Microsoft et Nintendo avaient refusé Yakuza à l’époque et regrettent aujourd’hui leur choix

Yakuza

Le Dragon de Dojima aurait pu voir le jour sur les autres consoles.

Licence exclusive aux consoles PlayStation depuis très longtemps, Yakuza n’a pour le moment fait qu’un détour du côté de nos chers PC avec le récent portage de Yakuza 0 et l’arrivée prochaine de Yakuza Kiwami et probablement de Yakuza 6. Pourtant, Toshihiro Nagoshi, directeur exécutif de la franchise, explique qu’elle aurait pu voir le jour sur d’autres plateformes.

Un refus lors de la présentation des premiers jeux

Interrogé par le magazine Edge et relayé par nos confrères de chez Eurogamer, Toshihiro Nagoshi explique que les choses auraient pu être différentes si Microsoft ou Nintendo avaient accepté à l’époque le jeu original. « Je ne l’avais jamais dit avant mais pendant que l’on sortait le jeu avec Sony, j’avais fait des présentations à Microsoft et Nintendo. A l’époque, ils ont répondu qu’ils n’en voulaient pas. Maintenant, ils disent « Nous le voulons ! ». Ils n’avaient pas compris la raison pour laquelle je l’avais crée ».

Notre homme est également revenu sur la création du titre et les complications liées aux débuts tumultueux de la licence. Il explique que la série avait avant tout été créée pour les hommes japonais et qu’elle aurait pu ne jamais voir le jour à cause des difficultés financières de Sega à l’époque. Mais cela a finalement été accepté et le premier épisode a eu de très bons échos du côté des joueurs et de la presse locale.

Toshihiro Nagoshi a aussi parlé de ses sources d’inspiration : « Je me pose souvent la question de comment j’ai fait tout cette recherche, mais c’est la culture japonaise, et je l’ai appris par moi-même. J’aime boire. J’aime aussi les femmes. Je me suis beaucoup amusé dans ma vie pendant longtemps, que ce soit pour me débarrasser du stress lié au travail ou approfondir ma relation avec ms collègue. J’ai appris beaucoup d’histoires intéressantes auprès des personnes que j’ai rencontrées. Des histoires surprenantes et des histoires tristes. Elles sont finalement devenus des éléments de l’histoire de Yakuza. »

Avec l’occidentalisation de la franchise, l’essor que connait la série depuis quelques années et le succès de la franchise, on peut comprendre le regret de Microsoft et Nintendo à son sujet. En attendant, il faudra se contenter des versions PlayStation.

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
23 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp