Les meilleurs FPS en 2016 à ne pas manquer : Overwatch, COD, Battlefield 1…

Cette fin d'année est riche en FPS avec tout d'abord Battlefield suivi de Titanfall 2 et enfin de Call Of Duty: Infinite Warfare accompagné, si vous optez pour l'édition Legacy de Call Of Duty 4: Modern Warfare Remaster ! La question existentielle reste à savoir quel FPS acheter pour cette fin d'année et n'oublions pas tout de même les sorties d'Overwatch, Battleborn et bien d'autres encore. Ainsi, on vous propose donc un récap des meilleurs FPS en 2016 à ne pas manquer !

Cette année 2016 aura clairement été riche en FPS et il est temps pour nous de refaire un petit tour d’horizon de toutes ces sorties. Qu’ils soient Hero-Shooter, un jeu mettant en avant sa campagne ou un soft qui mise tout sur son multijoueur, les jeux qui vont suivre possèdent tous les codes du FPS et c’est pour cette raison que l’on a fait un petit top 10 des FPS qui nous ont marqués cette année en revenant brièvement sur les qualités et défauts de chacun d’entre-eux.

Overwatch

Overwatch

Noté 8/10 par la rédaction, Overwatch est un FPS Hero Shooter avec des codes directement pris à ceux du style MOBA. Pour tout vous dire, il n’avait pas atteint les 9/10 uniquement à cause de son manque de contenu lors de sa sortie… Il faut avouer que l’on ne pouvait pas vraiment savoir si le jeu les vaudrait toujours et surtout, si Blizzard allait tenir ses promesses pour le contenu gratuit à venir, les mises à jour régulières et tout ce qui va avec…

Et bien, on peut le dire, Overwatch a franchement tenu ses promesses et il s’inscrit en tête des FPS que l’on conseille en cette fin d’année. A noter tout de même qu’Overwatch propose un gameplay fun et dynamique avec une multitude de héros charismatiques, drôles et parfois même, très sexy. Il y en a pour tous les goûts et tous les styles de jeu et il est assez bien équilibré afin de proposer des parties variées et où la victoire se décidera sur le jeu en équipe.

Overwatch est donc un jeu fortement conseillé bien qu’il soit… beaucoup plus fun et intéressant à partir du moment où vous avez des amis et que vous jouez en équipe. En plus de cela, on notera une absence de coop en local pour les joueurs consoles et il est vrai que cela aurait été une feature assez intéressante pour ceux qui jouent dans la canapé. Enfin, son plus gros point noir résidait dans le fait que c’est un FPS exclusivement multijoueur puisqu’il est totalement démuni d’une campagne solo… Pourtant, avec des personnages aussi beaux et charismatiques, c’était un constat assez décevant. Heureusement, il se rattrape sur absolument tout le reste ce qui en fait… un must-have et comme ils l’ont dit aux Game Awards 2016, le meilleur jeu de l’année (article) ! A voir s’il aura droit au même traitement de faveur aux AG Awards 2016 et vous pouvez le décider en votant à cette adresse.

Vous pouvez découvrir notre test complet d’Overwatch à cette adresse et sachez qu’Overwatch est disponible sur Xbox One, PlayStation 4 et PC ici-même.

Battlefield 1

battlefield 1

Écopant d’un beau 9/10, Battlefield 1 est le fps de l’année sur le thème de la première guerre mondiale. Beau, magnifique et immersif, la nouvelle itération de l’univers de Battlefield signée DICE met tout le monde d’accord. Même si l’on pourra regretter le nombre d’armes, il faut avouer que ces dernières sont parfaitement retranscrites et ce, surtout au niveau des effets sonores qui nous plongent complètement dans la première guerre mondiale.

En plus de cela, Battlefield 1 propose une campagne solo extrêmement riche parsemée de Récits de Guerre nous faisant incarner différents personnages aux objectifs bien différents ! L’avantage, c’est que l’on a droit à une narration bien distincte d’un personnage à l’autre et c’est un régal de découvrir des points de vue différents. On peut rajouter à cela des cartes très bien foutues et une bande-son qui nous immerge complètement.

Le seul bémol, c’est finalement la campagne assez courte, mais les amateurs de multijoueur et de jeu en équipe seront ravis de ce nouvel opus. Evidemment, si vous êtes allergiques aux armes de la première guerre mondiale, aux cartes gigantesques et aux affrontements à grande échelle, alors, il veut peut-être mieux passer votre chemin.

Vous pouvez découvrir notre test complet de Battlefield 1 à cette adresse et sachez que Battlefield 1 est disponible sur Xbox One, PlayStation 4 et PC ici-même.

Call Of Duty: Infinite Warfare (et MW Remastered)

Call Of Duty Infinite Warfare Test 5

La licence Call Of Duty a connu moult rebondissements ses dernières années et l’opus qui a tout changé, c’est Advanced Warfare avec l’ajout des exosquelettes et des sauts à des mètres de hauteur pour des duels de folie. Black Ops III a amélioré la chose et enfin, Call Of Duty: Infinite Warfare a su, à notre sens, éviter la prise de risque et adopter les bases maîtrisées par BO III.

Qu’on se le dise, les joueurs ne rêvaient pas d’espace en tant que thème pour le prochain Call Of Duty et nous non plus d’ailleurs… Mais il faut être franc et après l’avoir testé et retourné dans tous les sens, le genre lui va bien et cette année-là, Call Of Duty: Infinite Warfare est à mon sens une référence et ce, grâce à plusieurs points. Tout d’abord, il faut avouer que la campagne solo est assez captivante et que les missions à bord du vaisseau spatial appelé Jackal sont vraiment convaincantes et qu’elles apportent de la variété au gameplay.

Graphiquement, si ce n’est pas la claque du siècle, le soft est très agréable et c’est surtout dans la fluidité et le dynamisme du gameplay que l’on trouvera notre compte bien que pendant la campagne, certaines scènes ou panoramas sont tout simplement somptueux… Et justement, puisque l’on parle de gameplay, Call Of Duty: Infinite Warfare en propose un qui prend tout son sens en multijoueur avec des affrontements assez accrocheurs et passionnants grâce à la possibilité de pouvoir sauter haut… voire, très haut !

A cela, on ajoute un zombie des années 70 avec une ambiance plus détendue et surtout, très drôle. D’ailleurs, le parc d’attraction Spaceland est pour nous un pari plus que réussi pour les équipes d’Infinity Ward (et MW Remastered). Les plus gros points noirs de cette nouvelle aventure se trouve pour nous dans un mode compétitif complètement manqué où il n’est pas rare de se retrouver seul contre tous mais aussi, dans le fait que les armes craftées ou lootées donnent de très gros avantages aux joueurs. Il faut être honnête, je me balade bien plus facilement sur la map avec une arme épique qu’une classique… Néanmoins, cette feature ajoute un autre but plutôt que de passer aveuglément les prestiges. Au final, ce n’est pas un Pay To Win mais plutôt un Play To Win afin d’obtenir les meilleures armes dans les boîtes… Vous pouvez bien évidemment en acheter avec de l’argent réel mais croyez nous, on en débloque tout en autant sans que ce soit plus long.

Dernier point, l’avantage aux joueurs qui possèdent des manettes à palettes qui est très frustrant… Forcément, cela leur permet de sauter, viser et tirer en même temps ! Difficile pour un joueur qui n’en possède pas. Concernant Modern Warfare Remastered, on le juge très bon pour ce qui est de la campagne solo qui fait passer un excellent moment. Néanmoins et sur le long terme, même si son multijoueur est simple et efficace, l’abus de l’atout mastodonte vient énormément gâcher l’expérience pour les fanatiques de sniper par exemple qui feront hit markers sur hit markers. On rajoute à cela des scores streaks abusifs puisque lorsque vous mourrez, si vous aviez débloqué un hélicoptère juste avant… et bien les kills de ce dernier lorsque vous l’utiliserez compteront pour une nouvelle série et donc, un nouvel hélico… Enfin, son dernier soucis vient du fait que vous n’avez pas de bonus d’invincibilité lorsque vous revivez et cela veut dire qu’un bombardement peut vous tuer plusieurs fois d’affilé si vous spammez votre bouton pour revivre… dommage.

Pour conclure, Call Of Duty: Infinite Warfare et Modern Warfare Remastered sont des jeux qui procurent un fun immédiat. Si Call Of Duty: Infinite Warfare est tout bonnement excellent, on vous recommande tout de même de passer à la caisse sans l’édition legacy et donc Modern Warfare Remastered à moins que vous n’ayez des amis pour jouer en privée ou que vous ne soyez pas un joueur de sniper !

Battleborn

battleborn

Pendant ce temps-là, chez Gear Box Interactive et 2K, on voyait les choses en grand avec un certain Battleborn qui a opté pour une stratégie marketing le faisant arriver en même temps qu’Overwatch et ça n’a pas payé… Un peu comme Battlefield 1 et Titanfall 2 mais nous y reviendrons. Bref, le concept était simple avec des héros aux aptitudes diverses et dotés de chara-design qui nous rappelle forcément l’univers de Borderlands mais le tout, dans un genre FPS en multijoueur avec de nombreux codes du MOBA… D’ailleurs, Battleborn a bien plus de MOBA en lui que ce que Overwatch en a…

Noté également 8/10 par la rédaction, Battleborn est franchement un très bon jeu qui propose ce qu’Overwatch ne proposait pas à savoir une campagne solo, du multi en écran scindé pour les joueurs consoles et une approche fortement MOBA pour des batailles compétitives qui promettaient. Malheureusement, le soft a été très mal reçu par la critique, bien qu’il ait été jugé très bon chez nous et il l’est, et sa descente aux enfers a commencé…

Effectivement, les guerriers-nés ont été énormément critiqués au point que d’un point de vue marketing, à l’heure où j’écris ces lignes, on peut trouver le jeu en vente pour mois de cinquante centimes… Triste constat et pourtant Gearbox n’a pas l’intention d’abandonner le jeu puisqu’il a encore droit à des mises à jour, des ajouts de contenu et bien d’autres choses encore. Ainsi et qu’on se le dise, Battleborn fait partie des cadeaux idéals car c’est un bon jeu que l’on peut obtenir à moindre coût. Un triste destin, certes, mais cela ne m’empêche personnellement pas de continuer à y jouer et d’avoir même opté pour son season pass.

Battleborn est néanmoins un jeu que je conseille en équipe car les différents héros se complètent un peu de la même manière qu’Overwatch. Néanmoins, il faut savoir que le matchmaking n’est pas forcément au top et qu’étant donné qu’il y a moins de joueurs qu’auparavant, il est plus difficile de trouver des parties. Par contre, avec sa flagrante baisse de prix et les fêtes qui sont en approche, s’il s’en vend beaucoup, alors, les guerriers-nés de Battleborn renaîtront peut-être de leur cendre et franchement, c’est tout ce qu’on leur souhaite. A noter tout de même que s’il y a des modes multijoueur à objectifs, le soft propose également un mode solo où il faudra défendre des zones un peu à la manière d’un Tower Defense. Il faut avouer d’ailleurs que ce mode est addictif et qu’en équipe, avec le scoring, c’est excellent !

Vous pouvez découvrir notre test complet de Battleborn à cette adresse et sachez que Battleborn est disponible sur Xbox One, PlayStation 4 et PC ici-même.

Titanfall 2

Titanfall™ 2_20161111202702

Pour Titanfall 2… Le premier constat est assez négatif en terme de résultat puisqu’il s’était moins bien vendu que son prédécesseur et pourtant… Titanfall 2 parvient à convaincre sur pas mal de points qui en font tout de même un excellent FPS et surtout, un jeu qui a pour projet d’éradiquer les DLCs payants importants et de se limiter à du cosmétique en contenu additionnel nécessitant votre véritable argent.

