Dissidia Final Fantasy : Opera Omnia déjà téléchargé un million de fois

Dissidia Final Fantasy : Opera Omnia

Après Brave Exvius, dont nous apprenions le carton il y a peu, c'est au tour de Dissidia Final Fantasy : Opera Omnia de nous livrer un gros chiffre.

En janvier sortait Dissidia : Final Fantasy NT sur PlayStation 4, suite des deux excellents jeux de baston de la PSP, malheureusement moins convaincant que ses prédécesseurs, pour ne pas le qualifier de véritable pétard mouillé. Qu’à cela ne tienne, Square Enix lançait dans la foulée un jeu mobile surfant sur la vague de hype de son penchant console, nommé Dissidia Final Fantasy : Opera Omnia, adaptant la recette à un usage plus chronophage. Pari réussit pour ce free-to-play ?

Dissidia Final Fantasy : Opera Omnia a trouvé son public

Final Fantasy est une licence chère aux japonais, car elle a contribué à faire vivre la Nintendo Nes à un moment où sa posture n’était pas des plus convenables. Idem, l’Occident lui doit beaucoup, puisque c’est bien elle qui y a popularisé le genre J-RPG, avec un septième volet devenu culte dans le cœur de bon nombre de gamers. Des raisons qui, couplées à une qualité générale rarement décevante, confèrent à la série de Square Enix un potentiel commercial relativement stable.

Ainsi, il n’était pas étonnant d’apprendre, plus tôt cette semaine, que Final Fantasy : Brave Exvius avait été téléchargé plus de trente millions de fois sur Android et iOS. Et il en va de même pour Dissidia Final Fantasy : Opera Omnia, qui a trouvé un million de preneurs sur les mêmes supports. Ce free-to-play adaptant le jeu de combat de la PS4 en proposant des affrontements au tour par tour est donc, un mois après sa sortie, déjà un petit succès. Nul doute qu’il en ira de même à l’avenir.

Dissidia Final Fantasy : Opera Omnia est disponible gratuitement sur smartphones et tablettes Android et iOS.

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp