TEST. Call of Duty : Black Ops III – Descent : Des dragons et une Raid romaine !

Black Ops 3 DLC 3 Gorod Kovi test 1

Le troisième pack DLC pour Call of Duty : Black Ops III se prénomme Descent et dans un premier temps, il sera uniquement proposé sur PlayStation 4 ce 12 Juillet 2016. Etant donné que Black Ops III sera doté de quatre packs de DLC au total, il s’agit donc là de l’avant-dernier. Si vous ne possédez pas de Season pass, Descent est vendu 14,99€ sur PS4. Si vous souhaitez acquérir le Season pass de Black Ops III, il est vendu pour 49,99€.

Quatre cartes pour relancer le multi !

Descent proposera donc quatre cartes pour tous les modes multijoueurs et on en compte trois totalement nouvelles ainsi qu’une autre qui sera, techniquement, bien connue des joueurs de Black Ops II mais qui, visuellement, risque de les surprendre ! Alors, en bien ou en mal ? C’est ce que l’on va vous dire dès à présent ! C’est partie.

Empire

Black-Ops-3-DLC-3-Gorod-Kovi test 1 empire

Et si l’on vous dit Raid de Black Ops 2 ? Et bien Empire en est son incarnation ou plutôt… sa revisite. Oubliez donc les bâtiments assez modernes avec des couleurs des plus ternes de la carte d’origine et acclamez plutôt cette version remastérisée très colorée qui arbore un style romain vraiment réussi. En effet, la carte est magnifique, les bâtiments sont de toute beauté et on prend un plaisir incroyable à effectuer nos parties dessus.

De plus, étant donné que la disposition de tous les éléments sur la carte n’a pas changé, on appréciera toujours autant sa construction mais aux couleurs d’une villa romaine qui ne laisse clairement pas indifférent. Les spots du middle où les Snipers se précipiteront pour tenter des Wall Bang (tir à travers le mur) fonctionneront quant à eux, toujours aussi bien. Tous les modes de jeu sont donc agréables et nous ne manquerons pas d’avoir un peu de nostalgie à chaque fois que l’on se retrouve sur Raid… euh, Empire !

De plus, les nouveautés de BO III comme les spécialistes, les nouvelles armes et la possibilité de pouvoir s’envoler quelques instants quand l’on saute vont très clairement permettre de découvrir Raid sous un autre angle au niveau de la vision de jeu.

Berserk 

Black-Ops-3-DLC-3-Gorod-Kovi test 1 berserk

Après le décor romain, la toute nouvelle map de Black Ops III Descent nous emmène dans un village Viking : Berserk. De petite taille, comme la plupart des cartes de BO III, elle est visuellement très sympathique et sa construction ne comporte pas de défaut majeur. Le centre de cette carte sera le lieu de toutes les guerres puisque par exemple, le point B de la domination sera bien évidemment à cet endroit. Heureusement, il y a plusieurs possibilités pour se cacher et prendre le point mais aussi, pour attaquer ce dernier par devant, derrière ou en déferlant par le milieu en marchant sur les murs. Bref, Berserk est dynamique et elle est plutôt jolie pour les yeux.

Cryogen 

Black-Ops-3-DLC-3-Gorod-Kovi test 1 cryogen

La carte Cryogen nous rappelle fortement Bio Lab de l’épisode Advanced Warfare ! En effet, on y retrouve les grands tubes avec de drôles de substances explosives à l’intérieur mais rassurez-vous, ici, rien n’explose et rien ne vous cause une mort frustrante. En plus, vous pourrez même contourner vos ennemis en marchant sur ces derniers ! Bref, après ce point rassurant, Cryogen se situe au large des côtes de la Mère Morte et il s’agit d’un pénitencier cryogénique. Encore une fois, les cartes de BO III se veulent quasiment toutes de petites tailles voire, tout au plus moyennes et c’est ce qui permet aux joueurs de pouvoir se trouver très rapidement pour engager le combat. En tout cas, elle est, elle-aussi, dans son ensemble très agréable à jouer et elle saura contenter les joueurs. Autrement, malgré des couleurs assez ternes, elle se rattrape bien grâce à son architecture technique.

Rumble 

Black-Ops-3-DLC-3-Gorod-Kovi test 1 rumble

Rumble est la dernière carte de ce DLC et très certainement celle que l’on a le moins préférée. En effet, elle est la reproduction d’un genre d’arène où des robots s’affrontent pour le plaisir de la populace. Rassurez-vous tout de même, il n’y a aucun robot fou qui va venir mettre fin à votre série de kill pendant vos parties. Néanmoins, il s’agit de la carte la plus grande et finalement, c’est un peu là que ça pêche.

Effectivement, les sensations ont été moins bonnes et ce, peu importe le mode de jeu joué. On se retrouve avec de nombreux bâtiments, des possibilités de passer dans des sous-terrains et cela vient casser l’architecture des autres cartes plus petites, plus plaisantes et au final, moins complexes. Visuellement, elle reste plus que correct bien que, beaucoup moins appréciée en terme de conception et design que les autres. Une petite déception donc !

