Aperçu : Radiant Historia : Perfect Chronology – Futur grand RPG de la 3DS

Membre Actugaming.net

Par

Excellent J-RPG de la Nintendo DS, Radiant Historia n’a malheureusement pas eu droit à une sortie européenne, comme ce fut le cas pour de nombreux jeux japonais. Toutefois, ce n’était que pour mieux nous revenir, près de huit ans plus tard, le 16 février prochain, dans une édition améliorée sous-titrée Perfect Chronology. Développé par Atlus (derrière la série Shin Megami Tensei notamment), ce pseudo remake a tout l’air, au premier regard, d’un futur hit de la 3DS, ce que nous ne démentirons pas après avoir joué à la démo disponible sur l’eShop.

Plusieurs heures de bonheur

Surprenant contenu qu’est cette démo jouable de Radiant Historia : Perfect Chronology. D’abord parce qu’elle nous laisse le droit de sauvegarder sur sept slots différents, mais surtout parce qu’elle représente un temps de jeu phénoménal pour une simple version d’essai gratuite. Vous avez bien là tout le début du titre, et c’est peu dire, puisque ce dernier représentait, dans sa version DS, près de 50 heures d’investissement, voire plus. Cette démo jouable vous laissera, quant à elle, gambader pendant longtemps. J’y ai moi-même passé plus de six longues heures.

Le temps de se rendre compte de tout le potentiel dont dispose pareille production, avec un système de combat aux petits oignons, ne manquant pas d’originalité et de technicité, ou encore un scénario qui captive avant même que la version finale n’atterrisse entre nos mains. Cependant, les nouveautés ne sautent pas aux yeux, et se restreignent à première vue à une simple refonte de l’interface, et à des morceaux de scénario supplémentaires. Cela semble relativement peu, mais si c’est le tribut pour pouvoir enfin accéder à un RPG de pareille envergure, alors nous ferons avec.

Un beau jeu, qu’importe le support

Mais le plus chouette avec Radiant Historia, c’est son concept tournant autour du temps. Il vous sera en effet possible, et nécessaire, de revenir dans le passé, afin d’explorer diverses possibilités, représentées par des choix majeurs à faire régulièrement au cours de l’aventure. Chacun de ces choix peuvent mener à la fin du monde (nous ne parlerons pas ici du scénario), à la mort de certains de vos compagnons, ou à une simple impasse. Pour débloquer ces situations, il faudra donc revenir à certains moments clés, et agir différemment.

Très original, ce système a le bon goût de nous laisser faire les choses dans l’ordre que l’on souhaite, mais pourra finir par perdre les joueurs les moins assidus. En effet, l’histoire est très épaisse, le jeu est particulièrement bavard, et les informations ne cessent de nous sauter dessus durant l’aventure, le titre d’Atlus faisant la part belle à la narration. Malheureusement, comme souvent avec les J-RPG sur 3DS, ce remake n’a pas été traduit de l’anglais, et le niveau de langue demandé est loin d’être accessible. Comme avec l’édition DS américaine, pour ceux à qui cela parlera.

L’histoire est très épaisse, le jeu est particulièrement bavard, […] le titre d’Atlus faisant la part belle à la narration

Magnifique dans sa version originale, Radiant Historia n’a pas beaucoup bougé avec ce passage à la 3DS. La 3D quelque peu balbutiante a été rendue plus stable, les décors ont eu droit à un petit coup de chiffon, et le character design a été quelque peu retouché, mais rien de bien extraordinaire. Toutefois, il faut reconnaître que le résultat reste vraiment joli, malgré quelques petits détails qui font tâche, principalement dans les combats, ou les animations un peu ridicules des personnages. Le titre brille cependant une nouvelle fois par sa bande son enivrante, qui s’étoffe avec cette version de doublages en anglais fort réussis, qui contribuent beaucoup à l’immersion. Dommage que les voix japonaises ne soient pas disponibles, mais ne chipotons pas.

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Avec cette démo, Radiant Historia : Perfect Chronology nous prouve sans sourciller qu'il domine sur de nombreux domaines la majeure partie des J-RPG de la 3DS. Indispensable de la génération précédente n'étant jamais parvenu jusqu'à l'Europe, le titre d'Atlus s'offre ici une refonte bienvenue de son interface quelque peu austère, des graphismes plus lisses, et des doublages anglais réussis. De plus, comment ne pas applaudir devant un scénario qui parvient à captiver même au cours d'une simple version d'essai ?! Seul bémol, ce remake n'a pas été traduit en français, et se révèle particulièrement exigeant à ce niveau. Ce qui signifie malheureusement que si vous ne maîtrisez pas la langue de Shakespeare sur le bout des doigts, vous ne comprendrez pas grand chose à son histoire fort intéressante.

Nathan Champion
Note du panda