Dans les coulisses des jeux vidéo Harry Potter : Présentation et avis sur le livre de Pix’n Love

Dans les Coulisses des Jeux Vidéo Harry Potter - Cover

C'est Wingardium LeviOsa et pas LeviosA !

Dans la vie, il y a des sagas qui marquent, des licences qui restent gravées dans nos cœurs et nos mémoires. Des séries qui, on le sait, frappent des générations entières, unissent des gens bien différents autour d’un seul et même sujet. Aujourd’hui, c’est de l’une d’entre elles dont il sera question : Harry Potter.

De nos jours, qui n’a jamais vu ou entendu parler de ce jeune garçon qui, grâce à l’amour de sa mère, a pu vaincre le plus grand méchant de l’histoire du monde des sorciers ? Un enfant qui, dès la naissance, était voué à un grand avenir : celui de faire chuter les forces du mal. Mais pour cela, il allait lui falloir s’entourer d’alliés fidèles, apprendre les rudiments de la magie et découvrir qui il est vraiment. Tout cela, en fréquentant une école de sorcellerie connue du monde entier, sauf des moldus : Poudlard.

Dans la littérature francophone, nous sommes fans d’ouvrages traitant des coulisses de tel ou tel studio, des livres basés sur un personnage emblématique ou encore les secrets derrière la création de telle ou telle licence. C’est sans doute en se basant sur ce fait que Pix’n Love, éditeur français, s’est mis en tête de publier un livre intitulé Dans les coulisses des jeux vidéo Harry Potter. Et, en plus petit, on peut lire sur la première de couverture « Les trois premières années à Poudlard ».

Il s’agit donc là d’un livre dont la première de couverture en dit déjà long sur son contenu. Un livre qui traite de choses qui se sont déroulées dans les coulisses du développement de jeux Harry Potter, adaptés des trois premières années de ce jeune sorcier. Sur le papier, ce livre a tout pour plaire aux fans de la licence, ainsi qu’aux simples amateurs de livres étalant les secrets de production de telle ou telle œuvre. Mais celui-ci vaut-il son prix, ses 500 pages passées valent-elles les 26,90 € qui sont demandés aux intéressés ? Nous allons tenter d’y répondre ensemble !

Un livre découpé comme la scolarité

Dans les coulisses des jeux vidéo Harry Potter

Malgré les années qui passent, Harry Potter reste un nom que l’on entend souvent. Si les livres et les films ont rencontré un succès planétaire, il ne faut pas non plus oublier que les aventures du sorcier ont également été adaptées en jeux vidéo. D’ailleurs, elles le sont toujours, avec des jeux comme Hogwarts Mystery ou même Wizards Unite. Ces adaptations même des années après la fin du dernier film démontre bien toute l’ampleur de cette saga pour les générations actuelles.

C’est pourquoi il n’y a rien d’étonnant à voir un éditeur tel que Pix’n Love proposer un livre sur le sujet. Avec Gaëtan Boulanger à la plume, le contexte de l’adaptation des trois premières années d’Harry à Poudlard nous est ouvert. Trois années périlleuses pour le jeune homme, mais également pour les studios qui ont participé à ces adaptations pas toujours évidentes. Entre ambitions démesurées et réussite détonante, l’auteur nous livre la recette de ces adaptations qui ont, à leur tour, fait vibrer les fans de ces trois premières années scolaires fortes en émotions.

Dans son livre, Gaëtan a décidé de couper l’aventure d’Harry et Electronic Arts en plusieurs chapitres. Un peu à l’image du découpage scolaire d’Harry, nous retrouvons un chapitre pour chaque année passée à Poudlard. On y découvre l’envers du décor du développement des titres Harry Potter à l’école des sorciers, Harry Potter et la chambre des secrets ainsi que de Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban. D’autres chapitres sont également de la partie, bien entendu.

On pourra alors se complaire à parcourir le portage sur le génération suivante du premier opus de la saga Harry Potter, ainsi que les versions portables. En outre, il est aussi question de commencer la lecture par un gros chapitre qui sert d’introduction. Ce dernier est avant tout présent pour nous expliquer de quelle manière EA a obtenu les droits d’adaptation, les concurrents, le projet proposé à J.K. Rowling ainsi que l’implication des différents acteurs dans le développement.

Entre enjeux de ces adaptations, les risques encourus, les obstacles sur la route d’EA et des studios affiliés ainsi que la réussite des différents softs, Gaëtan Boulanger nous livre tout avec une précision chirurgicale, sans omettre le moindre détail. Retrouver des citations des entrevues entre l’auteure à l’origine de la saga et le chef de projet (Bruce McMillan) des jeux donne un peu de poids en plus aux propos apportés par Gaëtan et donne envie d’en découvrir plus sur la face cachée de ces développements.

Enfin, le livre nous dresse aussi le portrait d’un studio à la destinée exceptionnelle : Electronic Arts. A travers la première partie du bouquin, le lecteur peut découvrir comme le studio s’est forgé un nom, comment sont nées les licences phares de ce dernier, comme FIFA ou F1. Il s’agit aussi d’expliquer comment Bruce McMillan et Don Mattrick se sont retrouvés à développer les jeux Harry Potter et comment (et également pourquoi) le géant américain, spécialisé dans les simulations de sport, s’est tourné vers des studios comme Warthog et Argonaut pour soutenir et porter le développement de ces différentes adaptations.

