Aperçu : On a joué à Away : A Journey to the Unexpected, nos impressions

Toujours sur le stand Playdius, on a pu jouer à un certain Away : A Journey to the Unexpected, par un ex-membre du studio Arkedo.
Temps de lecture : 3 min.

Annoncé il y désormais plus d’un an, Away : A Journey to the Unexpected est encore loin de sortir. Effectivement, le titre développé par un ex-membre du studio Arkedo – qui avait développé jadis le très sympa Hell Yeah! – à savoir Aurélien Regard, devrait arriver en principe l’année prochaine sans plus de précisions sur PC, PS4, Xbox One et Switch. On a pu y jouer lors d’une très courte session et globalement, est-ce prometteur ?

Un jeu d’aventure en vue FPS avec génération procédurale

Away : Journey to the Unexpected preview

En y jouant pour la première fois, il faut bien avouer que Away : A Journey to the Unexpected dispose d’un style graphique relativement particulier. On arrive sur des décors cartoon purement en 3D mais la petite subtilité, ce sera les personnages qui seront à contrario modélisés en 2D. De plus, il faut savoir que pour finir le jeu, il faudra terminer une poignée de donjons générés procéduralement, et ainsi poutrer chaque boss dans chaque monde.

D’ailleurs, côté durée de vie, il faut savoir qu’il faudrait environ une dizaine d’heures pour en voir le bout, si vous ne mourrez pas évidemment. Car comme dans tout bon rogue-like qui se respecte, une fois le game over assuré, vous retournerez dans la maison de départ, en compagnie de vos grands-parents. Il y aura également quelques pièces à déverrouiller, moyennant quelques étoiles. Du côté de votre protagoniste, sachez qu’il n’aura qu’une seule capacité – il sera armé d’un simple bâton pour se défendre – et vous pourrez recruter d’autres personnages, qui auront eux aussi une capacité unique.

Deviens mon ami !

Away : Journey to the Unexpected preview

Et justement on y vient à cette spécificité, à savoir devenir amis avec des protagonistes rencontrés en cours de jeu. Mais avant toute chose, sachez qu’il faudra obtenir soit dit en passant des cubes. Vous les trouverez sur la maps, et il faudra par la suite parler aux personnages que vous croisez. Un dialogue s’enclenchera, et vous aurez divers choix de dialogues à effectuer. Vous pourrez du coup tenter de le convaincre pour qu’il devienne votre ami, et par la suite l’utiliser comme personnage jouable. En revanche, il semblerait que leur utilisation soit limitée à première vue, mais nous verrons de quoi il en retourne à sa sortie, au niveau de cette feature du moins.

Le concept est en tout cas séduisant et une fois que l’on a recruté un personnage, on pouvait aller s’amuser à se frotter sur l’un des donjons du soft. Et bien entendu, comme nous l’avons précisé plus haut, ceux-ci seront générés de manière procédurale. On pourra tomber sur des donjons assez courts, comme assez longs, soit les joies de l’aléatoire. Côté combat, ils paraissaient bien huilés, à l’exception du fait qu’ils soient imprécis. En effet, avec les sprites 2D employés dans le soft, il était assez difficile d’apprécier les distances pour les frapper. Encore une mécanique à peaufiner avant sa sortie, même si un réticule nous indiquait quand est-ce qu’on pouvait les frapper, sans les louper.

En somme, le gameplay qui mélange aventure, rogue-like et avec un petit monde ouvert, nous a en tout cas plutôt séduit. Concernant enfin la réalisation graphique, Away : A Journey to the Unexpected nous a paru étonnamment sympathique visuellement. Au passage, on remarquera bien évidemment la patte de l’ex-membre du studio Arkedo, qui nous propose des sprites 2D cartoonesques qui nous feraient presque penser à la patte graphique de Hell Yeah! jadis. Pour le reste, soit les décors 3D, le tout paraissait propre sur notre session de jeu, avec des textures qui semblaient tenir la route. A sa sortie, cela devrait être le point fort du jeu, et on a hâte d’en voir plus. Désormais, nous avons plus qu’à patienter au niveau de sa date de sortie, pour le moment inconnue sur PC, PS4, Xbox One et Switch. On espère que cela sortira en 2019, et ça semble être en bonne voie.

Quelques réglages à faire sur le gameplay, mais le titre est enchanteur !

S'il reste encore quelques réglages à faire au niveau des combats, Away : A Journey to the Unexpected m'a beaucoup plu dans son ensemble. Le jeu d'Aurélien Regard mélangeant action, rogue-like et dialogues, semble franchement bien prendre à première vue. Que ce soit dans sa direction artistique qui semble réussie, ou encore dans son univers qui semble avoir un bon côté décalé ou encore dans sa jouabilité, c'est prometteur, excepté les combats en somme qui manquent encore de peaufinage pour le moment. Tout l'aspect recrutement des personnages pour utiliser leur capacité unique est également séduisant, et il faudra refaire plusieurs sessions de jeu ou encore le tester à sa sortie l'année prochaine pour en avoir le cœur net. On rappelle que le soft sortira en 2019 sur PC, PS4, Xbox One et Switch, et vous aurez évidemment notre verdict final quand il sortira.

Matheus

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp