Test Eight Princes – Un DLC de qualité pour un titre de qualité

Voir la note
Retour en Chine. Au revoir les Trois Royaumes, bonjour la guerre des Huit Princes !

Avec la sortie de Total War : Three Kingdoms en mai dernier, on s’attendait à ce que Creative Assembly se repose un peu. Mais il n’en n’a pas été ainsi puisque le studio nous propose déjà Eight Princes. Apportant une toute nouvelle campagne au titre centré sur la Chine, ce DLC se présente comme une nouvelle opportunité d’asseoir votre domination sur le pays tout entier.

Apportant quelques nouveautés, cet opus aux plus d’1 millions d’exemplaires écoulés va se voir ajouter une toute nouvelle trame narrative. Cette trame, elle prend place 100 ans après les événements des « Trois Royaumes », dans une période également connue sous le nom de « La Guerre des Huit Princes. »

Nous somme en 291 après J.-C. et les personnages emblématiques du titre tels que Sun Quan ou Sima Yi sont partis depuis bien longtemps maintenant. L’Empire des Jin est en train de s’effondrer et huit seigneurs de guerre cherchent à prendre le pouvoir sur le pays tout entier. A vous de sortir votre épingle du jeu pour l’emporter. Enfin, si c’est vraiment ce que vous désirez !

Condition du test : Nous avons joué à Total War : Three Kingdoms – Eight Princes durant dix-huit heures. Nous avons eu la possibilité de prendre part à plusieurs campagnes afin de tester les différents personnages. De même, autant les aspects au tour par tour que stratégie en temps réel ont été explorés.

Changement d’ambiance avec la « Guerre des Huit Princes » !

Eight Princes

Si l’on retrouve quelques nouveautés avec ce DLC, pas mal de choses restent les mêmes. Alors que Eight Princes rajoute notamment huit nouveaux personnages jouables, l’histoire prend toujours place sur la même carte. D’ailleurs, même les villes, ports, mines et autres territoires agricoles gardent le même emplacement sur la carte. Cela fait-il de Eight Princes le même jeu que Three Kingdoms ? Pas forcément.

En effet, les huit nouvelles figures à incarner ne sont pas le seul ajout au titre. Déjà, la période historique n’est plus la même puisque l’on se plonge désormais dans la « Guerre des Huit Princes. » Dès lors, votre civilisation a quelque peu évoluée et vous pourrez ainsi compter sur de nouvelles unités bien plus féroces que celles disponibles dans le soft de base. Unités mieux protégées, de nouvelles armes plus performantes et surtout, de nouvelles troupes meurtrières à rajouter à vos effectifs. Il y a de quoi élaborer une nouvelle stratégie de jeu.

En plus, Creative Assembly rajoute un nouvel élément non négligeable à son titre. Il s’agit de l’alignement des personnages. Cette mécanique vous offre la possibilité de vous tourner vers une vertu, qui sont au nombre de quatre. Âme, Esprit, Fortune et Force sont donc quatre nouvelles choses avec lesquelles le joueur se doit de jongler.

Forcément, cet alignement sera impacté par vos choix en cours de partie, mais vos choix disponibles seront eux aussi influencés par vos alignements. A vous donc de bien faire attention à ne pas trop pencher vers l’un ou l’autre en fonction de vos envies. Exemple de ce qui pourrait impacter votre alignement : gagner une bataille considérée comme perdue ou encore libérer un général ennemi capturé.

Bien entendu, quêtes et dilemmes seront toujours présents. Reçus aussi ponctuellement que dans le titre de base, ceux de Eight Princes auront un poids dans la balance de votre alignement. Choisissez de les réaliser de l’une ou l’autre manière et cela vous fera vous rapprocher plus de la Force ou de la Richesse. De la même manière, répondez différemment à un dilemme et votre alignement s’en verra modifié en conséquence.

Changement de mécanique principale, pour le meilleur du gameplay ?

Eight Princes

D’ailleurs, ce sont ces dilemmes, tâches et autres histoires d’alignements qui sont au centre de Eight Princes. Pour tout dire, l’ensemble de l’histoire va tourner autour de deux facteurs : l’alignement et le rang de votre personnage.

Cela permet de proposer aux joueurs une expérience un peu différente de ce que faisait la campagne des « Trois Royaumes ». A mesure que le personnage progresse à travers les rangs, les éléments habituels tels que l’armée, les revenus et autres augmentent toujours, mais vos actions auront des répercussions différentes. Désormais, prendre la capitale en étant un Prince Mineur ou un Prince Impérial n’aura plus la même signification.

Et les autres factions ne réagiront pas de la même manière en fonction de votre titre. Cela rend la dynamique du jeu bien plus intrigante et peut pousser le joueur à tenter plusieurs parties pour agir différemment et tester les retombées diplomatiques et militaires d’une même action, avec un rang différent, ou un alignement opposé.

Pour le reste, il existe d’autres changements. A commencer par l’arbre des réformes. Ce dernier s’est vu raccourci de quelques branches et l’on en revient aux vieilles habitudes de la série. Il n’est plus question de recevoir une nouvelle réformes tous les X tours, mais bien de choisir une réforme et d’attendre un certain nombre de tours avant qu’elle ne soit disponible. De plus, le nombre de ces réformes a été revu à la baisse.

Bonne idée ou mauvaise idée ? Nous n’avons pas vraiment d’avis sur le sujet. Disons simplement que cela impacte très peu votre jeu puisque vous avez toujours accès à ces dites réformes, c’est simplement la présentation de ces dernières qui change.

En outre, le système d’ordre public change de nom. Il s’agira désormais de support de la noblesse. Les deux sont identiques à part que la nouvelle version ne prend plus votre population en compte. Les retombées de ce système sont toujours les mêmes mais ce dernier est amélioré en mettant de côté les soucis lié à la population.

Au final, on peut dire que Eight Princes est un DLC tout ce qu’il y a de plus correct. Les nouvelles mécaniques apportées par le jeu et les nouveautés en termes de contenu sont suffisantes pour justifier cette sortie. Cette extension ne réinvente rien mais renforce des bases déjà bien complètes, en y ajoutant notamment huit nouveaux leaders et les troupes qui les accompagnent. Bref, il devrait plaire à tout fan de la licence.

La note de l'auteur

Avec quelques nouveautés et une petite refonte de certains éléments problématiques du titre de base, Eight Princes est un DLC intéressant, qui justifie largement que l'on se replonge un peu dans cet opus.

Ludvig
a
Note du panda
7.5 10

Eight Princes

Points positifs

  • Les nouvelles factions
  • Les nouvelles troupes
  • L'ajout des alignements et leur impact sur le jeu
  • Le soutien des nobles au lieu du soutien du peuple
  • L'impact réel des rangs sur le déroulement de la partie
  • DO NOT PURSUE LU BU !

Points négatifs

  • L'arbre de réformes, un peu moins beau
  • La carte du monde est exactement la même
  • DO NOT PURSUE LU BU !

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp