Supralympic Runners : Retour sur ce runner à la première personne

Cours et ne te retourne pas.
Temps de lecture : 2 min.

Nombreux sont les jeux qui déboulent sur Steam. Beaucoup se perdent dans la multitude et pourtant, cela n’empêche pas les développeurs indépendants d’essayer. Les jeux à moins de dix euros pullulent et il n’est parfois pas facile de trouver un titre original. Sans forcément prétendre à être une bonne trouvaille, Supralympic Runners pourrait cependant vous faire passer quelques bons moments, entre rage et satisfaction.

Un « endless runner » qui va vite

Supralympic Runners : Retour sur ce runner à la première personne 1

Chapeauté par un studio français, Uranium Soda Studio, Supralympic Runners se présente comme un runner à la première personne. On est donc plus ou moins face à un jeu où il est question d’aller très vite et d’esquiver des obstacles tout en essayant de faire le meilleur score. Histoire de coller avec cette idée de rapidité, le titre plante un décor futuriste avec son synopsis :

« Nous sommes en 2819 et l’athlétisme olympique a bien changé. Le monde est peuplé de fanatiques transhumanistes passionnés de compétition. Les athlètes sont complètement transformés et motorisés pour survivre à cette épreuve d’évasion insensée aussi longtemps qu’ils peuvent. Lors de cette performance, ils représentent aussi l’honneur de leur planète et de leur nation post-terrienne ! À ce niveau là, rien n’a vraiment évolué… ».

D’abord lancé au prix de 13,99€, le titre a finalement revu son tarif à la baisse et est désormais proposé moitié prix de manière définitive. Un prix qui justifie désormais son contenu mais aussi notre mise en avant avec cet article puisqu’il peut maintenant être considéré comme un passe-temps sympathique de quelques instants.

On incarne donc un robot qui va devoir devoir courir tout droit pour faire monter le score. Les sensations de vitesse sont bien présentées et on apprécie grandement cette impression, ce qui donne un aspect particulièrement grisant à nos sessions.

Même si on regrette une certaine répétitivité dans les décors (cela aurait été chouette plusieurs niveaux), on saluera l’effort d’apporter quelques éléments de personnalisation avec la possibilité d’améliorer la résistance, la vitesse… en troquant ses pièces contre des moteurs et d’autres objets. Côté bande-son, même si cela n’est pas particulièrement diversifié, on y retrouve Masami Komuro qui nous propose un style retro qui colle très bien avec l’univers et la DA du titre.

Supralympic Runners est disponible sur PC (Steam) au prix de 6,95€.

Supralympic Runners : Retour sur ce runner à la première personne 2 Supralympic Runners : Retour sur ce runner à la première personne 3

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp