SNK Heroines Tag Team Frenzy ne sera pas censuré en Europe

SNK Heroines Tag Team Frenzy

Avis aux petits filous, amateurs de chair dévêtue et de petites culottes...

Les japonais et la nudité, plus particulièrement la nudité féminine, c’est toute une histoire. Il faut dire que les tabous sur le sol nippon ne sont pas légion. Et comme l’archipel est aussi la plus grosse plaque tournante de jeu vidéo au monde, il va sans dire que chaque année sortent bon nombre d’ovnis au bon goût… souvent discutable, comme par exemple Dead or Alive : Xtreme Beach Volleyball. Annoncé lors du Nintendo Direct Mini de la semaine dernière, SNK Heroines Tag Team Frenzy semble lui aussi faire l’apologie de la petite culotte.

Pas de censure, bonne nouvelle ?

Bien souvent, lorsqu’un jeu nippon s’avère quelque peu provocant, si ce n’est carrément indécent, l’Occident s’empresse de le censurer. C’est par exemple le cas de Nier Automata, qui s’est vu confisquer certaines de ses tenues les plus fines, ou encore de Xenoblade Chronicles X qui a abandonné quelques uns de ses équipements destinés à Lin, une petite fille de seulement 13 ans… on comprend aisément pourquoi ! SNK Heroines Tag Team Frenzy met lui aussi en valeur des demoiselles aux formes prononcées, et bien entendu peu vêtues.

Le jeu de baston de SNK Playmore reprend en effet exclusivement les personnages féminins du vaste univers SNK, pour des combats en deux contre deux qui ne lésinent pas sur les mouvements de jambe. Bien sûr, comme bien souvent avec les jeux japonais, les tenues ne seront pas toujours très épaisses, et il sera même possible de customiser l’apparence des diverses combattantes.

Toutefois, contre toutes attentes, SNK Heroines Tag Team Frenzy ne sera pas censuré en Occident. Bonne nouvelle ou non, à vous de voir. Toujours est-il que le titre est attendu pour le courant de l’été en Occident et au Japon, sur PlayStation 4 et Nintendo Switch.

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
1 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp