Dual Universe : notre aperçu de l’Alpha 2 après un passage chez Novaquark

Dual Universe
Le MMO bac à sable franchit un nouveau cap avec cette Alpha 2.

Dual Universe, le MMO Spatiale ultra ambitieux du studio français Novaquark, suit son cours et nous présente aujourd’hui son Alpha 2 comme annoncée dans sa feuille de route. Si vous ne savez pas encore ce titre à la croisée de No Man’s Sky et de Minecraft, nous vous conseillons la lecture de notre aperçu de l’Alpha 1 ou encore cette article qui détaille tous ce que promet le jeu pour sa sortie finale.

Nous sommes donc retournés les voir pour en apprendre plus sur les nouveautés apportées par cette nouvelle phase de test temporaire que les contributeurs peuvent dès à présent essayer. Si le projet vous intéresse, vous pouvez également y accéder via l’achat d’un des trois packs proposés sur le site officiel. Nous allons donc vous présenter brièvement toutes les avancées que l’on a pu observer directement, en sus nous avons également eu droit à quelques surprises que réserve à la future Alpha 3.

Le capitalisme à l’échelle interplanétaire

Dual Universe

Dans ce système solaire énorme, et hébergé sur un serveur unique, le joueur démarre de zéro en tant que simple citoyen lambda. Il faut donc se forger, commencer petit, pour finalement évoluer dans cette société pleine d’opportunités. On pourrait même dire similaire à la notre si l’on avait la technologie nécessaire tant les possibilités semblent énormes. Il faut savoir qu’en début de partie sur Dual Universe, vous serez livré à vous-même et jeté sur une planète de départ aussi énorme que le Royaume-Uni en matière de superficie réelle, ce qui est assez énorme. Entre ce moment, et les voyages dans l’espace à bord de vaisseau, il y aura du chemin à faire.

Cela passe donc par la récolte de minerais, du craft, et du développement sur le long terme. Nous avions vu ces deux premiers points rudimentaires lors de l’Alpha 1, ce coup-ci nous avons pu jeter un coup d’œil à tout ce qui touche à la production à grande échelle et l’automatisation des tâches. Le raffinage de ressources par exemple, c’est bien beau de tout faire avec ses petites minimes, mais le temps perdu est considérable à la longue. Heureusement, il sera possible de créer des énormes usines pour optimiser votre production et toutes les étapes d’une chaîne.

Vous l’aurez compris, cette Alpha 2 fait la part belle à l’économie de marché. Ayant vu de notre propres yeux le fonctionnement, on peut d’ores et déjà dire que les options sont multiples et variées : une usine de raffinage, une fabrique de machines ou encore des structures dantesques et multitâches. En bon marchand amateur de profit, les joueurs vont donc forcément trouver des vocations et se spécialiser dans un domaine (du moins au début), cependant n’oublions pas que le soft offre une grande liberté de création grâce à la technologie Voxel. Les architectes pourront ainsi vendre des plans, mais aussi des concepts visuels pour tout type de machine. Sans oublier les scripts que les codeurs en herbe pourront proposer dans un but d’automatisation plus rentable pour les potentiels acquéreurs.

On nous a également donné un aperçu des vaisseaux de transport qui achemineront les marchandises. On a ainsi pu observer le degré de réalisme apporté car il faudra, par exemple, faire attention à ce que votre vaisseau possède des moteurs assez puissants tout en faisant attention à l’inertie une fois ce dernier lancé. Le nombre de paramètres à prendre en compte est tout simplement fou, mais encore une fois, ils reflètent les ambitions colossales. On peut donc s’attendre à une économie avec des services aussi vastes que ceux de notre bonne vielle Terre.

De la terre aux étoiles

Dual Universe

Les membres du studio nous ont donné plus de précision sur le pilotage des vaisseaux justement en nous montrant une manœuvre d’atterrissage sur une station spatiale. Au fait, oui, il sera possible de construire des stations spatiales en orbite autour des planètes bien que l’on nous ait expliqué que la construction ne se faisait pas comme ça et était très complexe. C’était en quelque sorte la petite surprise de la visite, mais nous en saurons plus là-dessus dans l’Alpha 3. Pour revenir à la conduite des vaisseaux, on nous a clairement fait comprendre que le but n’était pas d’atteindre le niveau d’une simulation ultra poussée, mais d’offrir tout de même un certain niveau de réalisme pour rendre le tout un minimum crédible.

Les retours de la communauté les ont poussés à créer un moteur de fusée pour que les vaisseaux puissent passer l’atmosphère plus facilement car c’est un exercice plus compliqué qu’il n’y parrait dans Dual Universe. Les évolutions sont donc constantes pour le meilleur de ce que l’on a pu voir. Le soft était aussi plus beau visuellement par rapport à notre dernière visite. On nous a notamment introduit les différents biomes de la planète de départ ainsi que les océans. On nous a déjà prévenu qu’il n’aura pas d’activités sous-marines, en revanche on pourra y construire des bases. L’environnement pourra être modeler selon notre bon vouloir, à commencer par l’aplatissement des sols afin d’y ériger des routes ou encore des villes.

Plus d’interactions entre les joueurs

Dual Universe

Dans Dual Universe, il n’y pas de PNJ ou de scénario principal, c’est un espace de liberté où l’on peut vivre sa vie de colonisateur spatial. A ce titre, ce sera à vous de créer vos propres missions. Novaquark va donc implémenter un système de création de quêtes, cela concernera donc toutes sortes de services ce qui rejoint ce que l’on disait précédemment. Il faudra tout de même faire attention aux arnaques et aux abus, c’est un monde libre mais potentiellement cruel. Heureusement, un système de réputation sera là pour vous aiguiller sur le degré de confiance d’une personne.

Autres interactions, moins cordiales cette fois-ci, les combats en PVP. On ne s’étalera pas trop là-dessus car ce sera le sujet principal de l’Alpha 3. Sachez tout de même que cela concernera uniquement certaines zones bien spécifiques. Ces territoires vaudront bien évidemment le coup de se battre pour elles au vu des ressources rares qui composent ces terres. L’emplacement de bases aux frontières de ces zones de conflits seront donc un enjeu capital.

En conclusion

Nous sommes toujours autant emballés par le projet Dual Universe, la transparence du studio en ce qui concerne les étapes du développement à chaque Alpha rassure grandement. Nous avons conscience qu’un tel projet demande du temps (pour rappel le Kickstarter a été lancé en 2016), et que les enjeux sont grands, toutefois nous sommes confiants quant à la qualité du titre. Rien qu’en matière de création, quand on voit ce que font certains avec Super Mario Maker 2, on ne peut oser imaginer ce que donnera Dual Universe avec une audience plus large. En définitive, nous avons tout simplement hâte de revenir les voir pour l’Alpha 3 à l’automne prochain.

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp