OlliOlli World : Notre nouvel avis 3 semaines avant la sortie

Olliolli world

OlliOlli World est sur le point d’arriver mais cela n’a pas empêché Roll7 et Private Division de nous remettre le jeu entre les mains pour en découvrir un peu plus avant la sortie. Le but principal de ce nouvel essai était de nous montrer le système de création de personnages mais aussi les fonctions en ligne.

Previously on OlliOlli World

Olliolli world

Vu notre première preview déjà disponible et l’arrivée du test complet d’ici peu de temps, on ne va pas se relancer dans une présentation complète d’OlliOlli World. Sachez tout de même qu’il s’agit d’un jeu de skate en 2,5D qui tiendrait presque du jeu de plateformes. En effet, le but premier est d’atteindre la fin du niveau sans chuter.

Puis les choses se complexifient quand on commence à vouloir remplir les objectifs secondaires et surtout améliorer son score en faisant un maximum de tricks qui rendent l’équilibre plus périlleux, tout en risquant de nous faire perdre l’élan nécessaire pour franchir l’obstacle suivant. Plusieurs mécaniques viennent enrichir l’expérience des précédents épisodes tout en arrivant paradoxalement à rendre le jeu plus accessible.

Le « World » du titre vient du nouveau style graphique et du scénario qui font leur apparition ici. Des ajouts bienvenus pour rendre le tout plus accueillant, en aidant au passage à mettre en situation ce que l’on doit faire. C’est un peu plus sympa d’avoir un PNJ qui nous dit au détour d’un dialogue de chercher le passage secret pour trouver son ami qu’un morne texte « Trouve le passage secret du niveau » par exemple.

Un générateur d’Original Characters d’Adventure Time ?

Olliolli world

La première nouveauté de la version que nous avons eu entre les mains pour cet article est la création de son personnage. L’éditeur est étonnamment complet dès le lancement du jeu et OlliOlli World prend soin d’être inclusif au maximum en ne genrant pas l’avatar ou en proposant par exemple des voiles. Et si la question de la représentation ne vous intéresse pas, sachez tout de même que vous aurez de quoi faire des designs très originaux.

En effet, si le choix n’est pas énorme en ce qui concerne le personnage même et son physique, le jeu se rattrape largement au niveau des vêtements et des accessoires pour proposer des éléments qui vont du très classique au moderne, pour partir dans le plus étrange ou conceptuel. Le déblocage de nouveaux éléments est d’ailleurs le troisième moteur du jeu après l’envie d’arriver à la fin, puis de scorer.

Progresser dans le jeu débloque de nouveaux éléments de personnalisation mais en affiche aussi d’autres, sans pour autant les débloquer. En revanche, on va vous expliquer comment les obtenir et vous lancer ainsi dans la quête de l’item parfait pour compléter votre look. D’ailleurs, la customisation s’étend aussi à votre planche et ses éléments, ainsi qu’aux animations de votre avatar.

Être seul mais à plusieurs

Olliolli world

Un drip qui trouvera toute son utilité dans l’autre grosse partie que nous avions à découvrir dans cette build, le multijoueur asynchrone. Au final, cela reste un jeu de scoring, et autant marquer plus de points que les autres tout en ayant la classe. Il ne sera pas possible de jouer à plusieurs en même temps à OlliOlli World, qui compense donc avec différents classements pour vous pousser à mieux faire.

Cela passe par exemple par le système de rival. Une fois le niveau terminé, le jeu va vous attribuer un rival avec un score au dessus du vôtre. En attendant d’être vaincu, son avatar vous observera en début et en fin de parcours. Cela n’apporte rien de concret, si ce n’est une motivation supplémentaire d’améliorer son score.

Le jeu propose aussi un système de Ligue du Gnarvana. Chaque jour, un nouveau niveau est disponible et vous avez 24h pour faire le plus gros score possible en étant dans un groupe de douze personnes. Votre position finale vous donne des points pour passer à Bronze 2, Argent 4,… avec parfois à la clé de nouvelles customisations pour votre avatar.

L’illusion de la création

Olliolli world

Une autre partie du multijoueur, mais pas que, concerne le Portail du Gnarvana, un système de génération de niveaux. C’est un peu dommage, on ne peut pas directement créer ses niveaux mais on peut au moins en générer en choisissant l’environnement, la longueur et la difficulté de son choix ou en tapant soi-même 8 caractères aléatoires ou non pour la seed.

Comme pour la Ligue, pas d’objectifs secondaires ou de checkpoints, on est là pour scorer à la dure. En solo, cela apporte déjà du contenu en plus, ce qui est toujours appréciable si l’on a déjà terminé les niveaux de la campagne. Mais cela prend surtout son sens si l’on partage les créations les plus intéressantes avec ses amis, une communauté ou sur les réseaux sociaux.

Toutes les personnes qui auront le code pourront tenter leur chance et participer au classement du niveau. La bonne nouvelle dans tout cela c’est que ce système permet ainsi une forme de crossplay puisqu’un code donne accès au même niveau et au même classement peu importe la version d’OlliOlli World utilisée.

Smash et grabs sans être un platform-fighter

Olliolli world

Terminons avec quelques précisions, à commencer par le contenu. Cette fois-ci nous avons eu accès à l’ensemble des niveaux des deux premières régions mais aussi à la troisième nommée Burntrock et caractérisée par ses paysages désertiques. Outre le jeu qui se permet des passages plus étroits, la mécanique mise en avant est celle des Smash-grabs, des obstacles aériens que l’on ne peut traverser qu’en plein grab de sa planche.

Notons aussi que cette nouvelle preview a été faite sur PlayStation 5, là où l’ancienne était sur PC. Forcément, on s’y attendait, la nouvelle console de Sony n’a pas le moindre souci pour faire tourner le jeu, aussi prévu sur Switch. Enfin, l’animation des personnages lors des dialogues semble toujours être du 5 images par seconde, ce que l’on prend donc pour un choix artistique incompréhensible vu la parfaite fluidité du reste.

Bref, il ne nous reste plus qu’à dire que cet ultime contact avant la sortie nous réconforte totalement dans l’idée qu’OlliOlli World sera à la fois une suite qui parvient parfaitement à faire progresser sa série tout en étant un jeu solide de manière générale et avec une proposition assez différente pour s’en sortir dans quelques semaines au milieu de l’avalanche de parutions attendues.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.