Aperçu : Terraforming Mars – Écosystème perfectible

L'adaptation en jeu vidéo de l'excellent jeu de plateau Terraforming Mars s'est laissée approcher le temps de quelques parties.

De plus en plus de jeu de plateau passe par la case de l’adaptation vidéoludique. Dans ce domaine, Asmodee Digital n’en finit plus d’enchaîner les sorties. Les jeux originaux n’ont d’ailleurs même pas besoin d’être édités par Asmodee pour que la branche jeu vidéo de l’éditeur s’occupe de la version numérique. C’est le cas pour Terraforming Mars édité sur plateau par Intrafin et FryxGames. Très gros succès critique et commercial lors de sa sortie en 2016, le jeu imaginé par Jacob Fryxelius débarque sur Steam avec de nouvelles possibilités.

I – Life on Mars

Terraforming Mars

On ne l’a pas (encore) abordé dans notre chronique dédiée aux jeux de plateau donc remettons Terraforming Mars dans son contexte. L’idée est simple, chaque joueur est à la tête d’une puissante corporation qui va participer à faire de Mars une planète habitable. Il va donc falloir augmenter la température de la planète, implémenter des forêts et des océans et bâtir des villes. C’est donc dans un joyeux esprit colonialiste que les joueurs vont transformer Mars en une Terre bis. Enfin, partager est un bien grand mot. Disons plutôt que chaque joueur s’approprie les différentes zones de Mars afin d’être maître sur la planète rouge. Via différentes actions, les joueurs accumulent des points de victoire. Celui qui en possède le plus une fois Mars entièrement terraformé remporte la victoire.

Inutile de dire que le jeu est tout aussi brillant sur PC qu’en version plateau. Les mécaniques ne sont jamais prises à défaut, les parties sont pleines de surprise et de “j’avais pas prévu ça”. Le tout est proprement enrobé dans une interface graphique simple et modestement animée. Se présente alors le gros problème de cette adaptation : sa lisibilité. Terraforming Mars est un jeu qui accumule les cartes et les informations sur son plateau. En version physique, on a toutes les informations en permanence sous les yeux. Ici, les menus et sous-menus s’accumulent pour retranscrire toutes les informations. De plus, Terraforming Mars est un jeu avec énormément de possibilités d’actions à chaque tour (et qui ne font qu’augmenter au fur et à mesure d’une partie) et on a vite fait de se perdre dans les onglets. On espère que d’ici la sortie, voire les patchs qui suivront, ces points seront améliorés. Un onglet récapitulant toutes les actions possibles à notre tour est heureusement disponible, mais encore une fois un peu trop confus.

II – Terre à former

Terraforming Mars

L’adaptation d’Asmodee Digital reprend toutes les variantes disponibles sur la version plateau. Le mode standard se joue à minimum 2 et jusqu’à 5 joueurs où tout le monde s’arrache les différentes ressources de la planète rouge. On retrouve aussi le défi solo, une variante où le but est de terraformer complètement Mars en un nombre précis de tour. Le grand ajout de cette version est la possibilité de jouer face à des IA ou en ligne. L’IA est une bonne façon d’appréhender le jeu pour la première fois. Elle est relativement perfectible, surtout en difficile où elle semble savoir à l’avance les cartes qui vont tomber. Mais elle offre tout de même une opposition suffisamment satisfaisante pour les premières parties. Notons qu’il est possible de jouer en hot seat où les joueurs se succèdent sur la machine lorsque c’est leur tour.

Pour le online il reste encore quelques petites choses à régler. L’interface pas encore très au point complique la recherche de partie. Les parties ont aussi la fâcheuse tendance à lagger, même si ce n’est pas vraiment handicapant pour un jeu comme celui-ci. Plus embêtant, les parties de Terraforming Mars peuvent s’avérer très longues (1h30 en moyenne) et les déconnexions sont malheureusement fréquentes. Une petite option pour revenir sur une partie en cours ne serait pas de trop. Pourquoi pas une option pour sauvegarder et reprendre encore un peu plus tard avec ses adversaires ?

Une adaptation à fignoler

Si les qualités de Terraforming Mars en tant que jeu ne sont plus à démontrer, cette adaptation n’est pas encore au point. Asmodee Digital va devoir revoir une partie de l’interface du jeu afin de rendre le tout plus lisible. Il va aussi falloir régler la stabilité des parties en ligne à l’avenir. Ceci étant, avoir la possibilité de jouer au titre contre des IA ou des amis en ligne est forcément un plaisir. Le titre profite d’un aspect graphique et sonore tout à fait charmant et reste imparable dans son système de jeu. Cette version digitale de Terraforming Mars a tout du produit d’appel pour finir par se rabattre sur l’imbattable version physique.

Toothpick

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp