Aperçu The Eternal Cylinder – Un titre atypique qui promet ?

The Eternal Cylinder est le nouveau jeu de la Ace Team, derrière Zeno Clash et Rock of Ages, et voyons si c'est prometteur.

Développé par la Ace Team, The Eternal Cylinder va proposer un autre type de jeu par rapport à leurs précédentes productions. On part sur un jeu à monde ouvert loufoque peuplé de créatures et un cylindre géant pour tout écraser. Que vaut cette première approche ?

The Eternal Cylinder pour les écraser tous

The Eternal Cylinder créatures

Le nouveau bébé de la Ace Team n’a pas été développé par hasard. Le soft a été en effet développé à partir d’une vidéo concept de ce même jeu en 2015, avant que ce dernier ne commence à être développé sérieusement au fil du temps. C’est donc à partir de là que The Eternal Cylinder est né, et le titre nous propulse sur une planète pour le moins… particulière.

Cette dernière nous permet d’incarner une toute petite créature mignonne, soit un Trebhum. Ce petit mutant sera créé d’entrée de jeu, et surtout modélisé de manière totalement aléatoire. Du coup fatalement, nous aurons plusieurs variantes à chaque partie. On a pu voir au passage les nombreuses variantes des mutants, et elles sont juste colossales. En espérant qu’il y en ait d’autres dans la version alpha.

Notre créature aura pour but de systématiquement éviter de se faire écraser par un énorme cylindre. En effet, celui-ci dégomme tout sur son passage sur cette planète mystérieuse. Nos monstres mignons devront aussi découvrir à travers sa narration d’où vient ce cylindre, mais surtout ce qu’il se trame sur cette planète.

Il faut savoir qu’actuellement, la production de la Ace Team n’est qu’une simple pré-alpha, et que des bugs subsistaient encore. Toutefois, cela sera bien entendu corrigé dans la version finale du titre. Globalement, lors de notre session de jeu d’un peu plus de 20 minutes, nous avons pu nous balader dans ce monde saugrenu.

Le titre sera un open world à part entière, avec plus ou moins des mécaniques de survie. Il n’y aura rien à construire ou quoi que ce soit, ce qui est logique étant donné que le dangereux cylindre va venir systématiquement tout écraser sur son chemin.

Un open world/survie original qui doit s’améliorer

The Eternal Cylinder créatures

Sur cette session d’un peu plus de 20 minutes, nous avons pu voir tout l’étendu de ce monde ouvert. En clair, nous pouvons contrôler notre petite créature, et parcourir la map à la recherche d’ingrédients, tout en tentant de récupérer de nouveaux amis Trebhums. Pour ce faire, on pouvait soit récupérer des œufs et les mettre sous une couveuse, ou trouver des endroits spécifiques pour les récupérer avec nous. Cette feature est plutôt cool, et permet d’agrandir rapidement notre cercle de Trebhums, qui sont d’ailleurs contrôlables un à un, avec un inventaire de 3 slots chacun.

Cela donnait pour le coup la possibilité de stocker les divers ingrédients, et d’en avoir un bon paquet si vous avez bon nombre de Trebhums. Bien entendu, nous pouvions du coup utiliser les diverses nourritures pour remplir le ventre de ces bébêtes. Ces créatures se dotent en effet d’une jauge de faim, mais aussi d’une jauge de réserve pour combler la faim de notre bestiole, si jamais vous n’avez pas d’ingrédients sous la main.

D’ailleurs, on notera que nos Trebhums ne pouvaient pas mourir même s’ils étaient affamés. Effectivement, celles-ci n’en seront que juste affaiblies, et ne pourront plus être aussi véloces qu’auparavant. On aurait pour le coup aimé que ces bêtes puissent par exemple mourir définitivement à cause de la faim, afin d’exploiter un peu plus cet aspect purement survie.

Concernant les fameux ingrédients à récupérer sur toute la map de The Eternal Cylinder, ceux-ci nous permettaient de nous remplir la panse comme nous l’avons expliqué, mais aussi de nous donner des  mutations. Cela pouvait permettre aux monstres de sauter plus haut, de se doter d’une fourrure pour accéder à des zones glaciales qui pouvaient les tuer jadis, permettre de passer des endroits auparavant inaccessibles, et j’en passe.

