Scalebound : Phil Spencer explique l’annulation et espère retravailler avec Hideki Kamiya

Scalebound : Phil Spencer explique l'annulation et espère retravailler avec Hideki Kamiya 1

Phil Spencer a, lors d'une interview, pris le temps d'expliquer les raisons de l'annulation de Scalebound et la regrette, tout en espérant pouvoir retravailler un jour avec Hideki Kamiya.

En marge de l’E3, Phil Spencer a participé à une interview auprès du site japonais GameWatch. Scalebound a été abordé et notamment les raisons de son annulation.

En effet, selon DualShockers, Phil Spencer, patron de la branche Xbox, aurait partagé sa grande déception quant à l’annulation du titre de Platinum Games. L’homme explique que Scalebound a été annoncé beaucoup trop tôt, ce qui a grandement influencé le développement et créé une énorme pression due à l’attente des joueurs.

Ceci aurait alors engendré des doutes dans l’esprit des deux sociétés quant à savoir si les espoirs des joueurs allaient être comblés. C’est alors que l’annulation du jeu aurait été décidée.Une explication un peu simpliste qui ne veut finalement pas dire grand chose et relève davantage de la langue de bois.

Spencer explique ensuite que durant tout le développement du jeu, Microsoft et Platinum Games ont beaucoup appris l’un de l’autre. Et il ajoute espérer retravailler avec Hideki Kamiya dans l’avenir, tout en déclarant que ce dernier a un rôle prépondérant dans l’industrie vidéoludique.

Phil Spencer a également émis le souhait que les développeurs japonais s’ouvrent davantage au monde, en citant l’exemple d’Hajime Tabata pour Final Fantasy XV. Ce souhait semble d’ailleurs avoir une résonance bien particulière.

On pourrait effectivement y voir là un message qui nous laisserait penser que de profonds désaccords auraient eu lieu durant le développement de Scalebound. Spencer aurait-il perçu cela comme un manque d’ouverture de Platinum Games aux idées de Microsoft ? Possible.

Il enjoint également les développeurs japonais ayant quitté les consoles pour le développement sur mobiles de « revenir à la maison », tout en déclarant que cette situation à ce niveau était en train de s’améliorer. Il salue d’ailleurs le succès de la Switch qui, selon lui, aurait participé à encourager les joueurs japonais à s’intéresser de nouveaux aux consoles de salon.

Enfin, Phil Spencer, n’a pas manqué de souligner que même si Microsoft est une société américaine, celle-ci a toujours une connexion avec les fans de jeux japonais. Il invite alors ces derniers à leur laisser des commentaires afin de s’améliorer.

Bref, l’interview laisse dans sa globalité un sentiment de complaisance teintée de langue de bois, mais cela pourrait tout de même pousser à croire que Microsoft souhaite réellement proposer davantage de jeux japonais sur sa plateforme.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

E3 2017 : Résumé de la conférence Microsoft/Xbox

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp