Aperçu Streets of Rage 4 – Toujours aussi percutant

    Le quatrième épisode a eu droit à une démo jouable lors de la gamescom 2019.

    Lorsqu’une licence revient après des années, voire des décennies d’absence, elle est plus qu’attendue au tournant par les fans de la première heure. Rares sont celles qui réussissent leur retour, même parmi les saga les plus cultes, comme Shenmue et son troisième épisode inquiétant. Mais Streets of Rage 4 ne semble pas être de la même trempe. Au contraire, ce quatrième épisode inespéré a tout ce qu’il faut pour remettre la série sur le devant de la scène.

    Conditions d’aperçu : Nous avons pu essayer une démo du titre lors de la gamescom 2019. Etant donné la courte durée de celle-ci, nous avons pu la parcourir trois fois, sans réussir à battre le boss de fin (maladresse quand tu nous tiens) afin de tester les trois personnages jouables disponibles.

    A l’aise, Blaze

    Streets of Rage 4

    Pour marquer le grand retour d’une licence comme celle-là, il fallait l’énergie et les compétences de trois acteurs différents, à savoir LizardCube, Guard Crush Games et Dotemu. D’entrée, on est séduit par la direction artistique impeccable de ce quatrième épisode, qui conserve l’aspect 2D de la série couplé ici au talent de Ben Fiquet et de Mikael Robert (d’où le côté « Lastman » de cet opus) pour les visuels.

    Le travail sur les décors de ce dernier est d’ailleurs remarquable, avec des rues qui ne manquent pas de vie et de couleurs malgré le fait qu’elles soient remplies de voyous à tabasser. Même après quelques minutes de jeu seulement, on pouvait déjà se dire que la diversité des panoramas sera bien présente, pour le plus grand plaisir de nos mirettes.

    Passé cette petite claque, on se rend très vite compte que malgré les années, le concept de base de la saga n’a pas bougé. Streets of Rage 4 ne souhaite pas chambouler la formule des précédents épisodes, et lorsque l’on voit le résultat, on peut se dire que c’est pour le mieux.

    Cherry Bomb

    Streets of Rage 4

    On se retrouve toujours avec un beat’em all en scrolling horizontal, un tout petit peu plus pêchu que par le passé mais qui conserve cette « lourdeur » dans les déplacements. N’allez pas croire que le tout n’est pas dynamique, bien au contraire, puisque les coups s’enchaînent à une vitesse folle et il faut bien compter sur ses réflexes afin de faire le ménage autour de vous.

    Si les fans connaissent bien Axel et Blaze, cette démo nous a permis d’essayer Cherry, annoncée tout récemment. Cette jeune combattante dispose d’un gameplay légèrement plus rapide que les deux autres et semblent être parfaite pour les joueurs débutants.

    Cette dernière dispose d’une attaque spéciale qui lui permet de faire des ravages à l’aide de sa guitare électrique, mais cette technique se révèle être à double tranchant. Tous les personnages disposent de ce type d’attaque, qui consomme une petite portion de votre barre de vie afin d’être lancée. Cette portion peut cependant être récupérée si le personnage ne se fait pas toucher et s’il effectue un joli combo dans la foulée.

    Le roi de la jongle

    Streets of Rage 4

    Il faut donc utiliser cette capacité spéciale à bon escient, à moins d’être sûr de se soigner en démolissant les objets destructible des décors. Jongler avec les ennemis est aussi un bon moyen de gagner du temps en attendant de regagner un peu de vie.

    Il est en effet possible d’envoyer valser les voyous sur l’un des bords de l’écran pour qu’il rebondisse, puis de le maintenir en l’air afin de l’empêcher de contre-attaquer. Une technique que les plus experts utiliseront à deux, en faisant attention de ne pas taper le coéquipier à la place.

    Si le gameplay promet d’être aussi bon qu’à l’époque avec ces quelques nouveautés en plus, la bande-son de ce Streets of Rage 4 devrait être tout autant réussie. On aurait aimé en avoir un aperçu, mais nous n’avons pas vraiment pu laisser goûter notre oreille à cette BO, qui rappelons-le, sera composée par une véritable dream team de compositeurs.

    Un retour fracassant

    A coup sûr, Streets of Rage 4 séduira les plus nostalgiques d'une époque où la série régnait en maître sur le domaine du beat'em all. Mais heureusement pour les autres, il a également de sacrés arguments pour convaincre les néophytes, avec une sublime direction artistique et des nouveautés qui rendent le gameplay encore plus agréable qu'auparavant. Ce quatrième épisode tape pour l'instant dans le mille, en espérant qu'il parvienne à tenir sur la longueur.

    Jordan

    Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

    A propos de notre notation

    La note Bamboo
    Actugaming Panda
    Streets of Rage 4
    Streets of Rage 4
      0 Partages
      Partagez
      Tweetez
      WhatsApp