Cet argument là est très certainement le plus convaincant pour laisser sa chance à Titanfall 2 mais rassurez-vous, notre pensée est tout de même assez positive sur ce combat de titan puisque notre test lui a tout de même attribué un sympathique 7/10. Tout d’abord, il faut savoir que Titanfall 2 propose une campagne nous faisant découvrir un lien très fort entre les machines et les humains et plus précisément, entre Jack Cooper et son Titan et il faut avouer qu’elle est particulièrement émouvante.

Si cette campagne est très bien menée, on regrettera tout de même sa longueur puisqu’on la conclue un peu trop rapidement et en plus de cela, l’IA ne posera que très peu de résistance et ce, même en mode difficile… Ainsi, pour justifier l’achat à plein tarif, il faudra que vous soyez un fanatique des modes multijoueur et là, vous serez assez bien servis. Effectivement, neuf cartes, de la personnalisation et surtout, des erreurs corrigées par rapport à Titanfall premier du nom ! Ainsi, on se retrouve avec un gameplay dynamique avec une feature où vous pourrez faire appel à un grappin pour vous accrocher, par exemple, au toit d’un bâtiment, en faire le tour ultra rapidement et dégommer un adversaire d’un coup de pied ! Oui, c’est dynamique, prenant et addictif mais néanmoins, une manette à palette, ça peut franchement servir et ce sera parfois frustrant de perdre certains duels.

Titanfall 2 est donc fun, dynamique et doté d’un gameplay bien huilé. Néanmoins, si sa campagne frôle la perfection sur le fond, du côté de la forme, ce n’est pas la même chose ! Ainsi, on vous le conseille si vous avez réellement l’intention de passer de nombreuses heures en multijoueur et là, tout prend son sens avec les futurs DLC promis gratuits qui ajouteront des tonnes de contenu.

Vous pouvez découvrir notre test complet de Titanfall 2 à cette adresse et sachez que Titanfall 2 est disponible sur Xbox One, PlayStation 4 et PC ici-même.

DOOM

DOOM_20160514233823

Vous l’aviez oublié ? Le reboot d’une des licences les plus phares et les plus gores qui a fait son grand retour en 2016 grâce à Bethesda ! Et bien pour nous, c’est un des FPS qui ne nous a pas déçus même s’il n’a pas forcément l’unanimité. Tout d’abord, il est vrai que le FPS DOOM n’est pas à mettre entre toutes les mains… Il s’agit-là d’un PEGI 18 largement justifié et si l’on peut voir beaucoup de jeunes mineurs sur le multijoueur de Call Of Duty, ce multijoueur là… n’hésiterait jamais à afficher des boyaux, intestins et tous les organes de vos adversaires qu’il est possible d’arracher.

Bref, on insiste beaucoup là-dessus car si vous souhaitez offrir DOOM à Noël, il peut réellement choquer… Cela étant dit, la campagne solo offre une durée de vie plus que convenable avec du dix à douze heures de jeu et elle commence très fort… L’univers de DOOM est effectivement bien respecté avec une ambiance satanique, du métal pour vos petites oreilles et de futurs massacres en prévision bien gores comme évoqués plus haut. De plus, si vous pensez que le FPS offre un scénario profond et qu’il plaira à tout ceux qui aiment chercher la petite bête, c’est faux. Ici, vous êtes sur Mars et le but est de dézinguer des créatures atroces et de refermer les portes de l’enfer ! Bref, Welcome to Hell !

Son plus gros point noir au niveau de la campagne, car le scénario dans DOOM, on s’en fiche haha, c’est très certainement le bestiaire de démons bien trop limité et ça, c’est dommage ! Néanmoins, il y a une bonne replay value avec des objets cachés à découvrir dans les niveaux déjà visités. Du côté du multijoueur, il peut sembler peu fourni mais ses modes de jeu sont tout simplement originaux et changent un peu de ce que l’on a l’habitude de voir. Bon, il y a toujours des classiques comme match à mort par équipe pour les puristes. Après, entre prestiges, armes et personnalisation, DOOM n’a clairement rien à envier à la concurrence.

Dernière chose pour DOOM, son mode éditeur de niveau. Effectivement, c’est ce qui le différencie de tous les autres puisque le mode SnapMap permet de créer son propre niveau et vous pouvez faire tout ce que vous voulez. Faire un niveau sérieux, drôle, musical, speed-run ? Laisser votre imagination parler.

Ainsi, DOOM est clairement un très bon FPS qui fait honneur à la licence d’origine et il vient se démarquer avec une approche tout public dans son gameplay mais pas dans sa vision à cause du côté gore. Néanmoins et pour les joueurs d’expérience ou majeurs, il est clair que l’éditeur de niveau est une aubaine livrant une durée de vie quasi-illimitée et cela lui aura valu un 8/10 de notre côté.

Vous pouvez découvrir notre test complet de DOOM à cette adresse et sachez que DOOM est disponible sur Xbox One, PlayStation 4 et PC à cette adresse.

Bioshock: The Collection

bioshock_the collection illu

La licence Bioshock a fait du bruit ces derniers temps et beaucoup rêvaient de l’annonce d’un tout nouveau Bioshock ! Néanmoins, ce que nous avons eu, c’est la version remaster des trois premiers Bioshock à savoir Bioshock, Bioshock 2 et bien évidemment Bioshock Infinite. Certes, pour une telle compilation, il fallait un joli nom et cette dernière est sorti sous le libellé : Bioshock : The Collection ! On ne pouvait pas faire plus simple.

On a donc décidé d’inclure cette aventure dans les FPS de l’année, malgré que ce soit un remaster, tout simplement car les bons FPS de qualité se consacrant uniquement au solo se font rares. Ainsi, toute personne n’ayant jamais touché à la licence se doit de s’essayer à ce remaster qualitatif lui proposant trois aventures en une. On n’évite tout de même pas les défauts récurrents des remasters qui ont tendance à être assez avares en nouveautés et ce dernier ne fait pas exception à la règle. Néanmoins et pour moins de 50€, ce sont trois jeux d’exception qui s’offrent à vous en 1080p, 60 fps et surtout, tous les DLC sortis à ce jour pour les différents softs.

On retrouve la citée de Rapture et Columbia qui ont toujours du charme à revendre dans cette univers unique et tout simplement addictif. Cette nouvelle édition vise les joueurs cherchant une véritable expérience en matière de FPS solo mais par contre, ceux qui ont fait les épisodes d’origine pourront facilement se passer de cette compilation. A noter également que pour un remaster, on aurait aimé éviter les bugs et crashs mais qu’à cela ne tienne, cette compil aura valu un 9/10 aux yeux de la rédaction.

Vous pouvez découvrir notre test complet de Bioshock : The Collection à cette adresse et sachez que Bioshock : The Collection est disponible sur Xbox One, PlayStation 4 et PC ici-même.

Deus Ex Mankind Divided

Deus Ex: Mankind Divided™_20160823163829

L’excellent Deus Ex Mankind Divided a été noté 9/10 par la rédaction et autant vous le dire, il le mérite amplement et sur de bien nombreux points. Vous allez me dire, que fait-il dans la catégorie FPS ? C’est très simple, avant d’être un action RPG occidental, aux quêtes annexes scénarisées à la The Witcher III et à sa multitude de possibilités, c’est avant tout un FPS en vue à la première personne qui envoie bien du lourd et qui plaira sans aucun doute à quelqu’un qui a retourné dans tous les sens l’aventure Bioshock.

Tout d’abord, sachez quand même que le scénario du soft est passionnant et que les possibilités de choix viennent contribuer énormément dans l’aspect positif de ce dernier. En plus, il n’est pas forcément nécessaire d’avoir suivi les aventures précédentes d’Adam Jensen pour goûter à celle-ci. Ainsi, il est clair que l’on ne peut que vous conseiller de l’offrir puisqu’en matière de FPS aux codes du RPG, il nous a véritablement marqué…

Deus Ex Mankind Divided propose également un gameplay très riche en terme de possibilités grâce aux différentes augmentations ! Vous pouvez vous la jouer aussi bien furtif que gros bourrin qui éliminera toutes les cibles ennemies qu’il peut. Enfin, on notera en plus de cela un doublage intégralement en français pour parcourir ses qualités scénaristiques mais aussi et comme on le disait, ces très nombreuses quêtes annexes qui sont toutes excellentes. Néanmoins, vous pesterez parfois contre ces mêmes doublages parfois imparfaits mais au moins, ils ont le mérite d’être présents.

Si vous êtes vraiment en manque de multijoueur, il y a le mode Breach qui apportera un second souffle au soft avec des missions plus techniques qui se baseront sur un système de scoring ! Ainsi, les joueurs peuvent comparer leurs scores et le classement les départagera. A noter également que Breach propose aussi du contenu scénaristique et que sa durée de vie, rien qu’à lui seul, est de plus d’une trentaine d’heures de jeu… Autant le dire, Deus Ex Mankind Divided est un coup de cœur cette année et sa durée de vie est colossale. On le conseille à tous les amateurs de FPS, de RPG et puis… aux autres aussi !

Vous pouvez découvrir notre test complet de Deus Ex Mankind Divided à cette adresse et sachez que Deus Ex Mankind Divided est disponible sur Xbox One, PlayStation 4 et PC à cette adresse.

Shadow Warrior 2

Shadow Warrior 2-3

Noté 8/10 à la rédaction, Shadow Warrior 2 vous met dans la peau de Lo Wong et vous êtes parés pour une aventure complètement fun, barrée et déjantée ! Oui, rien que ça. Néanmoins, ceux qui aiment les scénarios de folie seront déçus d’apprendre que cet épisode deux en ait clairement démuni et ce, au détriment de tout le reste qui frise la perfection. Côté ambiance scénaristique, on notera tout de même des dialogues bourrés d’humour avec des punchline qui ne manqueront pas de vous faire mourir de rire et c’est ce qui fait la force de cet épisode deux et qui parvient à nous faire passer au dessus d’une intrigue peu poignante.

Au-delà de ça, le gameplay se voit fortement amélioré et il a surtout droit à des aspects RPG plus prononcés et la recette fonctionne admirablement bien… Forcément, quand on voit le résultat avec un Deus Ex ! Le gros plus, c’est qu’avec votre vue FPS, vous allez manier pistolets, épées et armes en tout genre qui restent fidèles à cette ambiance loufoque qu’à su se créer l’univers de Shadow Warrior.

Si la campagne solo se boucle en une douzaine d’heures, on peut compter sur des quêtes annexes scénarisées et qui vous feront, elles aussi, rigoler comme jamais. Autre point qui ne fait par contre pas sourire mais bien au contraire qui nous rend admiratif, c’est la beauté graphique de cette aventure ! Il est globalement très joli et vous serez ravis d’arpenter les différentes zones en quête d’un meilleur équipement grâce à un système de loot vraiment bien foutu. C’est ce dernier point qui peut sauver le sentiment de répétitivité des combats du jeu.

Bref, on ajoute à cela la coopération en multijoueur et on se retrouve avec un genre de Borderlands-like mais façon Shadow Warrior 2 dans un univers qui lui est propre. Ainsi, il est à mettre entre les mains des fans de FPS, de ceux qui sont ouverts d’esprit mais aussi, à tous les joueurs en quête d’une bonne aventure solo avec un déroulement complètement What The F*ck.

Vous pouvez découvrir notre test complet de Shadow Warrior 2 à cette adresse et sachez que Shadow Warrior 2 est disponible sur Xbox One, PlayStation 4 et PC.

Superhot

superhot vr

Superhot est le jeu que l’on n’attendait pas et qui a démarré par un Kickstarter qui a récolté pas moins de 250.798 $ pour un FPS novateur dans un univers chaud bouillant et peu commun. Désormais disponible et ayant marqué l’année 2016, Super Hot affiche une direction artistique bien à lui et ce, jusque dans le menu principal ressemblant à un bon vieux mode sans échec d’un Windows 98.

