Rogue One: A Star Wars Story : Ce que l’on a aimé et pas aimé du film

Star wars rogue one illustration on a aimé pas aimé 1

Cet article ne contient aucun spoil sur l’intrigue-même du film et est purement subjectif.

Un film Star Wars, c’est toujours quelque chose pour tous les fans de cette épopée des étoiles qui se respectent et cela n’a pas fait exception avec le fameux Rogue One: A Star Wars Story ou en français, Rogue One: Une histoire de Star Wars (Oui, bon, on sait, il n’y a pas de traduction française). Sachez quand même que si vous n’êtes pas familier avec la célèbre saga de Star Wars ainsi que tous les films sortis à ce jour, cela sera assez problématique car ce Star Wars-là est clairement sorti pour lever le voile sur l’un des mystères de la guerre des étoiles… 

Tout d’abord, il faut savoir que Rogue One: A Star Wars Story se déroule chronologiquement juste avant Star Wars Episode IV : Un nouvel Espoir et qu’il a pour but de répondre à une principale question existentielle : Comment les espions rebelles sont parvenus à livrer les plans de l’Etoile de la Mort et donc, la manière de la détruire. Effectivement et souvenez-vous, cette station spatiale gigantesque possède une faille et au final, on n’a jamais su comment les rebelles ont pu découvrir d’où elle provenait ni même pourquoi elle existait si ce n’est qu’ils possédaient les plans de la géante structure…

Disponible dans nos salles obscures depuis le 14 décembre soit hier, ma critique est faite à chaud et uniquement en un seul visionnage. Ainsi, peut-être que certains détails m’auront échappés mais une chose est certaine, nous avons toutes nos réponses concernant la question existentielle posée plus-haut.

De nombreux nouveaux personnages sont donc présentés à l’occasion de ce film et notamment, notre duo de héros bien charismatiques. Il s’agit donc de Jyn Erso dont le rôle est interprété à merveille par la belle Felicity Jone et du côté masculin, c’est le Capitaine Cassian Andor qui tiendra les reines grâce à son acteur Diego Luna. On notera bien évidemment la présence de personnages cultes comme Bail Organa ou encore, Dark Vador. Il y a bien évidemment un droïde de service, comme tout bon Star Wars qui se respecte, appelé K-2SO et l’on trouve aussi un certain Saw Gerrera qui provient quant à lui de la série d’animation The Clone Wars ou en français, la guerre des clones.

RogueOneStarWars

Rogue One: A Star Wars Story, ce que l’on aime

  • Un film Star Wars comme on les aime.
  • Le duo et la relation entre Jyn Erso et Cassian Andor.
  • Un humour vraiment bien pensé et un droïde impérial reprogrammé nommé K-2SO qui a une sacrée personnalité !
  • Un véritable ascenseur émotionnel avec des acteurs qui ont eu un jeu plus que correct dans leur ensemble.
  • Presque plus touchant que Star Wars VII alors que la quasi-totalité des personnages sont des inconnus ?
  • Une action bien maîtrisée qui n’abuse pas non plus.
  • Un final en apothéose et on reste assez bouche-bée.
  • Toute l’histoire sur la création de l’Etoile de la Mort est révélée.
  • Rogue One: A Star Wars Story apporte une véritable vision de la guerre des étoiles qui est… une guerre.
  • Les apparitions du seigneur Sith Dark Vador.
  • Rogue One se respecte et il évite le fan service à trop forte dose.
  • En gros, on est au cinéma pour Rogue One, son univers, ses personnages et pour leur rôle dans la célèbre Saga de George Lucas.
  • Pourquoi Rogue One ? Bien trouvé.
  • Un Star Wars sans Jedi, ça marche, la preuve.
  • L’écart de force entre les rebelles et l’empire galactique qui se ressent et qui reste donc fidèle.
  • L’espoir.

Rogue One: A Star Wars Story, ce que l’on aime pas

  • Beaucoup d’événements et de péripéties pour une simple récupération de plan ?
  • Tout s’enchaîne un peu vite, trop vite ?
  • Un casting de personnages vraiment peu connus avec des interventions, pour certains, se comptant en secondes mais est-ce vraiment dramatique ?

Pour conclure, oui, à notre sens, Rogue One: A Star Wars Story est un très bon Star Wars qui… n’apporte pas réellement d’incohérence à la saga et qui, au contraire, répond à certaines questions. Le pari était risqué avec un casting de héros méconnus et pourtant, le choix des acteurs ainsi que l’écriture du scénario parviennent à nous faire aimer nos nouveaux défendeurs de la galaxie et ce, grâce à une bonne mise en scène, à un rythme maîtrisé entre action, humour et développement de personnages et on arrive assez vite au dénouement final sans s’en rendre compte.

Rogue One: A Star Wars Story ne laisse pas indifférent et on imagine mal un autre film à son sujet ou un spin-off de spin-off… Difficile d’en dire davantage tant l’on veut garder la surprise pour toutes celles et ceux qui ne voudraient pas passer à côté et très franchement, il est plus que conseillé de ne pas le manquer histoire de connaître ce petit bijou cinématographique. Certes, il n’offre pas un casting exceptionnel et se veut pauvre en fan service mais il apporte une bonne expérience.

Pour le mot de la fin et en tant qu’expérience personnelle, j’ai préféré Rogue One: A Star Wars Story à Star Wars VII: Le Réveil de la Force et finalement Rogue One s’inscrit comme étant l’un de mes épisodes préférés.

Et vous, qu’en est-il et êtes-vous d’accord avec notre petit point sur les choses que nous avons aimées et moins aimées ? 

Si vous avez aimé notre petit récapitulatif des plus et des moins sur notre ressenti après visionnage, on avait fait la même chose avec Suicide Squad à cette adresse ou encore, un avis complet sur les Animaux Fantastiques ici-même.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.