Smash Bros : Masahiro Sakurai évoque l’avenir de la série

Smash Bros - Masahiro Sakurai

Dans son habituelle chronique du magazine Famitsu, Masahiro Sakurai parle du second Fighters Pass mais aussi de Smash Bros après la sortie des DLC d’Ultimate. Le spécialiste des traductions des propos de Sakurai, PushDustIn, a traduit en grande partie l’article afin que l’on reste au plus près des déclarations du créateur de la série.

Pas d’indices sur les prochains personnages

Tout d’abord, Sakurai précise que les six combattants DLC ont été sélectionnés par Nintendo. C’est déjà le cas pour le premier Season Pass, mais cela ne signifie pas qu’il n’a pas son mot à dire. En effet, il précise qu’il peut refuser un personnage s’il ne lui trouve pas d’idée de gameplay assez inédite par rapport au reste du casting. Cela n’est cependant jamais arrivé.

Il continue sur son rôle qu’il estime à part dans l’industrie. Il est plus dans un travail d’historien du jeu vidéo que de la création pure. Une tâche qu’il apprécie et il constate la joie des fans, tout comme l’impact des jeux originaux des personnages. Mais c’est aussi quelque chose qui lui prend beaucoup de temps et qui ne lui permet pas de travailler sur d’autres projets à côté.

L’Ultime Smash Bros ?

Cela fait désormais huit ans qu’il est uniquement sur Smash Bros avec encore un peu moins de deux années à faire pour les derniers DLC. L’homme qui aura 50 ans cette année sait donc que son temps est compté avant la retraite et qu’il a de moins en moins de chances de créer de nouveaux jeux.

Pas de Season Pass numéro 3 prévu, car il estime que cela nuirait à l’avenir de la série en général. Le contenu de Super Smash Bros Ultimate a pris une telle ampleur qu’il sera très difficile de passer derrière. Le jeu suivant ne pourra proposer qu’une fraction du contenu présent actuellement. Et c’est pour cela que pour l’instant, ni Nintendo, ni Sakurai n’ont prévu de prochain Smash Bros.

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des