Si son histoire est tout simplement unique (elle aussi), elle ne manque pas d’humour et ne se prend pas au sérieux mais laissera, à tout ceux qui iront jusqu’au bout, une absence totale de mots pour expliquer ce qu’ils ont vécus. Vous parcourez donc des niveaux psychédéliques avec des teintes de couleur blanche pour le background et rouge pour les ennemis. Très étrange au premier abord, on prendra plaisir à éliminer les cibles avec des armes et objets qui vous sont proposés à l’image du pistolet ou encore, du pied de biche.

A cela, on ajoute un aspect Matrix/Max Payne avec le temps qui avance en même temps que votre personnage pour éviter des balles mais aussi, pour placer les vôtres entre les deux yeux de vos ennemis. Néanmoins, si le mode Endless offrira la possibilité de jouer à un mode survie et que celui appelé Challenge donnera l’opportunité de parcourir à nouveau tous les niveaux du jeu et de les réussir sous certaines conditions, la durée de vie s’élève à seulement deux heures pour un run… C’est très faible d’autant plus que le jeu est vendu à un prix élevé.

Néanmoins, grâce à son aspect unique, on a décidé d’ajouter Superhot dans notre top 10 histoire de créer un peu de surprise également… En plus de cela, n’oublions pas que nous lui avons attribué un 8/10 et qu’il devrait convenir à tous les joueurs en quête d’un FPS qui change les COD… euh codes.

Vous pouvez découvrir notre test complet de Superhot à cette adresse et sachez que Superhot est disponible sur Mac, Linux et PC ici-même et sur Xbox One et PlayStation 4 en dématérialisé.

Dishonored 2 (On avait dit top 10 ? Et bien non, lui, c’est le coup de cœur)

Dishonored2

Noté 8/10 par la rédaction, c’est peut-être un point de moins que Deus Ex mais Dishonored a su nous marquer et toucher la rédaction. C’est un FPS à part entière qui lui, change les COD puisqu’il jouera principalement la carte de l’infiltration et de la réflexion pour prendre l’avantage sur les ennemis. Même s’il est préférable d’avoir joué à l’épisode un, il ne m’a pas semblé nécessaire de l’avait fait complètement pour se lancer dans cette seconde aventure.

Effectivement, l’histoire se déroule ici tout de même quinze ans plus tard et on a l’occasion d’incarner deux héros entre Corvo et Emily. De plus, le déroulement de l’aventure n’est plus à Dunwall mais à Karnaca ce qui en fait un lieu d’exploration inconnu pour les novices mais aussi pour ceux qui ont pu s’émerveiller devant Dishonored premier du nom et en plus de cela, on a droit à une ville parfaitement architecturée accompagnée d’une incroyable beauté graphique qui en met plein les mirettes… Un coup de poker pour Arkane et finalement, on peut dire qu’ils ont fait un carton plein.

Et comme si cela ne suffisait pas, le système de gameplay avec les pouvoirs et les interactions de la ville laissent une impression de liberté totale et si l’on disait que Dishonored 2 favorisait l’infiltration, c’est en quelque sorte un mensonge. Effectivement, vous pouvez réellement jouer la simplicité avec un côté incroyablement sauvage mais aussi, vous servir de vos pouvoirs et réfléchir à des stratégies complètement folles en combinant plusieurs pouvoirs pour rendre vos adversaires… complètement fous !

Et comme nous l’avons dit, si vous êtes dotés d’une liberté totale, c’est que vos choix le sont aussi et que les conséquences auront leurs… conséquences ! Attention donc mais une chose est sûre, le titre d’Arkane est complet et il vise un peu le même type de joueur que Deus Ex… C’est-à-dire : tous les joueurs. Effectivement, un jeu comme cela est assez difficile à classer puisqu’il a les mécaniques d’un FPS, c’est indéniable mais il possède de nombreux codes de RPG, d’infiltration, de jeu d’action et on en passe… Un touche à tout maîtrisé et qui fera plaisir à n’importe quel joueur sous le sapin de noël… Et puis, qu’on se le dise, Emily est sacrément mignonne en comparaison à Adam ! Non, on ne compare pas sur ce critère bon sang !

