Aperçu EA Sports F1 22 – Une première prise en main convaincante à deux mois de l’extinction des feux ?

Membre Actugaming.net

Par

Officialisé il y a quelques semaines, EA Sports F1 22, que l’on peut aussi appeler tout simplement F1 22, sera disponible le 1er juillet prochain sur PC et consoles. En parallèle d’un événement presse organisé par Electronic Arts et Codemasters fin avril, nous avons eu l’opportunité de découvrir en avance cet épisode marquant à la fois une nouvelle (et dernière ?) année de transition pour la licence ainsi que ses débuts dans la nouvelle ère de la célèbre discipline automobile. Alors, nos premiers tours de piste sur la version en cours de développement du titre laissent-ils présager le meilleur pour sa sortie ? Réponse dans cet aperçu.

Conditions d’aperçu : Aperçu réalisé avec une manette Xbox One sur un écran 1080p ainsi qu’un PC équipé d’un processeur Intel Core i5-9400F (2,9 GHz), d’une NVIDIA GeForce RTX 2060 et d’une mémoire vive de 16 Go de RAM. La version en cours de développement du titre a tourné en configuration Ultra (ray-tracing désactivé, NVIDIA DLSS activé en mode Équilibré) pendant environ 8 heures, temps nécessaire pour participer à plusieurs Grand Prix et sessions de contre-la-montre sur les cinq circuits mis à notre disposition (Miami, Imola/Émilie-Romagne, Spielberg/Autriche, Silverstone/Grande-Bretagne et Austin/États-Unis) tout en jouant avec les différents réglages et paramètres disponibles. Ne possédant pas le matériel adéquat, nous n’avons pas pu voir ce que réservait l’expérience en VR.

De poids plume à poids lourd

F1 22 directx 12 30 04 2022 18 05 33 1

Après avoir apporté divers ajustements dans ce domaine l’an dernier, Codemasters intègre à F1 22 un gameplay retravaillé au niveau de l’aérodynamique, des suspensions et de la maniabilité. Objectif : coller au maximum à la nouvelle réglementation appliquée par la FIA depuis le début de la saison tout en préservant les sensations de vitesse propres à la série et le confort de son expérience de jeu, ce qui passe notamment par l’exclusion du phénomène du marsouinage.

En plus d’avoir complètement changé de look, les monoplaces ont surtout gagné en poids et ça se ressent en piste. Comparé à F1 2021 où elles étaient légères même avec un antipatinage complet, ce qui n’était pas déplaisant jusqu’à ce qu’une ou deux mises à jour déployées après le lancement (et publication de notre test soit dit en passant) viennent trop accentuer la perte d’appui arrière au point de rendre les passages sur les vibreurs particulièrement risqués, celles de 2022 sont pratiquement collées au bitume.

Très honnêtement, à moins d’avoir les pneus gelés ou fortement usés, partir en tête-à-queue relevait de l’exploit. Une situation qui tend bien évidemment à disparaître en retirant au fur et à mesure les diverses aides à la conduite ou en misant sur des préréglages davantage axés sur la vitesse de pointe.

Autres changements, la taille des roues passe de 13 à 18 pouces et le diffuseur situé à l’arrière est plus large. Concrètement, qu’est-ce que cela a comme conséquences ? Dans le premier cas, nous avons l’impression que ça rend le pilotage légèrement plus difficile avec des gommes trop froides et que la montée en température de ces dernières nécessite un peu plus de temps.

Dans le second, c’est censé augmenter l’effet de sol et améliorer la tenue de route des véhicules dans le but de leur permettre de pouvoir se suivre et se dépasser plus facilement. Un aspect assez délicat à vérifier dans le cadre de cette bêta, l’IA étant encore loin d’être au point. Sachez cependant que, lorsque celle-ci avait la lucidité pour ne pas provoquer un carnage de façon incroyablement stupide, il nous a semblé qu’un petit train pouvait se former sur plusieurs secteurs ou tours, laissant ainsi la place à quelques belles batailles en piste.

Même si on peut reprocher au studio britannique de ne pas encore avoir suffisamment repensé la conduite afin d’ôter totalement le sentiment de heurter un mur au volant d’une monoplace en carton lors des collisions avec nos concurrents, le gameplay de F1 22 prend, à nos yeux, la bonne direction dans sa conception. Durant notre session de jeu, les sensations de vitesse étaient présentes et nous avons pris du plaisir manette en mains. Croisons les doigts pour que ce ressenti soit similaire, voire meilleur, d’ici environ deux mois.

Toujours plus accessible et immersif ?

F1 22 directx 12 30 04 2022 17 22 02 2

Toujours dans l’optique de vouloir proposer une expérience pensée pour un large public, une initiative entamée avec F1 2020 visant à réunir les fans de Formule 1 et de jeux de course de tous les horizons, F1 22 intègre quelques ajouts en matière d’immersion et d’accessibilité.

Outre l’arrivée d’un tout nouveau système d’IA adaptative permettant aux utilisateurs et utilisatrices du style de pilotage Décontracté de bénéficier d’un challenge évoluant en fonction de leur position sur la grille, les développeurs ont décidé de revoir subtilement la gestion des tours de formation, des arrêts aux stands et du roulage sous régime de voiture de sécurité pour ceux et celles optant pour une conduite Standard ou Expert.

