Hero Festival Saison 8 : Une nouvelle édition assez peu convaincante

Hero festival saison 8 news 1

Le Hero Festival est bel et bien revenu à Marseille il y a quelques semaines de cela. Après une septième édition relativement petite à cause de pas mal de facteurs – notamment la post-pandémie -, la huitième saison de cette convention a pris place les 5 et 6 novembre derniers au Parc Chanot. L’occasion pour nous de voir que le salon cette année au Parc Chanot ne nous a pas vraiment convaincus, et pour pas mal de raisons.

Organisation, Halls… Pas la folie

Hero festival saison 8 article 2 2

Clairement, on ne peut pas dire que l’organisation du Hero Festival cette année ait été véritablement folichonne. Que ce soit pour rentrer ou pour les séances photos payantes avec Bryan Krause et Holly Marie Combs, c’était littéralement le chaos de toute part, du moins le samedi. Nous ne savons pas si tout ceci a été réglé le jour suivant mais dans l’ensemble, c’était vraiment laborieux même pour les détenteurs du pass légendaire qui coûte un peu plus de 100 € on le rappelle. Idem pour la circulation dans les halls. Cependant ce n’est pas étonnant, la convention ayant fait 34.000 visiteurs sur les deux jours, contre 26.660 visiteurs l’année passée.

Après cette parenthèse qu’il fallait évoquer, il faut savoir que rien n’a changé sur la disposition des Halls. Car oui, le second hall a bien ouvert cette année contre un seul l’année passée pour les raisons que l’on connait. Ici sur le premier Hall, vous aurez comme toujours les sections Konoha et Brocéliande, partagé sur un seul hall. Concrètement, on y retrouvait sur Konoha les traditionnels stands purement japonais, mais aussi les habituels goodies comme des t-shirts, posters, tapis de souris, bijoux, mugs, mangas, figurines et bien d’autres joyeusetés.

Pour Brocéliande, il y avait aussi un peu de tout. Que ce soit des créations originales, en passant par divers auteurs/autrices et jeunes illustrateurs/illustratrices, c’est à peu près tout ce que l’on pouvait voir sur cette partie Brocéliande. Bien évidemment, on y trouvait également les mêmes stands que l’année passée, dont du Harry Potter. En somme, pour le peu que vous y soyez allés l’année dernière ou dans les dernières éditions du Hero Festival, il n’y a rien de bien fou à l’horizon finalement. Dommage donc car l’innovation, ce ne sera pas pour cette année. La seule chose à retenir sera éventuellement quelques petits stands sympathiques avec quelques expositions de figurines et dioramas, déjà présente l’année dernière.

Enfin, nous avions le second hall avec Krypton et Ludopolis. Là encore, et pour commencer avec le côté Krypton, nous avions également quelques stands dont un vendant des plaques métalliques vintages faisant référence à la pop culture, des expositions de voitures dont celle de K-200, et bien d’autres proposant diverses créations originales. Pour le côté Ludopolis enfin, le jeu vidéo était forcément de la partie avec beaucoup de tournois esport sur du FIFA 23 ou encore du Super Smash. Bros. L’esport était aussi de la partie avec pas mal de PC pour pouvoir jouer à quelques autres titres comme Fortnite, Rocket League voire Overwatch 2.

En clair il y avait de quoi faire, et nous aurons aussi à noter un stand de rétrogaming, mais aussi de la VR cette fois-ci payante pour y jouer – 3€ les 8 min, ce qui reste une honte vu que le stand VR de l’année dernière était jouable GRATUITEMENT. En d’autres termes, pas de grosse exclusivités sur ce côté jeux vidéo, et l’on en vient presque à regretter les petits stands de jeux indépendants présents il y a quatre années en arrière…

Enfin, et outre le scène principale présente sur ce second hall, il faut dire que ce dernier paraissait bougrement vide et triste. A tel point que nous n’allions pratiquement que sur le premier hall, infiniment plus fourni. Néanmoins, sachez que le fameux village médiéval était encore en extérieur avec une second scène plus loin, dédiée à d’autres animations comme du Just Dance.

Une programmation sous le signe de Charmed et… c’est tout

Hero festival saison 8 article 3

Du côté de la programmation du Hero Festival, il n’y avait pas de quoi s’amuser ou se fendre la poire non plus. En fait, la principale grosse programmation n’était autre que la présence de Brian Krause et Holly Marie Combs, connue principalement pour avoir joué dans la série Charmed – excepté Holly Marie Combs, qui a jouée dans Pretty Little Liars. Les deux comédiens se sont ainsi prêté à l’habituelle conférence de questions/réponses par l’indémodable Denis, puis par les spectateurs. Le tout retraçait leur carrière, pas réellement reluisante qu’on se le dise. Notez qu’il y avait également la présence de Dominique Vallée, la voix française d’Holly Marie Combs tout comme Virginie Ledieu et Clara Soares, respectivement voix d’Athena dans Saint Seiya et Eleven/Jane dans Stranger Things.

Au-delà de ça, les autres programmations sur scène étaient relativement faméliques. Il s’agissait grossièrement d’une grosse redite de l’année dernière, et même le cosplay n’était pas non plus touffu cette année. Bien entendu, il y en avaient des qualitatifs certes, mais sachez aussi que nous n’y sommes allés que le samedi, et qu’il y a fort à parier qu’il devait y en avoir beaucoup plus le dimanche. Du cosplay était à l’honneur sur scène pour les amateurs du genre. Mais concernant le reste malheureusement, il n’y avait pas grand-chose à se mettre sous la dent excepté quelques autres conférences sur la scène, située entre Brocéliande et Konoha. Cependant, pas de quoi non plus nous faire sauter au plafond, même si comme d’habitude, nous avions aussi la présence de quelques influenceurs de-ci de-là, mais aussi la Games Academy pour les curieux voulant se lancer dans la création de jeux vidéo.

Pour cette huitième édition, ce Hero Festival n’a que peu convaincu. Malgré l’ouverture d’un second hall qui faisait hélas un peu vide, le reste n’était en définitive qu’une redite de l’année passée. Hormis quelques invités plus ou moins intéressants dans le fond, il faut dire que l’on fait trop vite le tour de cette convention qui peine vraiment à se renouveler. L’organisation est elle aussi à revoir, avec beaucoup de ratés agaçants comme la partie gaming qui aurait mérité d’avoir un peu plus de choses, et non pas que des sessions de jeu payantes en VR ou de l’esport pur – même si c’est quand même très bien. Néanmoins, nous y avons quand même passé un bon moment, et on espère que le Hero Festival fera mieux l’année prochaine.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.