Vous pouvez découvrir notre test complet de Dishonored 2 à cette adresse et sachez que Dishonored 2 est disponible sur Xbox One, PlayStation 4 et PC à cette adresse.

Conclusion des FPS de l’année

Killing Floor 2 illu test

Il y en a pour tous les goûts et il serait difficile de tous les départager. Battlefield 1 jouera la carte du réalisme et des batailles à grande échelle tandis que des jeux comme Call Of Duty ou Titanfall 2 continueront à vouloir proposer des batailles fun et dynamiques entre les joueurs. Les Hero shooters ont également la côte et favoriseront le jeu en équipe comme à l’image d’Overwatch et Battleborn.

Doom quant à lui correspondra aux amateurs de gore, à ceux qui ont joué au jeu de l’époque mais aussi, à tout le public qui a l’envie de créer ses propres niveaux. Enfin, les expériences solo telles que Superhot, Shadow Warrior 2, Bioshock ou encore Deus Ex offre toutes des expériences riches et inoubliables. La plus unique reste probablement Superhot tandis que Shadow Warrior jouera dans la cours du fun, du déjanté et du plaisir. Enfin, Bioshock et son remaster fainéant est une bonne opportunité pour ceux qui ne connaissent pas encore la magnifique direction artistique de Rapture et Columbia… Deus Ex, quant à lui, offre une expérience très riche, proche du RPG, avec un scénario de grande envergure pour un Adam Jensen des plus charismatiques avec ses améliorations.

Le top 10 est passé à côté de Homefront : The Revolution (test) qui était sympathique mais pas mémorable, mais aussi d’Umbrella Corps (test) qui, malgré ses allures de TPS parvenait à mixer le genre avec l’aspect FPS. Un jeu pas mauvais mais qui a du mal à se faire accepter des fans de Resident Evil et le problème est que c’est le principal public visé. Evidemment, notre coup de cœur 2016 qui vient s’ajouter à la liste et qui joue plus ou moins dans la cours passe-partout et qui peut plaire à tous les types de joueur, c’est bien évidemment Dishonored 2. Un must-have lui aussi et on n’a pas hésité longtemps avant de le faire passer en coup de cœur, c’était une évidence !

Enfin, on parlera aussi rapidement de No Man’s Sky, un FPS d’exploration spatiale dans un univers procédural unique et s’il n’avait pas été sous la coupelle de Sony, les joueurs auraient probablement mieux accepté le fait qu’il ne fasse pas plus que les promesses qu’il avait justement promis… Néanmoins, Hello Games travaille toujours sur son jeu et il parait même qu’ils recrutent ! Si si, vous pouvez le découvrir dans cet article. Par contre, il y avait aussi Killing Floor 2 (test) qui est tout de même très bon et que nous n’avons pas pu citer… il fallait faire un choix !

Bref, une année mitigée pour les FPS mais sublimée par certains hits en puissance dont on se souviendra longtemps et c’est le cas notamment de Deus Ex Mankind Divided et Adam Jensen qui ont su toucher notre cœur. Il en va d’ailleurs de même pour Dishonored 2 qui est une véritable pépite et que l’on considère comme l’un des crus de cette année 2016. En plus, ce sont deux jeux francophones dont un 100% français alors, que demander de plus ?
Alors, que pensez-vous de notre dossier sur les FPS de l’année et êtes-vous d’accord avec nous ? N’hésitez pas à commenter en nous faisant part des FPS que vous avez aimé et que nous aurions pu oublier. Enfin, avez-vous opté pour l’un d’entre eux à offrir à l’un de vos proches pour cette fin d’année ?
Bref, si vous êtes en quête d’idées cadeaux, on ne peut que vous conseiller de lire les deux dossiers ci-dessous.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp