The Sinking City : Nacon répond à Frogwares suite au retrait de la version Steam du jeu

The Sinking City illustration cthulhu

Depuis quelques jours, The Sinking City est à nouveau le théâtre de vives tensions entre Frogwares et Nacon. Pour rappel, le studio ukrainien avait publiquement accusé l’éditeur français d’avoir piraté et modifié le code source du jeu afin de revendre illégalement le titre sur Steam, une version commercialisée depuis le 26 février dernier qui a été retirée de la plateforme américaine hier à la demande des développeurs.

Suite à cela, Nacon, qui s’était contenté jusqu’ici de réagir aux allégations des concepteurs via un simple message sur la page Steam du jeu (qui n’existe plus désormais), a publié hier soir un communiqué officiel pour faire valoir son droit de réponse sur le sujet et, selon l’entreprise, pour « rétablir quelques vérités sur ces accusations injustifiées. »

Nacon monte au créneau

La société dirigée par Alain Falc affirme qu’elle « est contractuellement le seul distributeur exclusif du jeu sur Steam » et qu’elle « a contribué au financement de son développement et au paiement des royalties à Frogwares à hauteur de 8,9 millions d’euros à ce jour (comprenant le complet paiement de la version du jeu pour Steam), soit un investissement total largement supérieur à 10 millions d’euros en intégrant les frais marketing. »

Reprochant au studio de développement d’être « de mauvaise foi », Nacon tient à rappeler que « par le passé, Frogwares s’était indument fondé sur l’absence de paiement pour refuser la livraison du jeu sur Steam puis a tenté en vain de résilier le contrat, ce que la Cour d’appel de Paris a jugé « manifestement illicite » en ordonnant la poursuite du contrat et en enjoignant à Frogwares de s’abstenir « de tout agissement faisant obstacle à cette poursuite ». »

L’entreprise ajoute ceci : « Nacon a sollicité de manière répétée et en vain que Frogwares mette à disposition le jeu sur Steam, sans quoi elle appliquerait la clause du contrat lui permettant dans un tel cas de faire adapter le jeu par un tiers afin de pouvoir l’exploiter. Frogwares a alors tenté à l’insu de Nacon et en violation de nos droits de mettre le jeu sur Steam sans mentionner Nacon en sa qualité d’éditeur. C’est donc la preuve manifeste qu’aucune impossibilité technique ne fait obstacle à la remise du jeu sur Steam. »

Toujours d’après l’éditeur, face à la situation expliquée précédemment, il aurait alors « décidé de permettre aux joueurs d’accéder au jeu sur Steam en indiquant expressément la titularité des droits de Frogwares sur le jeu » afin que le studio puisse percevoir les royalties générées par les ventes sur la plateforme dématérialisée.

« Regrettant ce conflit » dont elle estime ne pas être « responsable » et qu’elle « a tout fait pour éviter », la firme conclut son communiqué en indiquant qu’elle « se réserve d’engager toutes poursuites à l’égard des propos agressifs et préjudiciables de Frogwares qui se garde bien d’indiquer que toutes les décisions de justice relatives au différend opposant Nacon à Frogwares ont jusqu’à présent été favorables à Nacon. »

The Sinking City est disponible sur PC, PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One et Nintendo Switch.

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.