Cette mécanique est bien pensée car elle force à l’expérimentation, mais on regrette que le tout soit un peu trop aléatoire. En effet, on peut parfois aisément trouver quelques ingrédients, sans pour autant que l’on sache si ces derniers peuvent nous donner une mutation ou non. Au passage, on regrette aussi que la map fasse un peu vide pour le moment, et on espère qu’elle s’étoffera un peu plus sur la version alpha ou bêta sur les activités annexes à réaliser.

Des puzzles faciles, et le point durée de vie et technique à l’heure actuelle

The Eternal Cylinder paysage

En somme, tout ceci est donc à revoir et côté progression, on aura quelques petits puzzles. S’il faudra systématiquement activer une tour pour activer le cylindre, et arriver jusqu’à la prochaine tour pour le stopper, il faudra résoudre des énigmes pour continuer notre périple. Ils peuvent être environnementaux, ou être résolus à l’aide des mutations que nous aurons à disposition. On notera cependant que ces derniers étaient un peu trop faciles, et on espère que ce n’était le cas que sur le début du jeu.

Le tout fonctionnait plutôt bien, mais il y a quand même ce manque d’indication qui pourrait être vite agaçant, donc à voir comment cela sera corrigé pour améliorer l’expérience de jeu. Reste également que le côté monde ouvert paraissait aussi également vide comme nous l’avons mentionné plus haut, et nous avions vraiment du mal à voir ce qu’il y avait à faire en guise d’objectifs purement annexes.

Quand on sait qu’il va falloir au moins 20h pour faire terminer The Eternal Cylinder à 100 %, on se demande vraiment ce qu’il y aura à faire dans le soft. Cela dit, on est intrigué par la narration, qui nous expliquera évidemment qui sont ces créatures, et pourquoi le cylindre est ici. Nous verrons bien de quoi il en retourne, et il faut dire que la direction artistique qui plus est n’est pas si mal, avec une planète peuplée de créatures totalement loufoques, et dans le ton de ce que proposait jadis le studio avec les Zeno Clash et Rock of Ages.

Sur l’aspect technique enfin, The Eternal Cylinder s’en sort pas trop mal. Pour un jeu en pré-alpha, c’était franchement assez agréable à l’œil. On retrouvait notamment cette physique à la Rock of Ages lorsque notre personnage se met en boule et roule à toute vitesse, et le feeling global des animations était correct. En revanche, cela manquait encore un peu de précision sur la hitbox, chose qui sera corrigée on l’espère dans la version finale, comme les baisses de framerate que nous avons pu remarquer.

Des idées plutôt bonnes, mais il faut encore le peaufiner

The Eternal Cylinder est ambitieux, et nous laisse une impression pas trop mauvaise, même si on sent que le jeu demande encore a être travaillé comme il faut. La plupart des mécaniques de jeu sont franchement bonnes entre le côté survie, mutations, et exploration. Les sensations manette en main ne sont pas vilaines également, mais on reprochera pour le moment au soft de manquer d'indications claires sur quoi faire, et de se doter d'un open world qui fait un peu vide finalement. Nous sommes également effrayés par le fait que le jeu soit répétitif sur la longueur, même si le jeu mélange parfaitement les genres entre puzzless exploration et survie. Cela dit, la narration est intrigante, et la direction artistique saugrenue est bien dans le ton des précédentes productions du studio, pour notre bon plaisir. En bref, nous verrons bien de quoi il en retourne dans sa version alpha, mais le matériau de base est solide pour proposer une expérience originale proposant tout de même un minimum de liberté, et ce système de mutations poussant à l'expérimentation. Nous avons hâte de reposer quand même nos mains dessus malgré nos nombreuses craintes. Sachez enfin que The Eternal Cylinder sortira en 2020 sans plus de précisions sur PC via l'Epic Games Store. Concernant les versions consoles, rien n'est encore décidé mais le titre sortirait probablement peu après sur PS4, Xbox One et Switch, même si cela reste à confirmer.

Matheus

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp