Wyld, tome 1 : Notre avis sur le roman de chez Bragelonne

Wyld, La mort ou la gloire - Couverture

Mangas (Kingdom), comics (StarCraft), livres encyclopédiques (Générations Pokémon), romans de jeux vidéo (God of War). Nous avons déjà parlé d’énormément de choses dans cette rubrique. Malgré tout, un élément reste en suspens puisque nous n’avons pas encore parlé de romans ne traitant pas de la thématique vidéoludique. Aujourd’hui, nous allons corriger ce point, en parlant d’une nouvelle licence lancée du côté de Bragelonne : Wyld.

Nous avons eu l’occasion de lire le premier roman de cette série écrite par Nicholas Eames, auteur canadien ayant élu domicile dans l’Ontario. Originale, cette œuvre va nous plonger dans un univers « Fantasy » où de petits groupes de mercenaires évoluent dans un monde où ils sont adulés comme le sont les grands noms du rock dans notre petit monde. Une idée saugrenue qui va donner beaucoup d’opportunités et de saveur à un genre où pléthores de licences tentent de se faire un place.

Wyld, T1 : La Mort ou la gloire - Acheter sur Amazon
576 Pages - 10/16/2019 (Publication Date) - Bragelonne (Publisher)
18,90 EUR

Puisqu’il s’agit d’une première sur le site, sachez dors et déjà que nous n’allons pas changer de nos habitudes. Cet article sert à vous présenter le livre et à vous donner un petit avis sur ce dernier, s’il vaut le coup d’être lu ou non. Bien, allons répondre à nos habituelles petites questions ensemble !

L’originalité dans un genre très commun

Wyld - Carte du monde

Wyld, c’est au tout début l’histoire de Clay Cooper, un ex-mercenaire qui vit sa petite vie de famille, qui bosse comme soldat de guet. Dix-neuf ans plus tôt, son groupuscule de mercenaires s’est séparé à l’apogée de leur réputation. Rouillé et peu épargné par le temps, ce dernier coule le reste de sa vie tranquille jusqu’au jour où débarque Gabe, son ancien coéquipier et leader de leur groupe.

Ce dernier a besoin d’aide car sa fille, Rose, est devenue une mercenaire à son tour. Ayant sa petite réputation, la jeune fille s’est pourtant retrouvée prise au piège dans une cité en plein siège. Gabe ne vient donc pas rendre une visite de courtoisie à notre vieux guerrier. Non, il vient avec la ferme intention de reformer Saga, leur groupe d’antan afin de partir à sa recherche et tenter de lui venir en aide.

Ainsi, cette saga nouvelle traduite dans la langue de Molière se nourrit du genre de l’ « heroic fantasy » afin de proposer un univers sérieux, mature et où le danger guette derrière chaque arbre, au détour du moindre rocher. Le lore est d’ailleurs très développé en mettant en scène moult créatures qu’il est coutume de croiser dans les autres univers du genre ou simplement autour d’une table lors d’une honorable partie de (gwynt) jeu de rôle sur table. Dès lors, ce sont morts-vivants, araignées géants, gnolls ou encore manticores et cyclopes qui se donneront le temps de parole ou plutôt de bastonnade.

Autre point intéressant, et nous l’avons déjà effleuré un peu plus haut, c’est que les groupes de mercenaires sont composés comme les groupes de rock de notre univers. Très nombreux, ces derniers ne sont pourtant constitués que de quelques membres et portent un nom très significatif et reconnaissable. Ils sont identifiés comme un tout « Saga », « Screaming Eagles », et pas comme une individualité, un peu à l’image de ce que nous connaissons quand nous parlons de ACDC, les Beatles ou bien d’autres. Nous connaissons les noms de leurs membres, mais c’est par le nom du groupe que nous parlons d’eux. C’est la même chose ici.

En outre, Wyld apporte aussi une réelle explication à la présence de monstre dans l’univers. Pour des raisons de spoils évidentes, nous éviterons d’en parler. Malgré tout, apprendre à petit pas la raison de l’émergence de créatures est un plus évident. Sans parler de la manière dont ont évolué les hommes au fil du temps, découvrant la paresse et l’allégresse qui pourraient très bien les mener à leur perte. Une jolie manière de planter le décor sur un monde qui, on nous le fait comprendre, a évolué des siècles durant pour en arriver jusqu’au point où le récit début. Bref, l’auteur nous présente un univers intéressant et traité avec efficacité.

