Aperçu : Nioh 2 – Le premier Nioh… mais en mieux

La licence Nioh arrivera t-il à se renouveler dans son second opus ?

Alors que le studio Team Ninja nous avait servi le premier épisode de Nioh en 2017, ses développeurs reviendront à la charge en début d’année 2020 avec Nioh 2, Dark Souls like prenant place dans un Japon féodal avec de nombreuses références à la mythologie nippone. Cependant, avec un Sekiro sorti au début de cette année, Team Ninja arrivera-t-il à nous proposer quelque chose de neuf et à se détacher du titre de From Software ?

Nous avons pu visiter les locaux de Sony afin d’essayer le jeu dans le cadre de deux démos. Bien que de nombreuses fonctionnalités n’ont pas encore été rendues disponibles, nous avons pu avoir un avant-goût de son système de combat et ses principales caractéristiques.

Rien qu’un Dark Souls-like ?

Nioh 2 preview 02

Autant le dire tout de suite : Nioh 2 n’est pas un Sekiro-like, la plus grosse ressemblance étant le cadre du jeu (à savoir le Japon médiéval). Un cadre d’ailleurs très bien retranscrit dans le titre de Team Ninja. De la direction artistique aux musiques de ses combats de boss, le titre nous plonge presque instantanément dans son ambiance, qui est ici bien sombre. Nous avons vraiment l’impression d’être seul dans un monde où tous ses habitants veulent notre mort. Concernant l’histoire, nous n’avons que peu d’informations : si ce genre de jeu est souvent très avare en détails, les différentes démos ne nous ont donné aucun élément sur le scénario du titre.

Pour ce qui est de l’aspect graphisme, le titre est plutôt joli et proposera à sa sortie deux modes de rendu : un mode « fluidité » en 60 fps et 1080p, et un mode « graphisme » proposant une résolution plus élevée mais bridant le jeu à 30 fps. Libre à vous de faire votre choix de mode en fonction de vos préférences.

Côté gameplay, on reste néanmoins sur du très classique et proche de ce que faisait les Dark Souls. Notre personnage est fragile et il ne lui faudra pas plus de quelques coups pour mourir et recommencer au dernier autel visité.

Ces derniers, faisant office de checkpoint tout au long de votre progression, vous permettront non seulement de restaurer votre vie et vous ravitailler en objets de soin, mais aussi d’augmenter votre niveau et vos stats, un passage nécessaire pour continuer votre aventure sans trop de peine. Il sera aussi possible d’améliorer notre Yokaï (que nous détaillerons dans cette preview) ou d’acheter des capacités, mais ces fonctionnalités n’étaient pas encore disponibles dans les démos.

Cependant, ne vous attendez pas à un monde ouvert : Nioh 2 possède des niveaux assez restreints, presque en couloirs. Et bien que des équipements cachés ou des passages secrets devront être découverts par les joueurs, le chemin à prendre pour terminer un niveau est tout indiqué et il est très difficile de se perdre. S’il est probable que le level design de la version finale du jeu soit un peu plus ouvert à l’exploration, nous aurions aimé voir une démo proposant un peu plus de chemins à prendre dans un niveau.

Samouraï et Yokaï

Nioh 2 preview 04

Si Nioh 2 conserve les bases solides qui faisaient la force du premier opus, notamment son système de posture proposant une grande palette de combos en fonction de nos armes, il n’en reste pas moins généreux en améliorations. De nouvelles armes étoffent l’arsenal déjà très correct du premier opus et un système de Yokaï fait son apparition.

Fonctionnant comme un mode « Furie » sur notre personnage que l’on pourra activer après avoir chargé une jauge, le mode Yokaï nous rend alors invincible pendant un court instant (qui pourra encore être raccourci en prenant des coups) et nous donnera des statistiques et combos supplémentaires en fonction du Yokaï équipé. Très puissante, cette capacité peut aussi bien nous permettre de souffler un peu pendant un combat ou prendre l’avantage sur un boss.

Mais ce n’est pas tout : nous pouvons tout de même nous servir de notre Yokaï sans que la jauge ne soit complètement chargée afin de nous servir de plusieurs capacités (allant du contre à l’esquive) changeant en fonction de l’esprit dont nous sommes équipés.

Mais n’allez pas croire que le soft sera plus clément avec vous : les combats restent rapides et nerveux, et un simple coup de trop ou une esquive mal placée pourra vous coûter très cher, ce qui pourra rebuter une grande partie des joueurs. Gérer ses barres de vie et d’énergie en plein milieu du combat demande une certaine concentration, même s’il est possible de récupérer de l’énergie rapidement en appuyant sur une touche au bon moment après un combo.

Oui, nous mourons souvent, mais nous en tirons néanmoins un grand sentiment d’accomplissement après avoir enfin triomphé d’un boss sur lequel on se cassait les dents il y a encore quelques minutes. Des boss qui ne vous laisseront aucun répit mais dont le pattern vous obligera chaque fois à vous adapter et à réfléchir avant d’agir. S’ils ne sont pas insurmontables, ceux-ci vous demanderont néanmoins patience et skill pour en venir à bout.

Challenge accepted !

Bien que je sois mort un grand nombre de fois au cours de cette démo, j'ai tout de même bien apprécié les différentes améliorations et l'ambiance générale du titre. Alors que j'ai tendance à perdre patience rapidement dans ce genre de jeu, j'attends la sortie pour relever le challenge que proposent les développeurs.

Laselow

Cette preview a été réalisée à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

La note Bamboo
Actugaming Panda
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp