PREVIEW. Mirage : Arcane Warfare – Du Chivalry, avec de la magie en plus !

Annoncé officiellement en Mars dernier, Mirage : Arcane Warfare est bel et bien la prochaine production de Torn Banner Studios, qui s'était illustrée et s'est faite connaître via notamment un certain Chivalry : Medieval Warfare. Son successeur arrive désormais très bientôt avec ce Mirage : Arcane Warfare, dont nous avons pu accéder à la phase d'alpha fermée qui s'est tenue ce week-end. Voici pour le coup notre première impression sur ce FPS multijoueur signé Torn Banner Studios.

Torn Banner Studios avait décidément envie de recréer un nouveau FPS multijoueur dans la trempe d’un Chivalry : Medieval Warfare, tout en changeant forcément d’ambiance. En effet, exit l’ambiance médiévale pour arriver dans des décors purement orientaux avec une pointe de magie, avec un petit côté Cel-Shading. En prévision de sa sortie en 2017 sur PC, Mirage : Arcane Warfare nous a-t-il pour le moment convaincu et nous semble-t-il être le digne successeur de Chivalry : Medieval Warfare à première vue ?

Petit point sur le contenu de l’alpha fermée

Mirage : Arcane Warfare 1

Comme d’habitude, nous allons d’ores et déjà faire un point sur le contenu de cette alpha fermée, qui n’est sûrement pas définitive, et qui devrait sûrement s’étoffer beaucoup plus lors de sa sortie finale l’année prochaine.

Au programme de cette alpha fermée, nous avions certes des modes de jeu ultra classiques qui sont le match à mort en équipe, capture de territoire, capture de drapeau, et seulement deux modes de jeu sortaient véritablement du lot, et nous allons nous faire un plaisir de vous les énumérer ci-dessous :

  • Objectif d’équipe : Déjà présent dans Chivalry : Medieval Warfare, le mode objectif d’équipe est une sorte d’attaque/défense, où les attaquants doivent tenir une position et pousser un objet jusqu’à un portail, tandis que les défenseurs doivent les en empêcher pour remporter la victoire.
  • Push : On est clairement sur un type de mode où vous devez en fait réduire les points de l’équipe de cent à zéro, en capturant des anomalies, en tuant des ennemis, ou en ramenant un objet dans votre base.

Vous avez bien compté, il y avait sur cette alpha fermée de Mirage : Arcane Warfare pas moins de cinq modes de jeu, en espérant au passage que le mode duel soit présent dans la version définitive du titre de Torn Banner Studios.

Cette première approche sur Mirage : Arcane Warfare est plus que concluante, et nous avons clairement hâte qu’il sorte pour zigouiller nos adversaires avec nos armes aiguisées et nos diverses magies !

Sinon, au-delà des modes de jeu, et en plus des quatre maps jouables dans le soft et possédant soit dit en passant un level-design fort sympathique et rafraîchissant, il y avait en tout cinq classes jouables :

  • Tinker : On part plus sur une classe légère et défensive spécialisée dans le piège, et disposant de quelques compétences pour le moins efficaces au corps à corps. 
  • Taurant : C’est incontestablement la classe la plus lourde et bourrine, mais faisant néanmoins beaucoup plus de dégâts avec des attaques de charge et tornades parfaitement dévastatrices.
  • Alchemancer : Nous avons là une classe mage ne disposant pas forcément d’armes, et usant beaucoup de ses divers pouvoirs magiques comme lancer des projectiles magiques à distance, ou bien encore en utilisant des ondes de chocs qui font bien mal. Bien entendu, cette classe n’en reste pas moins assez fragile.
  • Vigilist : Encore une classe défensive et de support, pouvant chopper ses ennemis à distance comme se protéger elle-même via une bulle protectrice, qui dévie n’importe quelle attaque.
  • Vypress : C’est une classe elle aussi légère et orientée Assassin pouvant par exemple transpercer ses adversaires, les chopper, ou bien encore leur donner un coup de pied pour briser leur garde.

Autant dire qu’il y avait suffisamment de contenu pour avoir un tout premier aperçu de ce Mirage : Arcane Warfare, qui propose à première vue des classes et des maps variées, ainsi que des modes de jeu qui fonctionnent bien, même si nous espérons qu’il y aura peut-être quelques classes et modes de jeu supplémentaires dont le mode duel, qui restait bien sympathique sur Chivalry. Bon au moins, on peut déjà affirmer que cinq classes, c’est déjà mieux que les quatre petites classes qu’il y avait dans Chivalry, si nous ne comptons pas le DLC Deadliest Warrior qui en comptait six supplémentaires.