Du papier à l’écran et de l’écran au papier

Dans les coulisses des jeux vidéo Harry Potter

Dès lors, on comprend très vite le désir de l’auteur de ce livre de proposer une analyse la plus complète et précise possible du développement des jeux. Et cette précision passe également par une présentation de chaque studio en action. On découvre ainsi un peu mieux qui sont Warthog et Argonaut, ainsi que les autres. On peut en savoir plus sur les nombreuses difficultés rencontrées lors du développement de ces adaptations mais aussi sur la pression exercée par la réputation de la licence en livre et au cinéma sur les épaules des développeurs. Ces derniers devant faire leur maximum pour ne pas décevoir le grand nom que devenait petit à petit J.K. Rowling.

Et dans la liste de ces studios, on en connaît pas mal, dont la plupart ont aujourd’hui fermé leurs portes. Dès lors, existe-t-il un lien entre la chute de Bullfrog Productions et ces adaptations ? Gaëtan cherche à nous éclairer sur le sujet. En outre, ce livre est aussi l’occasion de découvrir que les fondateurs de Rocksteady Studios ont également travaillé sur un épisode.

Mais, qui dit grosses productions dit aussi gros rythmes. Et ces jeux vidéo sur le monde des sorciers n’a pas fait exception à la règle. Si à l’époque le terme « crunch » ne représentait qu’une céréale de Nestlé ou un exercice de musculation, il n’en reste pas moins que les développeurs ont subi ce problème comme le subissent aujourd’hui bien des studios de développements.

En parlant de pression, écrire sur une saga aussi connue et appréciée que celle d’Harry Potter ne doit pas être un exercice aisé. Et pourtant, Gaëtan Boulanger le fait avec brio. En effet, l’auteur a interviewé plus de 100 développeurs, issus des différents studios. Il a ensuite rassemblé l’ensemble et tout retravaillé pour proposer un texte de qualité et compréhensible, sans jamais oublier le moindre élément important.

Avec sa découpe en chapitres cohérents et chronologiques, le livre se découvre avec plaisir et logique. La lecture est fluide et aisée à comprendre. Chaque point est à sa place et donne un tout agréable à parcourir. Sans compter que le style d’écriture de Gaëtan est un régal à feuilleter. Le tout, dans un ouvrage très bien édité, avec un papier à faire frémir les doigts au toucher (j’en fais trop ? Peut-être, oui. Mais c’est Harry Potter bon sang !).

Sans parler de la qualité de l’analyse et la pertinence des informations apportées dans ce livre. C’est un portrait très complet et détaillé du sujet. Il n’y a pas à tortiller du derrière (pour rester poli), nous sommes face à l’une des meilleures copies qu’il aurait été possible de rendre à ce sujet. Et si Gaëtan décide de sortir un second volume sur la suite, nous serons de la partie !

Faut-il craquer pour Dans les coulisses des jeux vidéo Harry Potter ?

Dans les coulisses des jeux vidéo Harry Potter

Si vous avez lu le reste de cet article. La réponse semble particulièrement évidente. Dans les Coulisses des Jeux Vidéo Harry Potter est un must-have pour l’ensemble des fans des aventures du jeune sorcier. Que vous soyez fan de son épopée sur papier, incarné par Daniel Radcliffe ou manette en main, cet ouvrage est un véritable vivier d’informations et de découvertes. Quelque soit le medium par lequel vous avez vécu ces aventures, vous en apprendrez quand même sur l’univers de Poudlard, ne serait-ce qu’au travers de son traitement vidéoludique.

Il s’agit aussi d’une manière de comprendre quel était le contexte d’une adaptation de telle envergure à la fin des années 90 et à l’aube du nouveau millénaire. En apprendre plus sur moult studios, dont l’un des plus gros encore existant, ainsi que le fonctionnement des négociations entre les studios plurimédia reste toujours intéressant, surtout quand c’est bien expliqué et bien écrit.

D’ailleurs, vu la grosseur de ce livre, son prix de 26,90 € le rend tout à fait abordable. Surtout que les couvertures ainsi que le papier sont de bonne qualité. Les pages sont épaisses et l’impression est topissime (je sais, ce mot n’existe pas). Et, malgré ses 500 pages dépassées, la première de couverture du livre ne présente pas de grosse pliure quand on le manipule, l’ouvre et le referme. Et croyez-moi, je l’ai manipulé de longues heures durant.

Acheter dans les coulisses des jeux vidéo Harry Potter

Au final, Dans les Coulisses des Jeux Vidéo Harry Potter est un livre à conseiller à tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin à l’univers de celui qui a vaincu Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom. Il s’agit d’une occasion à ne pas manquer pour en apprendre plus sur les à-côtés de l’écriture par J.K. Rowling et la façon dont elle s’implique dans les produits dits dérivés.

Pour les inconditionnels des jeux vidéo, cela reste aussi une opportunité de savoir comme le tout s’est déroulé dans les coulisses (d’où le nom du jeu), avec une exactitude frôlant l’extravagance. Et puis, soyons honnêtes, l’ouvrage est de très bonne qualité et rend très bien sur le coin d’une table de nuit, ou même dans une bibliothèque, juste à droite de « l’enfant maudit ».

Bref, que ce soit via La Poste, DPD, Hiboux ou Vaisseau Spatial, nous ne pouvons que chaudement vous recommander ce titre. Retour en enfance garanti pour celles et ceux qui ont poncé les opus à l’époque.

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
19 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp