Nos ressentis sur l’année 2019 : l’avis de Driehuur

ressenti driehuur

Et c’est une année de plus qui s’achève avec son lot de surprises mais aussi de déceptions. Encore et toujours plus de jeux et pas assez de temps pour rattraper un retard déjà bien entamé, surtout quand on est une chasseuse de trophées. Il est donc temps de faire le point : mes coups de cœur, mes déceptions, mes attentes… voici mes ressentis pour cette année 2019 !

Mon trio de tête

Pas de gros coup de cœur exclusif pour ma part mais plutôt un trio de jeux que je retiens et que je ne saurais départager tant il m’a permis de varier les plaisirs.

Borderlands 3

borderlands 3 illustration

Pour commencer, j’ai donc retenu Borderlands 3. Fraîchement sorti en cette fin d’année, j’attendais ce titre avec une certaine impatience après avoir joué aux précédents opus sur PlayStation 3. Depuis le premier épisode, Gearbox a su me séduire avec ce mélange osé entre FPS et RPG et à travers ses graphismes originaux en cel-shading.

Soluce en vue, c’est donc avec beaucoup de plaisir que j’ai retrouvé les terres de Pandore, entre autres, et ses chasseurs de l’Arche. Et même s’il reste dans la lignée de ses ancêtres, j’ai apprécié découvrir cette nouvelle aventure ponctuée par ses combats toujours aussi dynamiques et son exploration richissime, avec un objectif majeur en tête : trouver du loot.

Maintenant que le trophée de platine étoffe mon palmarès, j’espère que les DLC à venir sauront enrichir et renouveler le contenu du jeu. Personnellement, je ne demande qu’à y retourner. Alors, premier verdict dans les prochains jours puisque je viens de débuter la première extension…

Warhammer : Chaosbane

Warhammer Chaosbane

Puisqu’on parlait de loot… qui dit chasse aux loots dit hack n’slash. En tant que fan du genre, je ne pouvais pas m’abstenir de vous en parler et j’ai choisi Warhammer : Chaosbane. Dans la veine d’un Diablo III et en même temps loin de l’égaler, c’est un jeu qui reste très honorable pour moi. J’y retrouve un gameplay relativement nerveux et bourrin à souhait.

De plus, le mode coopératif permet de s’amuser entre amis et il daigne notamment pallier au côté peut-être un peu trop redondant et lassant sur le long terme. Puis comme on dit, « plus on est de fous, plus on rit ».

The Witcher 3

The Witcher 3 Wild Hunt geralt illustration

Pour finir, oui je sais, je suis à la bourre et il était temps mais avec la sortie de The Witcher 3 sur Switch, j’ai eu une envie soudaine de me lancer dans l’aventure. N’ayant pas la console de Nintendo, j’ai donc ressorti ma version PlayStation 4 du placard et… Mieux vaut tard que jamais mais comment n’ai-je pas pensé à m’y mettre plus tôt ?

Ce jeu regorge tellement de choses à faire, au point de ne plus savoir où donner de la tête parfois. En tout cas, quand on s’y met, difficile de lâcher la manette ensuite. Pour le moment, j’avance doucement, j’explore et je savoure avec un défi personnel qui vient relever l’ensemble : décrocher le trophée de platine.

Et mon bonnet d’âne pour…

Anthem

Anthem… Pour moi, ce fut un véritable ascenseur émotionnel avec ce jeu. Tout d’abord hypée par les annonces de Bioware, j’ai acheté le jeu à la sortie mais à peine quelques heures de jeu plus tard, l’enthousiasme prend un coup et diminue, encore et encore, jusqu’à ce que je finisse par mettre le jeu en quarantaine.

Chargé de bugs en tous genres, j’ai préféré attendre les patchs avant de le relancer mais la déception persiste. J’ai même tenté d’y croire jusqu’au bout, en allant jusqu’à obtenir le platine malgré une chasse aux collectibles plutôt fastidieuse. Si le jeu n’est pas mauvais en soi, j’en attendais quand même beaucoup plus par son potentiel à revendre, capable d’offrir tellement plus de possibilités. Dommage… Toutefois, j’ai hâte de voir ce que peut donner la refonte totale du titre annoncée par les équipes de Bioware.

Mes attentes pour 2020

assassins creed-logo

Sans hésitation, en tant que fan absolue d’Assassin’s Creed, je trépigne d’impatience à l’idée de découvrir la suite de la licence d’Ubisoft. Connue pour l’instant sous le nom d’Assassin’s Creed Ragnarok, c’est donc au pays des Vikings que nous attendrait la suite de l’aventure. Confirmation (ou pas), date de sortie, contexte, personnage, nouveautés, gameplay … j’ai hâte d’en savoir plus. Toutefois, je croise les doigts pour y retrouver un univers peut-être plus marqué autour des Assassins que dans l’épisode Odyssey. J’avoue rester un peu sur ma faim là-dessus et j’aimerais voir un petit retour aux sources, qui ne ferait pas de mal à mon sens.

Puis, difficile de ne pas évoquer une seconde attente insoutenable même si je pense qu’il va falloir encore patienter un moment… Il s’agit de Diablo IV. J’ai également hâte d’en connaître davantage alors ne soyons pas trop gourmands et croisons déjà les doigts pour une date de sortie. Évidemment, la sortie de la PlayStation 5 reste pour moi l’événement majeur de cette année 2020 et je me prépare déjà à casser ma tirelire. Rien à dire de plus dans le sens où j’ai toujours préféré la console de Sony depuis le début.

Mais terminons par un petit melting-pot de jeux divers et variés, attendus ou susceptibles de rejoindre ma collection : Dragon Ball Z Kakarot, Darksiders Genesis, Resident Evil 3 Remake, Marvel’s Avengers, Dying Light 2 ou encore Two Point Hospital… etc. Comme si je n’avais pas assez de jeux à finir déjà…

ressenti driehuur
avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Copy link