Aperçu Flat Eye – Un jeu de gestion chill et prometteur par les créateurs de Night Call

Membre Actugaming.net

Par

Flat Eye est donc le nouveau jeu de Monkey Moon, par les développeurs d’un certain Night Call. Et comme leur dernière production en date, le studio français part une nouvelle fois sur de la simulation/gestion sous un fond de narration pure, tout en adoptant un style un peu plus coloré et chatoyant avec Flat Eye. Qu’on se le dise, ce premier contact avec ce jeu de gestion/simulation impliquant des choix narratifs, nous a surpris dans le bon sens.

Conditions de l’aperçu : Nous avons assisté à une démo du jeu dans sa version alpha avec un développeur durant une trentaine de minutes. Cela nous a permis de découvrir les trois premiers jours du soft, et d’y apercevoir les mécaniques de gameplay principales.

Une narration centrée sur les choix et la technologie

Flat eye preview 4 1

Avant d’aborder l’aspect purement gestion du soft, il faut savoir que Flateye est un jeu qui laisse avant tout toute sa place à la narration. Le titre se déroule dans un futur où une mystérieuse société commence à avoir la main mise sur pas mal de stations services dans le monde entier, sans que l’on sache pourquoi. Cette dernière est connue pour son service d’intelligence artificielle nommée justement Flateye. Dans cette base alléchante, le soft va nous emmener dans l’une des seules stations service d’Islande, et cette démo nous a d’ailleurs permis de voir que le cœur central de la narration sera focalisé sur les clients VIP et l’IA.

Effectivement, les clients lambdas n’ayant qu’assez peu d’intérêts pour l’IA, les clients VIP participeront à la narration, qui ne progressera que par ce biais. Il devrait au passage y avoir plusieurs fins, et notez que le soft vous proposera donc des phases où vous dialoguerez avec ces clients premium. Comme nous avons pu le voir dans cette présentation, notre clerk, qui est le gérant de la boutique, sera amené à parler avec ces fameux clients, et vous devrez y faire des choix de dialogues.

Cela aura d’ailleurs une influence sur le déroulement de la progression de l’histoire, et l’IA fera quelques petits commentaires que seul votre personnage pourra entendre, afin de vous guider dans les choix. Qui plus est, et à la fin de vos dialogues, l’IA vous fera un petit speech prémonitoire sur ce qu’il aurait pu se passer si vous aviez fait des choix totalement différents.

Concrètement, le système narratif nous a particulièrement plu, et cette histoire sous fond de technologies futuristes à venir ou théorisées est diablement grisante, et a l’air de bien se fondre entre fiction et réalité. Il ne reste désormais plus qu’à voir si les dialogues entre les clients premium et l’IA seront véritablement intéressants sur le long terme, et si le thème principal ne tournera pas trop en rond.

Mais pour l’heure, Flat Eye devrait certainement puiser sa force dans sa trame scénaristique, captivante et dont on voudra certainement avoir le fin mot de l’histoire sur les motivations de l’IA notamment, qui peut prédire l’avenir et nous expliquer en sus les principes de l’humanité. D’ailleurs, une interface spécifique vous permettra d’en apprendre un peu plus sur le lore du soft via des petites notes. Clairement, Flat Eye est parti pour être terriblement attrayant du point de vue de la narration pure.

Le jeu de gestion/simulation accessible ?

Flat eye preview 6 2

Outre la partie purement narrative, Flat Eye prendra la forme d’un jeu de gestion relativement classique. Vous contrôlez votre Clerk qui n’est autre que le manager de la boutique. Vous pouvez le déplacer, et lui faire accomplir des actions diverses et variées, comme par exemple lui ordonner de remplir des étagères afin que les clients se servent et aillent payer à la caisse directement. En somme, on retrouve clairement une partie gestion/simulation des plus basiques, avec aussi la possibilité de geler ou d’avancer le temps plus rapidement.

Qui dit jeu de gestion, dit forcément de la technologie à débloquer. En passant chaque jour, et en fonction de votre performance, vous débloquerez des points de technologie. Ces derniers serviront ainsi à déverrouiller de nouvelles technologies à poser dans votre boutique, qui vous faciliteront clairement la tâche. De simples caisses en libre service, en passant par des pompes géologiques pour avoir de l’électricité et ainsi faire fonctionner vos autres machines, le titre nous a paru diablement complet sur ces aspects. Bien évidemment, vos diverses machines pourront tomber en panne, et il faudra du coup faire attention à ne pas les laisser se détériorer. Par exemple, si vos pompes géologiques tombent en panne, attendez-vous à voir vos autres technologies ne plus logiquement fonctionner du tout.

