur incarne un ou des survivants (en fonction du nombre de joueurs) et doit coopérer avec ses amis pour remplir l’objectif du scénario en cours. Ces derniers sont très variés : rejoindre un point de fuite, ramasser un certain nombre d’objets, vider une zone des zombies etc. Les conditions de victoires varient beaucoup selon les scénarios tout comme la disposition du terrain. Armé de 9 tuiles recto-verso, on met en place le plateau comme il est indiqué par le jeu. Chaque face d’une tuile porte une lettre et un chiffre pour être identifiée (2A, 3B etc). Dans l’ensemble, la mise en place se fait relativement vite puisqu’en dehors des tuiles, des personnages et de quelques portes ici et là, il n’y a pratiquement rien à sortir immédiatement.

Les joueurs se déplacent de zones en zones en lançant un dé. Dans la rue, les zones sont délimitées par les passages piétons alors que dans les bâtiments se sont simplement les pièces. À son tour, le joueur peut se déplacer, attaquer ou fouiller la zone. Au début on ne peut effectuer que deux actions par tour mais ce chiffre évoluera au fil du jeu. En effet, à chaque fois qu’un joueur tue un zombie, il gagne un « niveau ». Passé un certain nombre de niveaux il débloque une nouvelle compétence. Il y a 4 seuils de compétences à atteindre pour être au rang maximum. Si certaines compétences sont explicites (par exemple : +1 point d’action), d’autres donnent des aptitudes précises au joueur. Par exemple, « insaisissable » permet à un survivant de passer à travers les zones où des zombies sont présents sans malus de déplacement. Une autre comme « leader » améliore les aptitudes des survivants environnants, etc.

Les combats se résolvent très simplement avec un lancer de dés et en fonction de la force des armes du survivant. Les différents types de zombies disposent d’un nombre de points de vie et d’une résistance qui leur est propre. Un zombie lambda n’opposera pas une forte résistance, mais des zombies spéciaux peuvent s’avérer plus difficiles à tuer ou nécessitent une arme avec un haut niveau de puissance. Une fois que tous les joueurs ont fini leur tour, les zombies se déplacent vers les survivants les plus proche ou vers la zone la plus bruyante du plateau. À chaque fin de tour, de nouveaux zombies apparaissent sur les zones d’apparitions placées sur le plateau et les survivants se remettent en marche. L’occasion pour nous d’admirer les superbes figurines du jeu.

Allez de l’avant

Zombicide

Les règles du jeu sont très simples à aborder. Dès les premières parties, on comprend quelles erreurs on a pu faire et ce qu’on aurait pu faire de mieux. La courbe d’apprentissage est bien gérée et satisfaisante pour les joueurs de tous niveaux. Le titre se révèle progressivement plus profond qu’on ne peut le penser, notamment parce qu’il faut penser aux différentes synergies possibles entre les compétences des survivants. Il faut aussi bien prendre en compte la gestion du bruit et doser les risques à prendre. Ouvrir un bâtiment fera apparaître des zombies dans chaque zone du bâtiment, il est donc souvent plutôt sage de les ouvrir un par un et surtout de ne pas s’y aventurer seul. Les joueurs devront impérativement travailler ensemble et bien planifier leurs mouvements pour éviter toute mauvaise surprise. Ils devront aussi faire preuve d’altruisme et partager leurs équipements entre eux.

Chaque scénario s’aborde d’une façon unique. Le titre en propose une dizaine d’entrée, mais il est tout à fait possible de créer son scénario et ses personnages. Le verso des fiches de personnage est vierge et prévu exprès pour les âmes les plus créatrices. Cette modulabilité est l’une des grandes forces de Zombicide. Grâce à la grosse base de données de scénarios créés par les joueurs disponibles sur internet, il y en a pour tous les goûts. Des missions longues de plus de 2h30 à un petit rush de 25 minutes, il y a du choix. Les parties sont souvent bien rythmées et pleines d’imprévues qui changent totalement les plans des joueurs. Le titre est accessible mais peut rapidement s’avérer difficile si on se laisse submerger par la horde.

Dans Zombicide, on passe 80% de son temps à tuer des zombies. C’est très important d’en être conscient car cela risque de bloquer certains joueurs. L’action peut d’ailleurs vite devenir redondante quand on est coincé dans une rue et qu’on essaye de faire un peu le ménage avant d’avancer. Comme des zombies reviennent à chaque nouveau tour (leur type et quantité sont déterminés au hasard par une carte), on passe parfois 10-15 minutes à faire du surplace, voire plus pour peu que l’on manque de chance au lancer. Lorsque l’on sait que la fiche du personnage dépasse le niveau 45 et que 6 joueurs peuvent atteindre le niveau maximum en une seule partie (rappel qu’un zombie vaut un niveau en général), ça vous donne une idée du nombre de cadavres à la fin de la partie.

Pour qui s’adresse Zombicide ?

Zombicide

Tout d’abord l’évidence : aux fans de zombies. Ces derniers y trouveront un très chouette jeu coopératif accessible et défoulant qui les ravira. Les gamers y verront une version plateau de Left 4 Dead très efficace et similaire au brillant FPS de Turtle Rock. Pour le reste, Zombicide est un jeu qui conviendra à une très vaste tranche d’âge et variété de groupe. Amis, couples, familles, tous y trouveront une configuration qui leur conviendra. Ceux qui attendent un titre vraiment profond et dense risquent néanmoins de bloquer sur l’aspect bourrin du jeu et sa redondance. Ces derniers pourraient trouver leur compte en concevant leurs propres scénarios, mais il faut accepter de sortir les 85 € sur la table avec cette condition en tête.

Acheter Zombicide sur la boutique Philibert

Zombicide est un titre résolument fun et accessible qui conviendra au plus grand nombre. À moins d’être allergique (ou las) aux zombies, seul le côté répétitif des mécaniques de jeu peut être un véritable frein à l’achat. Pour le reste, Zombicide est très facile à recommander aux joueurs disposés à mettre le prix. Avec ses très belles figurines, sa rejouabilité presque illimitée et son action haletante, il devrait générer autant de rires que de disputes entre les joueurs pas d’accord sur la tactique à aborder.

Le Meuble à Jeux #41 : Zombicide 1

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp