Swatting Bibix, affaire compliquée ? Déjà une pétition pour libérer l’un des condamnés !

bibix 1

MAJ du 01/07/2016, 20 heures : 

Du nouveau est intervenu dans le courant de la journée suite aux différentes peines qui ont été attribuées aux différents coupables. L’une d’entre-elles fait énormément parler et l’on se rend compte que soit cette affaire de premier cas de swatting en France s’avère extrêmement compliquée, soit il y a des chose qui nous échappe ou soit, l’encre coule beaucoup alors que la justice a été faite…

Pourtant, on note de nombreux témoignages, de personnes s’étant dites présentes lors du procès dont un certain Maelys Rucher pour fAKARO qui a laissé un message à cette adresse sur son facebook. On y découvre des propos tels que :

« Ils sont alors retombés sur une ancienne vidéo humoristique de Jacky et Yvan, vidéo nazie avec une chanson nazie dont Jacky s’était excusé et avait clairement annoncé l’ironie de celle-ci. Il n’y avait aucun témoin, aucun lien avec l’affaire, Jacky dit avoir “dépassé les limites”, et cette vidéo fut tournée dans une “Média convention” où Jacky était invité. »

Maelys Rucher donne énormément d’informations sur le déroulement du procès mais attention tout de même, le discours n’est pas objectif du tout. Néanmoins, quelques points ressortent particulièrement comme :

« Pour rappel, tous deux sont ici à propos du swatting en live de Bibox, qui a agité les médias au point de ne rien dire de vrai. Il s’agissait du premier swatting en France, et l’auteur de ce swatting est Arkan de Viol Vocal. »

Ici, Maelys parle d’un certain Arkan qui serait l’auteur de toute cette histoire avec Viol Vocal qui serait derrière les cas de swatting en France. Enfin, l’un des condamnés est le YouTuber Jacky The Clash alias Lilian Schaff , vidéaste amateur, est condamné à 18 mois de prison ferme et un mouvement s’est crée avec une pétition pour le faire libérer et il y a déjà plus de 4 500 signatures sur l’objectif des 5 000. Est-il coupable ou ne l’est-il pas ? Car mine de rien, 18 mois de prison, ce n’est pas rien.  (Pétition à cette adresse).

En tout cas, il va falloir attendre avant d’enfin savoir le fin mot de l’histoire mais l’on tenait à vous informer de tout ce mouvement sur la toile et de la difficulté de gérer une affaire qui dépasse, au final, tout le monde.

Article original : 

C’est le site Hitek.fr qui informe de la suite des événements qui se sont déroulés l’année dernière sur l’affaire du swatting du streamer Bibix. Et bien oui, c’était en Février 2015 que des personnes mal intentionnées auraient fait intervenir les forces du GIPN en leur affirmant que Bibix avait commis un homicide sur sa compagne.

Forcément, il est toujours choquant, surprenant et angoissant de voir les forces de l’ordre vous « attaquer » en pleine nuit et vous accuser de quelque chose que vous n’avez pas commis tout en pointant leurs armes sur vous. De plus et pour la précision, il n’est pas forcément agréable de remarquer un point rouge provenant d’une arme alors que n’avez rien commis.

Jamais une peine n’avait été aussi sévère dans le domaine des nouvelles technologies

Bibix était ce soir en stream sur Twitch, la vidéo où l’on peut plus ou moins entendre et voir la scène étant disponible en fin d’article. Alors certes, il n’y avait pas mort d’homme mais il est clair qu’être victime de quelque chose comme cela est extrêmement difficile sur le plan psychologique et ce, aussi bien pour Bibix que pour sa femme.

Bien évidemment, Bibix a porté plainte contre ses agresseurs qui ont été retrouvés et emmenés devant la justice au mois de Juin 2016. Verdict ? Jonathan, l’auteur du coup de téléphone qui se faisait passer pour Bibix en disant qu’il avait mis fin au jour de sa femme et qui a financé le compte du swatting, a écopé de deux ans de prison ferme.

Quant à ses complices Lilian et Gaëtan (respectivement Jacky et Yvan sur les réseaux sociaux), ils en auront pour 18 mois de prison ferme et 6 avec sursis et en bonus, une amende de 10 000 euros pour recel.

Pour conclure, même si la peine peut paraître lourde pour certains, en comparaison aux autres condamnations, espérons que cette sentence fasse réfléchir à deux fois les personnes qui seraient tentées de se tenter à cet acte illégal et déplorable.

 

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.