Chivalry avec un petit soupçon de magie, et ça donne Mirage !

Mirage : Arcane Warfare 2

On ne va pas se mentir, Torn Banner Studios a vraiment conservé les bases déjà solides que possédait Chivalry : Medieval Warfare pour concevoir Mirage : Arcane Warfare. Très honnêtement, il faut bien avouer que le gameplay de Mirage : Arcane Warfare est dans un premier temps pas facile du tout à manier, surtout si vous n’avez jamais touché à Chivalry : Medieval Warfare ou encore à sa petite extension qu’est Deadliest Warrior.

Effectivement, on retrouve tout le gameplay ultra nerveux et très technique de la précédente production de Torn Banner studios avec des combats où il va falloir rester concentré si vous ne voulez pas vous faire zigouiller trop rapidement. D’ailleurs, il est quand même un peu dommage que pour le moment, les démembrements ne soient pas véritablement de la partie, car il s’agissait clairement d’une feature qui était grandement appréciée sur Chivalry. Mais par contre, il est plus qu’appréciable que les développeurs aient amélioré un peu plus les combats avec pas mal d’attaques basiques à utiliser avec parcimonie, et le système de parade avec les feintes d’attaques, qu’il va falloir maîtriser.

Pour le reste, les développeurs ont aussi ajouté notamment un système de compétences où votre personnage ne pourra en porter que trois, et les utiliser comme bon lui semble. Bien évidemment, une fois ces dernières utilisées une première fois, vous serez dans l’obligation d’attendre quelques secondes pour pouvoir vous en servir à nouveau. Ces compétences apportent un véritable gros plus à la jouabilité déjà plaisante et jouissive de Mirage : Arcane Warfare, et celles-ci apportent un peu plus de variétés et de dynamismes aux combats. Nous avons pu noter au passage qu’il y en avait huit à neuf de disponibles pour chaque personne, et il y a fort à parier qu’il faudra augmenter de rang pour pouvoir en débloquer certaines. Nous espérons soit dit en passant qu’il y aura bien plus de types d’armes pour nos diverses classes, qui n’étaient dans l’alpha que de deux par personnages… Prions donc de tout cœur pour qu’il y en ait plus dans une future bêta ou lors de sa sortie officielle sur PC via Steam en 2017.

Outre son gameplay plaisant même s’il faudrait peut-être encore revoir l’équilibrage dans les parties et entre les cinq classes qui étaient disponibles, il faut bien admettre que l’orientation graphique et artistique de Mirage : Arcane Warfare est décidément bien loin de Chivalry : Medieval Warfare ou Deadliest Warrior. Pour faire simple, Mirage : Arcane Warfare tourne certes sous l’Unreal Engine 4 d’Epic Games, mais se dote cette fois-ci d’une patte graphique tout en cel-shading, contrairement à Chivalry : Medieval Warfare et Deadliest Warrior, qui optaient plus pour un visuel un peu plus réaliste. Et franchement, même si cet habillage graphique ne plaira peut-être pas à tout le monde, force est de constater que le tout rend bien, même s’il faut admettre que quelques textures sont peut-être encore à retravailler, alpha fermée oblige. On attendra de voir ce que cela donnera d’ailleurs sur de nouvelles maps, mais ce que nous avons pu en voir lors de cette Alpha fermée nous a enchantés, que ce soit artistiquement voire même sur l’agencement des maps, pas forcément vilaines en soi et qui nous font visiter tout le charme de l’Orient.

Pas loin d'être le successeur de Chivalry

Quel est le verdict après avoir tâté pour la première fois ce Mirage : Arcane Warfare ? Et bien, le résultat est vraiment plus que satisfaisant. Bon, il y a encore un petit équilibrage à revoir au niveau des parties et notamment sur les diverses classes, mais il faut avouer qu'en prenant une orientation graphique bien différente de Chivalry, Torn Banner Studio semble à première vue réussir le pari de nous charmer avec son visuel flatteur et sa direction artistique qui risque de nous émerveiller. Les combats nous ont paru toujours aussi nerveux avec quelques nouveautés comme l'ajout des compétences, et il ne nous reste plus qu'à voir si d'autres classes, maps, et modes de jeu seront de la partie pour étoffer un peu plus Mirage : Arcane Warfare en terme de contenu. En tout cas pour le moment, Mirage : Arcane Warfare semble assez bien parti pour être le digne successeur d'un certain Chivalry : Medieval Warfare. Il nous tarde clairement d'attendre sa sortie en 2017 sur PC pour pouvoir encore y rejouer !

Matheus

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp