Aperçu No Plan B – Une planification tactique addictive mais encore imparfaite

Membre Actugaming.net

Par

Le studio GFX47 composé d’une seule personne soit Sébastien Dubois, revient avec une nouvelle production nommée No Plan B. Après un Gladiabots qui nous faisait programmer des intelligences artificielles tout en tactique, le bonhomme continue sur sa lancée avec un titre toujours dans la stratégie en temps réel, mais avec un côté planification tactique poussé où vous devez défourailler des ennemis en étant du côté du FBI, du SWAT, des voleurs ou des gangsters.

Presque à la manière d’un John Wick Hex qui nous avait plu dans le gameplay, No Plan B est diablement addictif. Mais bien entendu, tout n’est pas encore parfait, et un certain peaufinage est encore attendu sur certains points.

Conditions de l’aperçu : Nous avons joué à No Plan B durant un peu plus de 4 heures, le temps de tester l’intégralité du contenu qui sera disponible à sa sortie en accès anticipé sur Steam. Le titre a été testé sur 16 Go de RAM, une GTX 1070 et un i5 cadencé à 3.8 GHz.

Un contenu plutôt fourni pour de l’accès anticipé

No plan b apercu 1 1

Sur cette version que nous avons pu testée et qui ne sortira que d’ici le 1er décembre prochain, il faut dire que No Plan B, développé on le rappelle par une seule personne, à vraiment de quoi contenter largement. Effectivement, le soft de GFX47 nous offre dans un premier temps quatre factions à jouer avec le FBI, le SWAT, les voleurs et les gangsters. Outre le fait que hélas le mode campagne est le même pour tous, la différence se verra néanmoins sur les armes que pourront porter ses factions.

Par contre, il est possible par la suite d’acheter celle des autres factions via des points acquis en jouant le mode escarmouche notamment. C’est un point qui fait donc bien tiquer, mais cela permet finalement de donner au moins une puissance de feu un peu plus accrue du côté des voleurs voire des gangsters notamment. Pour le reste, sachez que l’on retrouve fatalement un mode campagne dans le soft.

Réparti en trois chapitres de cinq niveaux chacun, sachez que ce mode campagne propose une progression originale. Au-delà du fait que les ennemis sont générés procéduralement à chaque niveau, le mort permanente est de mise sur votre escouade de base. Cela vous force ainsi à faire attention à votre petite équipe et notez que la notion de choix est de la partie sur les niveaux. Pour faire simple, vous aurez un arbre de niveaux. Vous devrez choisir l’un des deux niveaux, proposant logiquement des récompenses et niveaux de difficultés différents. Vous pourrez en l’occurrence débloquer un scan de la map, un réapprovisionnement de vos munitions, voire des points de compétences à attribuer à vos personnages de votre escouade.

Clairement, cette progression est plutôt intuitive, force à réfléchir, et sachez qu’outre ce système de campagne, No Plan B offre aussi des missions d’escarmouche. Ces dernières qui varient en fonction de la faction choisie, rapportent des points qui vous donnent la faculté d’acheter des pétoires supplémentaires pour vos factions principalement. Cela rallonge ainsi encore plus la durée de vie, comme les missions de défis hebdomadaires ainsi que l’éditeur de missions.

Car oui, en dehors des missions de campagne, de défis et d’escarmouche, vous pourrez découvrir des niveaux créés par la communauté, mais aussi confectionner vos propres missions. Concrètement, si l’éditeur de missions est encore pour l’heure doté d’une interface assez maladroite et qui pourrait bien perdre quelques joueurs non-chevronnés sur le bord de la route, No Plan B a néanmoins le courage de proposer avec cet outil une durée de vie quasiment infinie.  En clair, tout est positif sur le contenu, même si nous aurions aimé évidemment des maps beaucoup plus variées, car le sentiment de répétitivité sur les décors se fait vite ressentir. Toutefois, le contenu est satisfaisant.

Plan B ? Nope, No plan B !