Qu’on se le dise, la marge d’erreur dans Flat Eye est réelle, mais le game over sera bien quasiment inexistant. Dans un souci de proposer clairement un jeu de gestion/simulation totalement chill, les joueurs pourront se permettre de ne pas remplir la plupart des objectifs présents. Mais dans ce sens là, cela ralentira votre progression significativement. Autrement dit, vous finirez le mode histoire un peu plus longtemps que la normale, sans que cela ne vous frustre ou pénalise gratuitement. Soit dit en passant, un système de notes des clients sera présent, et cela influera directement sur votre progression.

Le nombre de choses à prendre en compte est intéressant, comme le fait de devoir gérer les énergies de chaque machines contribuant à leur bon fonctionnement. Le bébé de Monkey Moon est ainsi assez complet dans ses mécaniques, avec une interface pour le moins intuitive de ce que nous avons pu en voir. Notez de surcroît qu’il devrait être possible de recruter des personnes supplémentaires moyennant de l’argent du jeu, afin de mener à bien vos tâches. Votre base devrait aussi pouvoir s’agrandir petit à petit en progressant dans le soft, donnant une dimension assez touffue au côté gestion du titre. Concrètement, le jeu a l’air complet sur bien des aspects, tout en étant pas si insurmontable que ça. En d’autres termes, Flat Eye plaira certainement aux néophytes comme aux joueurs confirmés.

Bien évidemment, on reste mesuré sur la teneur de la progression, qui on l’espère ne sera pas trop répétitive ou trop dirigiste. Il nous restera forcément à voir s’il y aura aussi des objectifs secondaires à accomplir chaque jour. Nous sommes aussi assez curieux de voir comment la station pourrait évoluer au fil du jeu, chose qu’il était impossible de voir dans cette démo. Tant de questions qui trouveront leurs réponses d’ici sa sortie prochaine en somme.

Concernant sa durée de vie, Flat Eye pourrait contenter tout le monde également. Le mode histoire devrait proposer une dizaine d’heures de jeu, voire une quinzaine si vous progressez assez lentement. Il y aura bien un endgame, mais qui vous proposera de continuer à développer votre station, sans forcément avoir de directives particulières. Le titre ne s’arrêtera donc pas brutalement au mode narratif, ce qui est une bonne chose.

Une bonne direction artistique, et peut-être une sortie sur consoles ?

Flat eye preview 3 3

Dernier point à avoir, la direction artistique. Contrairement à Night Call, la production de Monkey Moon nous propose ici une teinte cel-shading beaucoup plus colorée et directement accrocheuse. Il faut savoir que cet habillage artistique a été conçu par un certain Owen Pomery, un artiste indépendant qui propose dans Flat Eye une esthétique futuriste typée années 60/70. Indéniablement, le résultat est tout simplement réussi pour l’heure. Même si le soft n’est pas non plus une claque graphique, la partie esthétique pure sauve le tout haut la main. Etant donné que le titre est encore en version alpha pour l’heure, nous avons bon espoir que le jeu devrait évoluer significativement d’ici là. Et pour l’instant, l’orientation artistique semble être la bonne.

Pour une potentielle date de sortie sur consoles, sachez que ce n’est pour le moment pas à l’ordre du jour. Si Flat Eye sortira bien cette année sur PC, les développeurs pourraient sortir le jeu aussi sur consoles, mais seulement s’ils en ont réellement l’opportunité. Si tel est le cas, le jeu pourrait potentiellement sortir sur PS5 ou Xbox Series, mais sachez que cela en est loin, les développeurs priorisant logiquement la sortie PC dans un premier temps. En clair, ce n’est pas pour tout de suite pour les moutures consoles.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

S'il y a un mot pour qualifier l'expérience de cette démo de Flat Eye, ce serait excitant. En effet, la narration a l'air diablement travaillée avec une vraie mise en question des futures technologies, et l'esthétique du soft est particulièrement alléchante en tout point. Pour un titre encore dans sa version alpha, le titre a l'air solide dans ses mécaniques de gestion/simulation accessibles, complètes et disposant d'une interface assez claire. Toutefois, et en dehors de son aspect gestion qui sera certainement très classique, il nous reste aussi à voir si le bébé de Monkey Moon ne sera pas trop répétitif sur la durée, et si la narration sera vraiment surprenante et maitrisée de bout en bout. Mais pour le moment, on reste séduit par la direction prise par Flat Eye. Rendez-vous cette année pour sa sortie sur PC, et notre verdict final accessoirement.

Matheus
Note du panda
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.