Steam bloque le review-bomb contre Borderlands 1 et 2

Steam bloque le review-bomb contre Borderlands 1 et 2

Les gamers qui ne peuvent plus poster “Fuck Epic” sur la page de Borderlands en sueur.

Les gamers ont la fâcheuse habitude de s’illustrer de bien mauvaise façon. Ainsi, quand il ne s’agit pas de chouiner parce que c’est une femme sur la boîte de l’excellent Battlefield V et pas un mâle alpha, on les retrouve parfois à “militer” à leur façon. Pour se faire entendre, ils ont tendance à recourir à la pratique de review-bomb, comprendre poster un immense nombre de commentaires négatifs sur un jeu (généralement sur Steam) pour afficher leur mécontentement. La récente annonce de Borderlands 3 a été célébrée par bien des joueurs, mais son exclusivité temporaire de 6 mois sur l’Epic Games Store divise beaucoup plus.

Pas contents, pas contents, pas contents

Ce n’est pas la première fois qu’un jeu souffre d’un review-bomb, loin de là. De mémoire récente on se rappelle que Metro Exodus ainsi que les autres jeux de la série ont connu la même désaventure pour… exactement la même raison. L’exclusivité temporaire (d’un an cette fois-ci) de Metro Exodus sur l’Epic Games Store ayant fait nombre d’insatisfaits. On se souvient aussi que Shadow of the Tomb Raider avait vu sa note chuter drastiquement suite à une promotion de -33% à peine un mois après la sortie du jeu, les acheteurs day one se sentant lésés et non récompensés de leur loyauté envers la série. Bref, tout ceci nous renvoie au cœur du problème : ces avis ne sont en aucun cas pertinents lorsqu’il s’agit de juger un jeu.

Longtemps critiqué pour son inactivité face à de tels problèmes, Valve annonçait récemment vouloir mettre en place des mesures pour lutter contre cette pratique. L’idée est que lorsqu’une forte vague de critique négative est déposée sur un jeu, une équipe au sein de Valve est prévenue et surveille que tout ceci soit bien justifié. Ainsi, Borderlands 1, 2 ainsi que Pre-sequel ont la malchance d’être les premiers à nécessiter de cette assistance. Les avis les plus récents ont tous été suspendus et leur évaluation a été rendue nulle. Néanmoins, les avis n’ont pas été supprimés et il est toujours possible de les lire et de voter pour/contre eux. Surement le temps que l’équipe de modération fasse le boulot et tri un peu tout ça.

On parle de plus de 4000 évaluations exclues de la moyenne générale du jeu pour Borderlands 2. Ainsi l’effet du review-bomb est drastiquement réduit bien que pas encore totalement éteint. On peut apercevoir un petit message sur la page des jeux concernés (ci-dessous extrait de Pre-sequel) indiquant une “Période(s) d’activité d’évaluations hors sujet détectée(s) – Non pris en compte dans le score d’évaluation (par défaut)”. Les zones blanches correspondants à la période d’évaluation bloquée.

Quoi qu’il en soit cela ne risque pas de freiner l’Epic Games Store dans sa quête d’exclusivité, temporaire ou non, mais ça a le mérite d’enfin faire bouger Steam. De son côté, Borderlands 3 est toujours attendu pour le 13 septembre et exclusivement sur l’Epic Games Store pour ses six premiers mois, review-bomb ou non.

Review-bomb

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des