Japan Expo Sud 8ème vague : Notre interview avec InThePanda

Japan Expo Sud 8ème vague : Notre interview avec InThePanda

A l'occasion de la Japan Expo Sud 8ème vague, nous avons pu poser quelques questions à InThePanda, connu principalement pour ses critiques cinéma, mais également sa série Unknown Movies.

Notre interview avec InThePanda, vidéaste connu notamment pour sa série Unknown Movie sur sa chaîne YouTube.

  • Les gens te connaissent un peu pour notamment ta série Unknown Movies, du coup ça va bien tu passes un bon festival ?

InThePanda : Ouais ça se passe super bien ! Ben j’étais déjà venu à Japan Expo Sud l’année dernière et j’avais vraiment passé un bon moment. Je trouve le public Marseillais ultra agréable et ultra gentil et ultra attentionné. C’était la première convention que je faisais cette année et c’était normal de venir ici.

  • Du coup, comment présenterais-tu ta série aux personnes ne la connaissant pas ? 

InThePanda : Wow ! Alors c’est une série où l’on suit un serial killer, qui en même temps fait une émission sur le cinéma où il parle de films inconnus. Et dit comme ça ça a l’air imbitable comme concept, et ça l’est (rires) ! Mais en vrai c’est sympa et ça marche, il y a des gens qui aiment bien.

  •  Est-ce qu’une version complète sans coupure entre chaque épisode serait envisageable pour toi ? 

InThePanda : Alors je ne pense pas. Je ne pense jamais d’ailleurs car on me l’a déjà demandé et on m’a même proposé de sortir des DVD comme ça et c’est hors de question. Parce que ça perdrait tout son intérêt ! Le principe de l’émission est de fonctionner avec ces deux trucs et si jamais il n’y en a plus qu’un seul bah on perdrait un peu quelque chose je pense. Et même par exemple, je détesterai juste qu’il y ait les émissions sans la fiction donc dans les deux cas, ça me gênerait que l’on coupe quoi que ce soit.

  • Bon évidemment vu que nous sommes sur un site de jeux vidéo, est-ce que tu pourrais nous parler un peu de ton parcours de joueur ? 

InThePanda : Alors moi j’ai vécu dans une famille où on n’aimait pas trop les jeux vidéo. C’est-à-dire que mes parents ne m’ont pas forcément offert de consoles quand j’étais gamin, donc je squattais la Game Boy Advance SP de mon cousin pour te dire. Mais la première vraie console que j’ai eue, c’était je crois à 13 piges et c’était la Game Boy Advance SP avec Kingdom Heart : Chain of Memories dessus, histoire de commencer par un très bon jeu ! Et le vrai soucis c’est que ça a créé une vraie frustration chez moi, ce qui fait qu’à partir du moment où j’ai commencé à être un peu plus âgé et que je me suis retrouvé avec la possibilité d’acheter moi-même les consoles, j’ai tout acheté ! J’ai une Nes, une Super Nes, la PS1, la PS2, la première Xbox, et chez moi j’ai la PS4, la Wii U, la Xbox One…  Et je pense que je vais craquer pour la Switch ça semble inévitable quand j’aurais de l’argent pour l’acheter !  Mais globalement voilà, c’est très peu quand j’étais jeune, et puis soudainement, beaucoup à redécouvrir plus vieux !

  • Est-ce que tu vas proposer par la suite, un peu à la manière d’Unknown Movies, une émission pour les jeux vidéo ?

InThePanda : Alors tu sais, il y a un truc que j’ai envie de faire depuis très longtemps et que j’ai jamais fait parce que je n’ai pas eu le temps du tout, c’est que je suis passionné par les jeux mobiles. Vraiment, toutes les boîtes de jeux mobiles qui développent des trucs, il y a des choses qui sont ultra bien faites ! Et même maintenant Nintendo s’y met, avec les derniers Fire Emblem et Super Mario Run, et à une certaine époque je voulais faire une émission qui soit dédiée à tous ceux qui étaient jeux vidéo sur mobiles parce qu’il y a des boîtes qui font des trucs de ouf dessus ! Et pour pas cher, ils font des jeux vidéo qui peuvent vraiment tenir plusieurs heures contrairement à certains qui osent vendre sur certaines consoles de salon des trucs à 60 balles où passé deux heures dessus tu te dis « bah en fait j’en ai plus rien à fou*** « . Donc, peut-être qu’un jour je ferais ça, mais pour l’instant je sais pas trop encore.

  • C’est vrai que ce serait sympa que tu fasses ce genre d’émissions, parce que c’est vrai que des fois, on tombe sur des productions indépendantes qui sont vraiment géniales et à petits prix. 

InThePanda : C’est ça ! Moi en ce moment je passe beaucoup de temps sur Crossy Road, une sorte de frogger où tu sautes. Et ils ont sorti une version Disney, où en fait, suivant les personnages que tu débloques tu es dans un nouvel environnement Disney, et pour chaque endroit tu as à peu près cinquante personnages à débloquer. Donc la durée de vie du jeu est juste hallucinante et il est gratuit. Il y a juste une pub en ouverture de jeu mais sinon c’est tout il n’y a pas de trucs dégueu toutes les deux secondes donc ouais moi j’aime bien ce genre de truc.

  • Alors une question un petit peu plus sérieuse : vers où vois-tu le jeu vidéo dans 5-10 ans ? 

InThePanda : Moi personnellement il y a un truc que j’aime bien, c’est qu’on ne sait absolument pas où ça va aller. Il y a cinq ans on ne savait pas où on en serait aujourd’hui on est constamment étonnés. Je pense qu’il y a cinq ans, on n’aurait jamais douté une seule seconde que la VR prendrait autant de place même si je crois assez peu en son potentiel. Je pense que c’est une sorte de gadget qui risque de mourir avant, même si c’est très bien ! Mais je pense qu’il y a moyen de faire des choses très intéressantes mais qu’on n’a pas la technologie encore actuellement.

Je me rappelle de Jan Kounen le réalisateur de 99 Francs qui disait « avec la VR, nous sommes tous des testeurs de prototype et nous sommes revenus à l’époque de Meliès ». Et comme Meliès avait un cinéma balbutiant, ben nous on a pareil avec la VR actuellement et peut-être que dans 100 ans on aura des trucs de ouf on fera des films en VR, on fera des choses incroyables. Je pense que ça pourra exister, mais là pour l’instant on peut pas trop savoir. Et moi j’ai peur qu’on se retrouve dans une époque où ça stagne un peu parce que j’ai l’impression que les développeurs de jeux vidéo commencent à se dire « comment on peut faire plus beau ?  Ah mince on n’y arrive pas car c’est trop beau ce qu’on a fait… » ou « comment faire évoluer le gameplay ? Ah il nous faut de nouvelles manettes, il nous faut des nouveaux trucs ». Et d’ailleurs la Switch est intéressante vis-à-vis de ça mais sinon j’ai l’impression qu’ils commencent à être un peu bloqués donc soit ils arrivent à se renouveler d’ici cinq ans, soit on va sentir des limites qui font être assez difficiles à dépasser.

  • Clairement et même au niveau de la VR en plus qu’il soit encore à ses balbutiements, il y a aussi ces problèmes de motion sickness. Même par exemple sur des jeux que nous avons testés sur RIGS ou Here They Lie où c’est très présent… 

InThePanda : C’est carrément ça ! je suis passé il y a quelques années avec l’oculus Dk 1 et où je me suis dit « wouah qu’est-ce que c’est que ça ? C’est horrible c’est tout aliasé, il y a des pixels dégueulasses partout ! » quand tu regardes. Et le HTC Vive a réussi à dépasser ça, et moi j’ai été très impressionné puis j’ai compris le potentiel cinématographique du truc quand j’ai testé the labs de Valve et il y a une démo Portal. En gros tu répares un robot et à la fin t’as Glados qui arrive face à toi. Etant fan de Portal et ayant fait les deux premiers quand j’ai vu Glados arriver face à moi en VR,  ça m’a tellement impressionné et bloqué. Je savais que c’était faux mais je me suis dit « ok, ils ont touché du doigt le potentiel qu’il y a dans ce truc-là ! ». Ce prototype est intéressant pour toucher ce genre de choses.

  • Et du coup quelle évolution le jeu vidéo et le cinéma peuvent selon toi faire dans le futur ? Par exemple en terme de réalisation ?

InThePanda : Le Porn en VR (rires) ! Moi je pense que c’est la seule utilisation intelligente de la VR ! Tu déconnes mais par exemple ils l’expliquaient dans Tonnerre Sous les Tropiques et je pense que c’est une partie de vérité qu’à une époque il y avait les HD DVD et le Blu-Ray tu vois, et ils expliquent que si les Blu-Ray ont gagné et que les HD DVD ont disparu c’est parce que l’industrie pornographique a choisi les Blu-Ray, et qu’ils ont commencé à vendre des trucs dessus. Résultat les HD DVD ils ont dit « ah mince on n’a pas le porno on pourra jamais fonctionner… » et ils ont disparu. Et je pense que le jour où la VR s’associe avec ce truc-là, on va avoir la VR décoller à un level juste monumental.

Après, pour le cinéma en général, on a déjà des conneries en mode cinéma 4D et tout, mais c’est pas assez répandu. Et aujourd’hui, on se rend compte que ça demande du matériel et de la thune pour faire ce genre de trucs. Il y a un film récemment qui est sorti qui s’appelle Un jour dans la vie de Billy Lynn c’est le nouveau film de Hang Lee. C’est un film qui est entièrement à 60 images par secondes constamment, en 3D, donc ça demande une technologie assez compliquée pour le diffuser en salles et il est sorti dans deux salles en France. Donc en ce moment, il faut que les distributeurs soient alliés aux jeux vidéo et que le jeu vidéo et ses masses ne soient pas juste limités à David Cage. Il faudrait que des investisseurs ou des distributeurs dans les salles fassent quelque chose en plus et mettent le doigt sur des choses en se disant « tiens on pourrait mettre plus de pognons pour amener ce genre de choses en salle ». Le problème, c’est que j’ai l’impression qu’ils sont attachés à des anciens systèmes et que ça risque d’être compliqué.

  • As-tu un mot pour les personnes qui liront ou regarderont cette interview ? 

InThePanda : Faites des dons et abonnez-vous à ma chaîne ! (rires) Mattez des films c’est important car ça fait du bien, et ça permet d’aller mieux !