LawBreakers : Notre interview de Cliff Bleszinski, fondateur de Boss Key Productions

Lawbreakers interview 1

Evidemment, quand on vous parle de Cliff Bleszinski, vous pensez directement à ses précédentes productions qui sont entre autres les licences Unreal, ou bien encore l’excellente franchise Gears of War. Et depuis, le bonhomme est allé créer son propre studio indépendant, Boss Key Productions, pour plancher sur le FPS zéro gravité LawBreakers. A propos du soft, nous avons pu lui poser quelques questions sur sa nouvelle production, disponible depuis le 8 août dernier sur PC et PS4, et plutôt bien accueilli par la critique et les joueurs qui plus est.

  • Nous connaissons votre parcours principalement grâce à la série des Gears of War chez Epic Games. Pourquoi avoir quitté le studio pour partir chez Boss Key Productions ? Aviez-vous besoin de davantage de liberté, notamment en terme de création de nouvelles licences ?

Cliff Bleszinski : J’ai quitté mes anciens employés en bons termes – assez simplement au final. Une entreprise est arrivée pour acheter pas mal d’actions que j’avais. A ce moment là, j’étais en plein burnout après avoir passé autant d’années à créer autant de jeux. Je venais à cette même période de me marier et je voulais juste profiter de la vie pour quelques moments. Finalement, la créativité est revenue au galop ce qui m’a fait arriver là où j’en suis aujourd’hui.

  • Pourquoi avoir conçu LawBreakers ? Qu’est-ce qui vous a donné envie de développer un FPS qui joue sur la gravité ?

Cliff Bleszinski : J’ai eu la grande chance il y a plusieurs années de vivre l’expérience du vol à zéro gravité. Vous êtes dans un avion modifié afin de faire une trajectoire de parabole. L’avion vole à 45 degrés pendant quelques minutes – vous êtes dans une combinaison spécifique – avant de faire un piqué. Cela créé physiquement l’absence de poids et permet donc l’expérience d’absence de gravité. Je voulais simplement découvrir la sensation – mais aussi pour concevoir des gunfights ! –.

  • Avez-vous prévu un mode campagne pour développer l’univers et le background de LawBreakers ?

Cliff Bleszinski : Le jeu est conçu, dans sa conception actuelle, comme un jeu uniquement multijoueur. Nous comptons ajouter toutes sortes de contenu dans les prochains mois, incluant de nouvelles arènes, nouveaux personnages et même de nouveaux modes de jeu. Nous avons énormément de contenu concernant l’univers du jeu, que ce soit dans le jeu ou en dehors du jeu, donc restez à l’affût !

  • Pensez-vous soutenir le jeu sur plusieurs années, comme le fait un jeu tel qu’Overwatch ?

Cliff Bleszinski : Nous allons soutenir le jeu aussi longtemps que nous pouvons ! Grâce notamment à notre distributeur, Nexon, qui nous donne les moyens nécessaires pour. De nos jours, il n’est plus possible de simplement proposer une expérience de jeu « tirer et oublier », un studio doit se dédier dans la production et le soutien d’un « produit vivant » avec des mises à jour constantes, implication avec la communauté et du contenu régulier axé sur des thématiques.

  • LawBreakers est disponible depuis le 8 août dernier sur PC et PS4. Pouvez-vous nous dire pourquoi avoir choisi ces supports ? Une version Xbox One est-elle dans les cartons ?

Cliff Bleszinski : Nous sommes un petit studio et nous avons donc misé au maximum sur la survie du titre sur une console. C’est donc simplement une histoire de création de base de joueurs solides, et la version Xbox One devrait bien arriver rapidement mais la PS4 est vraiment l’option la moins risquée en terme d’assurance de vente afin de trouver un maximum de joueurs rapidement.

  • Le domaine de l’eSport s’est plutôt démocratisé ces derniers temps. Est-ce l’un de vos principaux objectifs ? Des compétitions seront-elles régulièrement organisées ? 

Cliff Bleszinski : Notre communauté s’est en réalité ralliée derrière le jeu, et ont créé des tournois de façon plus underground, sans notre implication, ce qui est super cool à voir. Notre but était de faire un jeu fun, rapide, qui possède une marge de progression par palier qui au final récompense le joueur. Y a-t-il un potentiel eSport ? Seul le temps le sait. Nous voulons juste être derrière notre communauté, et donc les laisser nous guider vers quelle orientation ils souhaitent aller.

  • Quel est votre rapport actuel avec la réalité virtuelle ? Est-ce qu’une production sur la technologie est toujours d’actualité ?

Cliff Bleszinski : L’état actuel de la réalité virtuelle est pour moi très frustrante, et je le dis en tant que personne investie au début du projet de l’Oculus Rift. J’aime la Réalité Virtuelle, et j’ai toujours aimé l’idée depuis la première fois où j’ai eu l’occasion de lire à son propos dans les années 90. J’adore l’idée d’évasion, et pas seulement dans le jeu vidéo, avec une myriade d’expériences. J’ai beaucoup d’amis qui travaillent dans ce milieu et je le voulais également. Pourtant, nous avions un pitch de jeu et un budget prêt pour commencer le développement mais on nous a dit que notre budget était trop haut. Ce que l’on nous a demandé correspondait à 1/10e du budget moyen d’un traditionnel triple A. Du coup, le concept, que je pense toujours comme étant fun à partager aux joueurs, reste sur mon bureau. J’espère que les plateformes VR sauront un peu lâcher davantage de pièces de leur porte-monnaie pour que des titres de qualité arrivent. Par exemple, lorsque Oculus crée un partenariat avec Epic Games sur un projet appelé Robo Recall, c’est là qu’on voit que l’ensemble possède une vraie ambition, et le jeu a l’air fantastique.

  • En dehors de LawBreakers, travaillez-vous sur une nouvelle IP ?

Cliff Bleszinski : Toujours ! Je travaille actuellement sur une nouvelle idée au moment où nous parlons tandis que nous faisons des playtests de nombreuses choses que nous avons pour LawBreakers. J’adore créer des mondes et c’est pourquoi je fais ce travail honnêtement.

  • Je sais que ce n’est pas vraiment le même sujet, mais cela fait 6 mois que la Switch est sortie. En avez-vous une ? Quelle est votre opinion générale sur la console ?

Cliff Bleszinski : J’en ai une, et je viens de commencer Zelda. J’emmène ma femme à Tokyo pour son anniversaire et c’est quand même un vol assez long, donc je pense que je vais passer pas mal de temps dessus. La console est vraiment géniale, elle n’est pas la plus puissante, mais cela n’a jamais été le plan de Nintendo. Nintendo a toujours donné une formule de « confort food » pour le jeu vidéo : tous leurs produits sont en grande partie un véritable régal du début à la fin.

  • Avez-vous un dernier mot ou une petite information exclusive pour les lecteurs de ActuGaming.net ?

Cliff Bleszinski : Pour ceux qui n’ont pas encore joué à LawBreakers, donnez au jeu un essai. Le jeu est à seulement 30€ et pour cela, vous avez plein de nouveaux goodies qui sortiront. Il y a une raison pour laquelle lorsque vous recherchez notre jeu sur Google, vous tombez directement sur une moyenne de 9/10 en terme de notes sur Steam. Les personnes qui jouent au jeu l’adorent et tout ce que nous souhaitons, c’est que d’autres personnes rejoignent les serveurs !

S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.