En mode « Immersif », vous êtes maître de la situation comme dans les précédents opus de la franchise à deux détails près. A la fin du tour de formation, vous devez désormais correctement gérer votre positionnement sur la grille de départ. Si vous vous arrêtez trop tôt ou trop tard par rapport à votre emplacement, votre voiture est réinitialisée automatiquement et vous partirez avec des pneus froids. Lors d’un arrêt aux stands, un simple et unique QTE associé à un timer s’affiche à l’écran et il faut appuyer sur le bouton A de la manette avec un timing optimal pour perdre le moins de temps possible. Une mécanique qui n’a rien de très extraordinaire surtout si vous avez déjà joué à Formula One 05, Formula One 06 ou Formula One Championship Edition.

Quant au mode « Diffusion », celui-ci vous invite tout simplement à profiter des trois types de séquences citées plus haut par l’intermédiaire de cinématiques inédites et assez courtes créées pour l’occasion comme si vous regardiez un Grand Prix depuis votre chambre ou votre salon. Un concept plutôt sympathique à condition qu’il ne soit pas pénalisant, ce qui n’est pas le cas dans le cadre du tour de formation puisque nous avons constaté que nous commençons à chaque fois la course avec des gommes gelées. Espérons que ce bug ou souci de conception soit corrigé au lancement sinon cela n’a aucun intérêt d’utiliser cette fonctionnalité.

Grosse mise à jour ou vrai nouvel opus en perspective ?

F1 22 directx 12 30 04 2022 17 53 59 3

Comme indiqué dans nos conditions d’aperçu en début d’article, la bêta de F1 22 à laquelle nous avons pu accéder avait essentiellement pour but de prendre la température à propos du gameplay et des quelques ajouts proposés en matière d’immersion et d’accessibilité. Une version qui, hormis les retouches apportées à l’interface utilisateur et à la cérémonie du podium, ne laisse pas entrevoir la moindre évolution significative du moteur graphique par rapport à celui de F1 2021.

Cependant, cela ne veut pas dire que EA et Codemasters n’avaient rien d’autre à nous montrer sur leur projet. Au cours de l’événement presse dans lequel intervenait notamment Lee Mather, Senior Creative Director de la saga, celui-ci a profité de l’occasion pour partager des informations et lever certaines zones d’ombre sur le titre.

Tout d’abord, il a défini F1 Life comme un hub personnel à décorer et où notre avatar pourra laisser éclater au grand jour tout son amour pour la mode et le luxe. Un aspect bling-bling qui nous amènera notamment à piloter des supercars des constructeurs Ferrari, Mercedes-AMG, Aston Martin et McLaren dans différentes épreuves (Drift, Duel, Poursuite…), sessions de contre-la-montre et événements en Carrière et mode Mon Écurie/My Team. Notez au passage qu’il sera aussi possible de conduire les deux voitures de sécurité officielles utilisées dans la discipline automobile. Attention, étant donné qu’elles ont été présentées comme des « items Deluxe bonus », on suppose que seuls les possesseurs de l’édition Champions y auront accès.

Concernant les Carrières Pilote et Mon Écurie/My Team justement, ces dernières vont profiter de quelques ajustements, la plus importante étant sans doute le choix du budget de départ de l’équipe que nous créons dans le second mode parmi les options « Newcomer » (Nouveau venu), « Midfield Challenger » (Challenger de milieu de tableau) et « Title contender » (Prétendant au titre). Une fonctionnalité qui, de ce que nous avons compris, influera sur le début de notre partie et nos objectifs de saison un peu comme dans Motorsport Manager. Reste encore à connaître l’importance exacte de cette décision et si c’est la manière qu’ont trouvé les développeurs pour incorporer la nouvelle réglementation budgétaire des écuries dans le jeu.

Pour finir, sachez également que les tracés d’Australie, d’Espagne et d’Abu Dhabi seront bien mis à jour day one, les voix de Natalie Pinkham, Alex Jacques, Jacques Villeneuve et Sascha Roos seront intégrées à la production dès cette année, Jeff va bientôt laisser sa place à Marc Priestley, un véritable ingénieur de course travaillant chez McLaren Mercedes, et l’IA sera, à priori, capable de commettre des erreurs et donc perdre du temps lors d’un arrêt aux stands.

Ça ne vous suffit pas ? Alors notez que Lee Mather a confirmé la prise en charge du cross-play après le lancement, sans date précise pour le moment, ainsi que très brièvement teasé l’arrivée de contenu supplémentaire inconnu dans les semaines/mois suivant la sortie du titre (modèles rétro ? circuits historiques ?).

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

A un peu moins de deux mois de sa sortie, F1 22 nous propose des premiers tours de piste convaincants, notamment grâce à une refonte du gameplay qui semble déjà bien avancée et surtout maîtrisée. Cependant, nous avons aussi du mal à imaginer que les différents ajouts prévus (F1 Life, options d’immersion et d’accessibilité, ajustements divers et variés) soient suffisants pour permettre à cet opus de se démarquer du statut de grosse mise à jour comme cela avait été le cas avec F1 2020 et F1 2021, d’autant plus qu’aucune amélioration graphique ne semble au programme. Verdict le 1er juillet prochain sur PC, PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One et Xbox Series X|S.

PikaDocMaster78
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.