No plan b apercu 2 2

Maintenant que le contenu a été vu dans sa globalité, comment fonctionne le gameplay de No Plan B ? Eh bien, il faut savoir tout d’abord qu’avant de commencer les missions, vous devez placer votre escouade sur les divers points de départ prévus à cet effet. Il faudra aussi choisir l’équipement de vos protagonistes avec au moins une arme à feu et éventuellement une grenade avant de commencer les festivités.

Globalement, cette étape de préparation est minutieuse, bien ficelée, et l’interface de l’équipement de nos protagonistes comme l’attribution des compétences à ces derniers est en globalité diablement efficace. On regrette en revanche que les compétences soient les mêmes peu importe la faction sélectionnée. Mais bref, une fois cette séquence de préparation effectuée, il est donc temps de planifier votre parcours en fonction de l’objectif de mission désigné – élimination des ennemis, sécuriser des points précis etc…

Et pour ce faire vous avez une ligne temporelle, où vous pouvez planifier pas à pas les actions de vos personnages, et ainsi les synchroniser au mieux dans votre intervention. Les actions à effectuer sont clairement millimétrées et satisfaisantes au possible. Sachez également qu’en dehors du mode campagne où vous avez parfois la possibilité de scanner la map afin de voir l’emplacement approximatif des ennemis, notez que ce ne sera absolument pas le cas dans les autres modes de jeu, ce qui fait que vous ferez une progression littéralement à l’aveuglette.

Ce n’est effectivement qu’après avoir fini la planification tactique de vos actions que vous pourrez voir le résultat final en temps réel, l’emplacement des ennemis et ainsi assister à la réussite ou l’échec de votre mission. Dans sa mécanique de gameplay très tactique voire chirurgicale, No Plan B est à la fois addictif, exigeant et totalement rédhibitoire si vous n’avez pas assez planifié rigoureusement les actions de vos personnages, qui peuvent déguster au moindre faux placement ou faute d’inattention pure.

Si le gameplay est littéralement jubilatoire et littéralement fun à jouer, le titre est encore bourré de défaut malheureusement. Tout d’abord, la caméra n’est pas encore assez optimale, et les déplacements de nos personnages ne sont pas assez précis. La précision est aussi manquante sur la sélection des points de départ ou des personnages, ce qui vous force parfois à bien zoomer avec la caméra, voire parfois recommencer une action car vous n’avez pas sélectionné le bon protagoniste. Ce sont des détails qui en deviennent vite frustrants comme la roue des actions, qui aurait encore besoin d’un coup de peaufinage comme certaines actions, inutiles ou un peu trop compliquées à réaliser convenablement.

On espère donc que cela sera corrigé en amont de sa sortie, et on termine avec la partie graphique. Ici, le titre adopte un style visuel en voxel voire cel shading. S’il est évident que l’aspect graphique ne sera clairement pas le point fort du titre que ce soit sur les modèles 3D ou les textures, son style graphique a son petit charme. Qui plus est, No Plan B s’offre une optimisation largement décente, et qui pourra clairement tourner sur les plus petites configs. Encore une fois, pour un jeu développé par une seule personne, le travail achevé est titanesque !

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Sur cette première approche, No Plan B a su directement nous accrocher. Par son gameplay millimétré très orienté tactique et avec un soupçon de génération procédurale, le titre est directement fun et addictif dans ses mécaniques bien huilées. Et si des soucis de précisions dans le gameplay comme la caméra sont à déplorer comme son aspect trop répétitif sur les maps qui se ressemblent presque toutes, le contenu affiché derrière est colossal avec un éditeur de missions et un générateur de missions aléatoires qui devraient largement faire le café. Concrètement, pour un petit jeu indépendant français développé par une seule personne, le résultat est fantastique et apporte une certaine fraicheur sur le côté purement tactique du soft. On a déjà hâte de voir le résultat final, et sachez que No Plan B sortira le 1er décembre prochain en accès anticipé sur Steam, et que nous recommandons chaudement si vous n'avez pas de jeux tactiques à vous mettre sous la dent.

Matheus
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.