Une construction scénaristique bien sentie et travaillée

Wyld - Pages

Bien entendu, ce premier roman ne s’arrête pas en si bon chemin. Les personnages sont travaillés, chacun ayant sa propre personnalité qui se dévoile au fil des pages, au fil des événements. Chacun a son rôle, sa place dans l’univers et tous ont suffisamment d’originalité pour que l’on s’attache différemment à tous. Et leur décision de repartir à l’aventure pour rompre le siège que connaît Castia ne va faire qu’influencer encore plus leur psychologie, rendant les protagonistes un peu plus complexe à mesure que les lignes de texte se profilent.

Si le groupe ne compte que cinq personnages centraux, il faut aussi compter sur différents compagnons d’armes qui vont venir se greffer à ce noyaux. Ces compagnons seront également attachants, utiles par moments et ajouteront un peu de peps à cette histoire déjà bien complète. Sans compter que, pour pousser l’originalité un peu plus loin, ces compagnons vont présenter d’autres sympathiques excentricités comme un revenant, ou une espèce de monstre à deux têtes. Pas mal dans un univers où les humains combattent les monstres, pas vrai ?

Et, bien évidemment, il faut aussi composer avec un groupe de rivaux. Après tout, toutes les rockstars de notre temps ont connu un groupe rival, dont les groupes de fans se disputaient la notoriété. C’est également le cas dans Wyld, où nos chers membres de Saga sont en rivalité depuis toujours avec Vanguard, un autre groupe de mercenaires. Ils doivent composer ensemble dans un monde en perpétuel danger et, même si la rivalité est certaine, leur réputation respective les poussent, dans le fond, à un respect naturel.

Tout cela se déroule dans un livre écrit d’une jolie plume. Le ton employé par l’auteur est tantôt léger et sobre, emprunt d’humour et tantôt plus sombre et sérieux. Si cette saga joue plutôt sur l’humour que le sérieux, cela ne l’empêche pas de connaître quelques moments épiques où nos héros sont réellement… héroïques. Sans oublier que ces derniers sont déjà éprouvés par la vie et leur âge avançant, ajoutant une dose de maturité bienvenue dans un roman qui, s’il s’était déroulé quelques années plus tôt (dans l’univers hein), n’aurait été finalement qu’une énième épopée épique de plus dans un océan composé de pléthores de séries semblables.

Mais, heureusement pour l’auteur, il évite ce piège grâce aux quelques originalités qui composent son univers, ses personnages. D’ailleurs, retenons surtout l’émotion et l’empathie qui sont créées par cette histoire pleine de rebondissements. De vieux aventuriers reprennent les armes pour sauver une nouvelle arrivante dans le milieu. Cette preuve de courage et d’amitié va rythmer tout un roman, haletant, qui ne saurait que plaire aux amateurs de light fantasy.

Faut-il craquer pour Wyld ?

Wyld - 4ème de couverture

Wyld est un titre plutôt original, qui plonge le lecteur dans un monde où les aventuriers sont des stars adulées. Mêlant humour et héroïsme, la série propose des personnages travaillés et des situations plutôt intéressantes. Sans compter que la fin est très réussie et peut se voir comme une conclusion qui saura satisfaire celles et ceux souhaitant s’arrêter en cours route.

L’attachement créé aux personnages et le scénario qui semble pouvoir s’étendre à plusieurs tomes sont de bon augure pour une suite qui arrive très prochainement chez nous. Plus exactement, il sera en librairies le 15 janvier 2020. Le premier tome est disponible à 18,90€, ce qui sera également le prix du second. D’après la couverture, il est certain que nous connaîtrons d’autres protagonistes dans cette suite. Une chouette nouvelle pour le renouvellement de l’intrigue et pour garder l’intérêt du lecteur sans dégoûter ceux qui souhaitent s’arrêter ici.

Acheter Wyld : La mort ou la gloire sur Amazon

En conclusion, nous pouvons dire que Wyld est une série proposant une jolie dose d’émotions et de rires. Les personnages sont attachants et bien travaillés, avec des scènes tantôt loufoques, tantôt épiques. Son originalité dans le traitement de l’univers et des personnages, tant dans la psychologie que leur rapport aux autres, fait que le livre se parcourt rapidement et laisse un très bon souvenir en tête. A conseiller aux amateurs de light fantasy, qui devraient aisément profiter d’un tel voyage.

Wyld, La mort ou la gloire - Couverture
avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Copy link