Aperçu : The Universim : un God Game qui prend son temps

The Universim est un jeu de gestion/simulation du studio indépendant Crytivo Games, disponible en early acess au prix de 27,99€. Cet audacieux God Game tiendra-t-il ses promesses ?

Comment ne pas être séduit par l’ambitieux projet du studio indépendant Crytivo Games ? Accompagner et guider au fils des millénaires un peuple de Nuggets (les créatures les plus intelligentes de la planète-mère), de l’Âge de pierres jusqu’à la conquête spatiale ! Le métier de dieu n’est toutefois pas tous les jours faciles…

Gestion et poésie

The Universim

Dans The Universim, l’objectif est bien entendu de voir prospérer votre civilisation. La volonté des développeurs est de proposer aux joueurs l’expérience la plus complète possible. Pas question de se cantonner à la gestion d’une cité ou d’une nation :

Nous ne voulons pas limiter votre contrôle du jeu à seulement une ferme, un village ou une ville, nous voulons que vous contrôliez une planète entière, automatiquement générée, avec une vie sauvage complète et un environnement dynamique.

Comme dans la plupart des jeux de gestion, il vous faudra gérer un certain nombre de ressources : eau, nourriture, mais aussi bois et pierre.  Pour fonctionner, chaque bâtiment a besoin d’une certaine quantité d’eau et d’un ou plusieurs travailleur(s). Il faudra choisir les individus les plus aptes. Il vaudra mieux attribuer le poste d’enseignant à un Nugget dont l’intelligence est relativement élevée et les travaux de construction aux plus costauds. Sans eau ou nourriture, vos Nuggets mourront et votre civilisation s’éteindra. Sans matière première comme le bois et la pierre, impossible de construire quoique ce soit. Attention, il faut penser à préparer des réserves, l’hiver approche… Il s’agira aussi de préserver vos protégés des catastrophes naturelles, des maladies et des attaques d’animaux sauvages.

Le souci du détail assez impressionnant : rien n’est laissé au hasard. La direction artistique, très soignée, est sans doute l’un des points forts du jeu. Il y a vraiment quelque chose d’agréable (voire de poétique !) à regarder, émerveillé, nos créatures vivre et évoluer. Malheureusement, ce plaisir sera vite gâté par l’ennui. En effet, dans cette early access, il n’y a pas grand-chose à faire, à part patienter. De temps en temps, on installe un nouveau bâtiment, on lance une nouvelle recherche, on jette un œil aux légumes… et puis on attend. Et maintenir activé le bouton d’accélération du temps ne règle pas vraiment le problème.

Winter is coming

The Universim

Les Nuggets sont des petits personnages qui deviennent très vite attachants. Il est possible d’interagir avec eux grâce à des actions divines. Ces dernières vous permettent, par exemple, de donner un coup de pouce à certains chantiers en déplaçant des ressources ou de créer un nuage de pluie en pleine canicule au-dessus de la réserve d’eau pour la remplir. Les Nuggets vous adressent parfois des prières, libre à vous d’y répondre (est-ce vraiment une bonne idée d’aider Lila à tuer son mari pour le punir de l’adultère qu’il a commis ?). En tant que dieu, vous avez droit de vie ou de mort sur vos personnages. Vous pouvez choisir d’être impitoyable ou d’être aux petits soins avec eux. Chaque action divine vous coûtera des points : il est donc nécessaire de définir des priorités. Gardez cependant en tête que vos actes auront une incidence directe sur la foi de vos créatures.

Lorsque l’on gère une civilisation (voire une planète toute entière), il est nécessaire de faire un certain nombre de choix. Souhaitez-vous voir vos créatures devenir des pêcheurs, des agriculteurs ou les deux ? C’est à vous de voir. Mais attention, on ne cultive pas des légumes n’importe comment : il faut respecter des cycles naturels (on ne plante pas de tomates en hiver…) et les différents types de sol (…ni dans des terres rocailleuses).

La civilisation des Nuggets évolue aux grès des recherches menées. Ces dernières sont directement accessibles dans un menu spécifique. Il suffit (trop ?) simplement de sélectionner les recherches à effectuer en priorité et d’attendre (nul besoin de ressources spécifiques). À vous de donner l’orientation souhaitée à ces dernières mais les choix sont assez restreints. Par exemple, pour l’instant, il n’est pas possible de se passer de la chasse. Nous sommes donc en droit de nous demander si le mode de vie que le joueur choisira pour ses créatures aura un réel impact sur l’évolution de sa civilisation. Espérons-le…

Nous regrettons l’actuelle absence de carte : il n’est pas toujours facile de se retrouver sur notre planète (mais où ai-je construit ma ferme ?). Par ailleurs, l’interface manque vraiment de clarté. Y naviguer n’est pas très agréable. Nous avons également relevé un certain nombre de bugs, pouvant s’avérer gênant pour la progression de la partie : certains Nuggets disparaissent de la surface de la planète, d’autres se plaignent d’être assoiffés alors qu’ils se trouvent à quelques mètres d’un puit d’eau. Néanmoins, rien d’alarmant à ce stade : ces quelques problèmes pourront être réglés par les développeurs avant la sortie du jeu complet. C’est disponible sur Steam.

Un projet ambitieux qui doit encore aboutir

Le titre comporte indéniablement un certain nombre de qualités : volonté de proposer une expérience ultra-complète, durée de vie énorme, direction artistique soignée... Néanmoins, un autre certain nombre de problèmes ont attiré notre attention et nous inquiètent : aventure peu rythmée, interface "lourde" et brouillonne par moment, fait que les choix (qui n'en sont pas vraiment !) du joueur qui pas de réelle incidence sur l'évolution de la civilisation... Bref, difficile de dire à l'heure actuelle si The Universim parviendra à tenir ses promesses mais nous suivons attentivement son évolution !

Velaines

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp