Non, Micromania-Zing n’est pas menacé de fermeture

Non, Micromania-Zing n’est pas menacé de fermeture

Des nouvelles rassurantes de la chaîne de magasins de jeux vidéo.

Depuis quelques jours, la toile est littéralement en ébullition. Le motif ? Une rumeur selon laquelle l’enseigne Micromania-Zing serait menacée de fermeture. En cause, la faillite de GameStop, groupe américain propriétaire de l’enseigne depuis 2008. Après un message posté sur le site de GameStop le 29 janvier, faisant état d’une ventre prochaine de la compagnie, et suite à l’impossibilité de trouver un repreneur, beaucoup ont imaginé le pire. Il n’en fallait pas moins pour imaginer que cette situation serait synonyme de clé sous la porte pour Micromania-Zing.

Un message qui se veut rassurant

D’ailleurs, la chute brutale de l’action de GameStop a largement amplifié cette rumeur. Micromania-Zing, avec plus 400 magasins en France et 1500 employés, s’est vu rapidement pris dans un tourbillon de discussions enflammées, soulignant le caractère désespérant de la situation. Dans ces conditions, il fallait agir vite.  Laurent Bouchard, directeur général de Micromania, a immédiatement tenté d’éteindre l’incendie. Par le biais d’un communiqué, le responsable de la chaîne s’est voulu rassurant.

Selon lui, l’entreprise est rentable et les difficultés de GameStop ne sauraient entamer la solidité financière de l’enseigne fondée en 1983. Mieux, la stratégie d’ouverture issue de la fusion avec Zing ouvrirait la voie à de nouvelles possibilités de développement. Reste à savoir à présent si les secousses ressenties outre-Atlantique continueront de menacer à la société française. À l’heure actuelle, aucun magasin ne fait face à une menace de fermeture. Nul doute toutefois que l’évolution de la situation de la chaîne de jeux vidéo fera l’objet d’une attention particulière dans les prochaines semaines.

Crédits photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *