Non, les jeux vidéo ne rendent pas les ados violents selon une étude

violence jeux vidéo

N’en déplaise à Donald Trump, des chercheurs de l’Internet Institute de l’Université d’Oxford ont démontré dans une étude récente que les jeux vidéo violents ne sont pas liés à l’agressivité des adolescents. Pour parvenir à cette conclusion, ils ont analysé des données de 2 008 jeunes Britanniques (garçon et filles à part égale) âgés de 14 et 15 ans. Ils recueillent également des données de leurs tuteurs.

Violence des jeux et violence des joueurs

Les chercheurs d’Oxford récoltent leurs données par le biais d’un questionnaire composé de plusieurs thèmes. Ces différents items permettent de mesurer notamment les pulsions de violence physique et verbale, la colère et l’hostilité face au jeu vidéo. Ceci aide alors à étudier le phénomène de violence dans sa globalité.

Parallèlement, les jeux vidéo sont répertoriés selon les systèmes de classification d’Europe et des Etats-Unis: PEGI et ESRB. C’est une façon pour les chercheurs britanniques de se référer à une donnée objective. Les joueurs citeront en tout 1596 notés comme comportant du contenu violent. On étudie alors le temps passé sur ces jeux. Pour terminer, les chercheurs demanderont aux adolescents de juger eux même s’ils estiment passer trop de temps devant les jeux vidéo.

L’étude a finalement démontré l’hypothèse des chercheurs comme quoi la violence des jeux vidéo et l’agressivité du joueur n’étaient pas liées. Néanmoins, cette étude ouvre une discussion puisqu’elle pose en revanche la question d’un lien entre les jeux vidéo et l’isolement du joueur. Affaire à suivre, donc.

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des