Gorod Krovi

Black-Ops-3-DLC-3-Gorod-Kovi test 1 gorod kovi

Que serait Black Ops sans le célèbre mode zombie ? Et bien oui, dernier élément du pack DLC Descent, la nouvelle carte zombie Gorod Krovi ! Pour le topo, nos joyeux héros tombent du ciel et débarquent dans une dimension alternative et la ville dans laquelle ils vont se trouver n’est autre que Stalingrad.

Si l’on reconnaît la ville Soviétique en ruine à notre arrivée, la cinématique continue en nous montrant un vieil homme à bord de son mecha en train de faire le ménage sur les zombies. Seul problème, ce dernier ne semble pas très content de vous voir ici et se met à vous tirer dessus. On ne vous dit pas ce qu’il se passe pour le reste de la cinématique et ce sera à vous de le découvrir par vous-même.

Cela étant dit, vous découvrez rapidement que Stalingrad est visuellement magnifique mais qu’elle reste très incohérente avec l’univers des zombies auxquels nous sommes habitués. En effet, les développeurs ont décidé de suivre la mode des séries télévisées comme Game Of Thrones ou encore, pour rester dans le même domaine, des influences à la The Witcher III et Skyrim !

Quel est le point commun entre ce beau petit monde ? La qualité scénaristique ? Non, bien que les dialogues sont toujours aussi humoristiques avec des voix qualitatives et que l’ambiance est clairement au rendez-vous. Bref, là ou la similitude des univers se trouve, c’est dans les dragons ! Oui, vous avez bien lu, le dernier délire du studio de développement de chez Treyarch est d’avoir ajouté des dragons à son dernier bébé.

Si la carte est vraiment magnifique et que le ciel est d’une qualité artistique indéniable avec ses dragons volants dans tous les sens, on est en droit de se demander si le contexte est réellement bien choisi… Tout du moins, en terme de qualité de gameplay, c’est réussi… mais sur l’aspect fidélité à la licence COD, certainement moins. Après, c’est une affaire de goût, certes, mais avouons que pour être dépaysé, on l’est complètement avec ses espèces de lance-flammes sur pattes !

Autrement, côté gameplay, les mécaniques restent identiques : Remettre le courant, trouver des armes, tuer des zombies, interagir avec de nombreux éléments, construire des objets et bien évidemment, survivre ! On note tout un tas de pièges bien sympathiques pour un terrain de jeu alléchant. Quant aux dragons, l’un d’entre eux interviendra de manière régulière pour tout brûler sur son passage… Ainsi, il faudra éviter de se trouver au milieu et à la place, y attirer les zombies afin qu’ils rôtissent bien comme il faut.

On pourra toujours manger des bonbons afin de s’autoriser certains bonus et la carte pourra être jouée en solo ou jusqu’à quatre joueurs. De nouveaux zombies seront de la partie et il y aura même des ennemis mécaniques capables de s’auto-détruire pour mettre fin à vos jours. Et encore, on ne vous cite qu’eux !

On peut dire au final que Stalingrad apportera son lot de secrets, une histoire agréablement narrée et que la formule zombie fonctionne toujours aussi bien avec ses nombreuses surprises plus ou moins bonnes pour votre survie ! Néanmoins, arriverez-vous à accepter ce côté fantastique avec les dragons, l’aspect science-fiction des robots et enfin, la base de Black Ops avec les zombies ? En somme, de quoi dénaturer les codes habituels de la licence Black Ops et de son zombie pour laisser place à ce que l’on pourrait qualifier de gros n’importe quoi.

Pour conclure, Call of Duty : Black Ops III – Descent est un DLC qui ravira les joueurs accrocs au multijoueur en JcJ. Néanmoins, les amoureux du zombie qui seront exigeants envers la trame scénaristique auront peut-être l’impression d’un gros What The Fuck lorsqu’ils verront les dragons, robots et zombies tous ensemble déferler dans le ciel et sur terre. Néanmoins, la carte en elle-même reste tout bonnement excellente avec de nombreuses possibilités et beaucoup de choses à découvrir. Pour ce qui est des quatre cartes multijoueur, si Rumble ne nous aura pas convaincu à cause de sa complexité et de son style, Cryogen et Berserk auront su nous séduire par leur architecture ainsi que leur qualité graphique. Enfin, la villa romaine Empire, resmaster de Raid de Black Ops II, est une véritable réussite et ce, sur tous les points, chapeau bas ! Au final, ce troisième DLC est dans sa globalité une bonne pioche malgré les quelques gênes citées qui ne vous causeront peut-être aucun problème. Pour ceux qui n’ont pas le Season pass, la question existentielle restera de savoir si, oui ou non, vous êtes prêts à mettre près de 15 euros pour prolonger l’aventure ? 

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des