Aperçu Sclash – Le versus figthing à la vision très tranchée

Membre Actugaming.net

Par

Sclash est le tout premier jeu de Bevel Bakery, jeune studio français basé à Lyon et composé de 3 développeurs ayant commencé à travailler sur le projet durant leur deuxième année d’école de game-design. Désireux de commercialiser leur première production, leur objectif fut de focaliser leur travail sur un gameplay minimaliste mais exigeant et impitoyable. Sclash se présente comme un jeu de versus fighting en solo ou multijoueur dans lequel un coup est égal à une mort, bercé par un univers et une direction artistique tout droit sortis du shintoïsme.

Conditions de l’aperçu : A l’occasion de L’AG French Direct, nous avons pu essayer une démo de la beta du titre nous permettant de parcourir le début de l’aventure solo, ainsi que quelque combats contre des IA avec le roster disponible. Le jeu a été testé sur PC avec une manette PS4.

Le clash des titans

Sclash 2 e1651147484277 1

Sclash se déroule dans un univers fictif découlant du shintoïsme, comprenant des protagonistes connus de sa mythologie. Susanoo, Amaterasu et d’autres, autant de candidats légitimes pour former un roster divin et propice à guerroyer dans des arènes jonchées de pétales de fleurs sous un soleil couchant.

Au nombre de 5 dans cette bêta, ces combattants disposent chacun d’animations propres à leur style de combat. Si le gameplay reste le même pour tous les protagonistes, certains coups sont uniques à un combattant. De manière générale votre choix tiendra plus de la préférence esthétique, ou plus concrètement du confort visuel quant aux animations du personnage que vous contrôlerez.

12 arènes étaient disponibles dans cette béta, toutes visuellement envoutantes grâce à une direction artistique picturale aux accents d’aquarelle du plus bel effet. Les animations ne sont pas en reste, l’aspect saccadé de chaque coups mêlés à des ralentis bien placés sous le son des katanas qui s’entrechoquent achevant de donner à Sclash un look d’animé très réussi. Visuellement, le jeune projet de Bevel Bakery en jette et bouge bien, malgré quelques bugs lors de nos déplacements, mais le jeu est encore loin de sa version finale.

Un coup, une mort

Sclash 3 2

Coté gameplay, Sclash fait le pari du minimalisme. Vous comme l’adversaire disposez de 4 points d’endurance placés sur le coté du personnage. Vous pouvez au choix parer (ce qui nécessite un sens du timing démoniaque), dasher, frapper, charger une attaque ou donner un coup désarçonnant à l’opposant qui verra son endurance diminuer. Chacune de ces actions vous coutera un point d’endurance, et cette ressource sera la seule à gérer d’un coté comme de l’autre.

S’engage alors un duel de patience. C’est à celui qui fera la première erreur puisque qu’un seul coup porté avec succès se révèle fatal. Il faudra un certain temps pour s’habituer au gameplay de Sclash, les ennemis vous mettant parfois une pression difficilement gérable. Cette version béta manquait encore d’équilibrage, le coup chargé étant souvent le moyen le plus efficace de s’en sortir étant donné qu’il peut être relâché n’importe quand, le hissant instantanément au rang d’attaque la plus imprévisible, même pour l’IA.

Un mode solo narratif avec du potentiel

Sclash 1 3

Si les rixes contre l’IA ou vos amis ne vous disent guère, vous pourrez vous rabattre sur le mode histoire de Sclash. Ce dernier vous permet d’incarner Jinmu, jeune disciple du clan de Susanoo encore en plein apprentissage. Après avoir complété votre entrainement faisant office de tutoriel, votre clan subit une attaque d’Amaterasu et de ses sbires, amenant le jeune combattant à s’interroger sur le bien fondé de ces querelles.

Mode de jeu toujours bienvenu, ce solo narratif prend la forme d’une succession de combat entrecoupés de moments de calme pour profiter des décors. On avance de gauche à droite en scrolling horizontal, le titre n’hésitant pas à nous mettre face à deux voire trois ennemis simultanément, rendant la tâche très compliquée. On appréciera la présence de cutscenes, et d’une emphase bienvenue sur les affrontements importants via quelque lignes de dialogues, donnant ainsi une autre dimension à Sclash, qui démontre un bon potentiel en multi comme en solo.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Après cette bêta, Sclash se révèle être un jeu prometteur. Loin d'être fini, le titre de Bevel Bakery parvient à tirer son épingle du jeu grâce à son look pictural envoutant et son concept redoutable. Privilégiant les parties rapides, le titre dispose d'un fort potentiel ludique seul ou à plusieurs, qui ne brillera que lorsqu'il sera débarrassé d'errances inhérentes à une version béta encore en chantier, et amputée d'une grosse partie du contenu final. On croise les doigts donc, pour que ce projet minimaliste mais impactant parvienne à sortir bien aiguisé.

FalkRichter
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.